Etude Demos : Salariés, comment vous formez-vous ?

par La rédaction

 

L’accès à la formation est plutôt facile en entreprise. C’est en tout cas ce que pensent 71% des 358 salariés interrogés dans le cadre de l’enquête Demos.
Prise en compte des choix du salarié, entretien de suivi, e-learning et financement… Nous avons donné la parole à Denis Reymond, directeur des practices management et RH chez Demos pour analyser les résultats de cette enquête.

Des salariés qui se sentent prêts à faire du e-learning mais qui préfèrent le présentiel
Deux tiers des sondés se disent prêts à suivre une formation en e-learning. Mais lorsqu’on leur demande sous quelle modalité ils souhaiteraient suivre leur prochaine formation, ils sont seulement 5, 3% à choisir cette option. « Le e-learning est une réponse qui repose sur des contraintes (temps, coûts) mais pas forcément sur des besoins. Il ne faut pas confondre facilité d’accès et facilité d’apprentissage quand on parle d’e-learning » prévient Denis Reymond. La motivation est difficile à trouver et cela se ressent sur le taux d’abandon qui est beaucoup plus important comparé à une formation suivie en présentiel.

Des salariés qui sont informés des formations existantes par leur manager

Les managers de 57% des interviewés abordent systématiquement la question de la formation lors de l’entretien annuel. En revanche la formation qui va être suivie n’est pas toujours celle choisie par le salarié à la base. En effet, à la question ‘‘vos souhaits sont-ils pris en compte pour décider des formations que vous suivez ?’’, ce ne sont pas moins de 47,8 % qui répondent ‘‘parfois mais pas toujours’’. « Attention aux fausses promesses ! En demandant à un salarié ce dont il a besoin, ce dernier peut avoir l’impression qu’il peut tout avoir. L’entreprise doit faire preuve d’arbitrage en fonction de sa stratégie, de ses besoins et de son budget » indique Denis Reymond.

Des salariés qui n’ont pas forcément de suivi post formation
« Une formation sans suivi perd tout son sens ! Il est primordial qu’il y ait un lien entre la formation et l’activité quotidienne une fois de retour en poste. » insiste le Directeur des practices management et RH de Demos, « L’étude met en lumière une forte carence en terme de suivis post formation ! ». En effet, 48% des sondés n’ont aucun entretien après avoir participé à une formation, ni par le manager, le DRH ou le responsable de formation. Le manager n’est donc pas forcément conscient des nouvelles compétences acquises par son collaborateur. Résultat ? Il va peut-être passer à côté d’axes d’amélioration qu’auraient pu apporter le salarié.

Des salariés qui pourront profiter du CPF (compte personnel de formation)
53,1% des sondés n’envisagent pas de suivre une formation diplômante / qualifiante ou certifiante dans les cinq années à venir. Ce chiffre s’explique notamment par le fait que 59,9% des sondés ne sont pas prêts à financer eux-mêmes leur formation. « Ce que les salariés ne savent peut-être pas, c’est que le compte personnel de formation, qui fera son entrée le 1er janvier 2015, apportera une réponse à cette question du financement. Mis à disposition des salariés, il sera orienté vers le certifiant et sera à la fois un crédit d'heure et un financement. Pour les formations de plus de 120h ou 150h, il s’agira de combiner le CPF avec d'autres financements comme le financement personnel, la VAE, le CIF, ou encore des financements pôle emploi ou région » conclut le directeur des practices management et RH chez Demos .
Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ou creuser une des thématiques, nos experts se tiennent à votre entière disposition.

A propos de Demos :
Un acteur de référence au coeur de l’économie du savoir opérationnel
Le groupe Demos est un acteur global de la formation professionnelle. S’appuyant sur son coeur de métier, la formation professionnelle continue sous toutes ses formes (formations présentielles et à distance), Demos a développé des modes de formation innovants et complémentaires comme le e-learning. D’autres activités liées à l’économie du savoir enrichissent également l’offre du groupe, notamment le conseil en gestion des compétences et la diffusion de contenus pédagogiques.

Un modèle d’activité réussi et réplicable à l’international
Implanté dans 12 pays et dans les principales villes en France, Demos a su allier à une forte croissance organique, une politique efficace de croissance externe qui lui permet aujourd’hui d’accompagner ses clients à l’international et de développer une clientèle locale. Sur un marché porteur, la diversité de son offre, sa haute exigence de qualité, une recherche continue d’innovation et un business model souple et performant ont fait de ce groupe un acteur de référence de la formation professionnelle.

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire