Replay webinar RH : Face à la crise, mieux comprendre l’individu pour améliorer sa Qualité de Vie au Travail

par La rédaction

Avec la crise que nous traversons, les questions de qualité de vie au travail sont plus que jamais sur le devant de la scène. Le bien-être des salariés est devenu une préoccupation prioritaire. Dans ce cadre, la mise en place de démarches de QVT est primordiale. Elles doivent faire le focus sur le collectif, la mise en place d’un système de gestion au niveau organisationnel, mais aussi permettre un suivi individualisé.

Qualité de Vie au Travail, RPS et bien-être au travail, quelles différences ? 

D’une part, les RPS, ou risques psychosociaux, sont des risques pour la santé mentale, physique et sociale engendrés par le travail. Le bien-être au travail, quant à lui, est un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans le travail. Enfin la qualité de vie au travail concerne les conditions et caractéristiques du travail, qui contribuent à la motivation, la performance et la satisfaction au travail et qui englobent le bien-être, au travail, les risques psycho sociaux. L’utilité de la QVT est donc de diminuer les risques psychosociaux et d’augmenter le bien-être.

La qualité de vie au travail n’est pas un sujet nouveau. Évoqué pour la première fois dans les années 60 70. On ne peut pas dire qu’il ait créé des émules. C’est seulement en 1991 que les RPS font leur apparition dans le Code du travail, pour devenir en 2002 un critère à prendre en compte obligatoirement dans l’évaluation des risques professionnels. En 2011, 6 facteurs de risques ont été définis afin de focaliser les actions de prévention et réduire la pénibilité au travail. Mais c’est seulement plus tard que l’individu n’est plus devenu un coût pour l’entreprise, mais un créateur de valeur, plaçant les questions de qualité de vie au travail sur le devant de la scène et valorisant le travail comme un accomplissement en soi.

À propos de ce Webinar

Présentée par Margaux Gelin, docteure en psychologie et Antoine Courcoux, psychologue du travail et responsable du contenu chez Moodwork, la conférence s’oriente dans un premier temps autour de l’individu et de l’impact qu’il peut avoir sur le travail. Il s’agit de comprendre l’impact des besoins fondamentaux sur le bien-être. Dans une seconde partie, la présentation met en lumière ce en quoi la situation que nous traversons peut nuire à ces besoins. Enfin une troisième partie aborde les actions à mettre en place et comment s’assurer de leur adéquation avec les besoins fondamentaux des salariés.

L’équipe de myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire