Comment organiser un job dating digital ?

par La rédaction

Organiser un job dating à l’heure de la distanciation sociale, c’est possible avec le numérique. On vous donne les clés pour réussir votre événement de recrutement en ligne.

La crise sanitaire a contraint les entreprises à geler les recrutements. Néanmoins, la recherche de talents pour une entreprise peut être un processus assez long, c’est pour cette raison qu’il faut profiter de la période actuelle pour rencontrer des candidats et se constituer une base de données de significative en vue de la reprise.

Organiser un job dating : L’intérêt pour une entreprise

L’une des solutions pour trouver des profils intéressants malgré les mesures sanitaires passe par le digital et l’organisation de job dating à distance. Le job dating est très utilisé par les écoles et les entreprises afin de rencontrer un nombre important de candidats le temps d’une demi-journée ou d’une journée complète. Pour les candidats, l’objectif est de convaincre l’employeur en quelques minutes seulement

Ce type d’événement permet aux candidats de découvrir les offres d’emploi et de mieux connaître les entreprises, tandis que les recruteurs peuvent rencontrer de jeunes talents aux profils très divers et immédiatement opérationnels qu’ils n’auraient peut-être pas sélectionnés sur un simple CV.

Après la crise que nous avons vécue, le job dating peut être intéressant pour trouver des candidats en alternance et ainsi bénéficier de l’aide de l’État dans le cadre du plan de soutien à l’emploi des jeunes.

Enfin, le job dating, comme tout autre événement, est l’occasion de communiquer et de mettre en avant la marque employeur.

La préparation du job dating

La première étape pour un job dating réussi, qu’il soit virtuel ou en présentiel, est de déterminer les postes qui doivent être pourvus. Cela permet non seulement de fixer un objectif mais aussi de faire la liste des collaborateurs qui pourront recevoir les candidats en visio. L’idéal est qu’un collaborateur de chaque service concerné par le recrutement participe à l’événement afin d’augmenter le nombre de créneaux disponibles et ainsi rencontrer un maximum de candidats.

Ensuite, il est important de choisir les candidats à convier : contrairement à un job dating physique, il ne sera pas possible de recevoir tout le monde. Il est possible de mettre en place une liste de candidats secondaires en cas de désistements tardifs. Une fois les listes établies, il faut planifier les entretiens afin d’avoir une vue d’ensemble des créneaux : disponibilité des collaborateurs, poste de travail occupé, début et fin des entretiens, etc.

L’étape suivante consiste à inviter les candidats et collaborateurs à l’événement, en précisant le créneau horaire auquel ils sont attendus, leurs identifiants pour la visioconférence et un éventuel numéro de contact si un problème survient pendant le job dating.

Enfin, il est plus que conseillé de sélectionner la solution de visioconférence longtemps à l’avance et d’effectuer plusieurs tests en interne avant l’événement.

Le déroulement du job dating virtuel

Le jour de l’événement, il est recommandé de convier les candidats une quinzaine de minutes en avance pour leur expliquer le déroulé de la journée et leur présenter les différents collaborateurs. La personne qui supervise le job dating doit rester disponible en cas de soucis ou pour tout complément d’informations de la part des candidats.

Une fois le job dating terminé, le processus est le même que pour un événement « classique » : un e-mail de remerciement, informer les candidats des prochaines étapes si leur profil a été retenu, un reporting avec notamment les taux de présence, de satisfaction et le nombre de personnes recrutées et enfin un article résumé qui sera partagé sur les réseaux sociaux.

À l’heure de la distanciation sociale, le job dating est donc une très bonne solution pour booster les recrutements et communiquer sur la marque employeur.

 

Clément KOLODZIEJCZAK

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire