Les salariés français sont les champions d'Europe du désengagement !

par La rédaction

Les salariés français pessimistes ? Oui, c’est certain ! Les exemples en la matière sont nombreux. Et la crise récente des gilets jaunes n’améliore pas la situation. Petit retour sur ce constat qui affole de nombreux employeurs !
En 2019, les salariés français sont de moins en moins convaincus par le poste qu’ils occupent. Et cela est très décevant ! En effet, de récents sondages ont été réalisés et le désengagement des français figure parmi le plus bas d’Europe. Un constat qui ne réjouit pas du tout les dirigeants d’entreprise ! Attention, cela ne veut absolument pas signifier que ces derniers ne travaillent pas et surtout ne travaillent pas bien mais seulement, que ce ne sont pas les plus enthousiastes au travail et qu’ils ne font pas plus que ce qui est demandé. En réalité, Ils sont productifs mais désengagés en même temps ! De plus, il convient tout de même de préciser que les salariés français semblent bien travailler.
Cela sonne donc très faux !
Notez-le : le tableau semble très noir à ce jour ! L’implication des salariés français n’est plus au rendez-vous !
Par ailleurs, il convient de préciser que la rémunération n’est pas forcément le seul facteur qui les désengagent mais bel et bien le management adopté. En effet, les lacunes managériales traduisent très souvent le découragement des salariés. Et bien évidement, le désengagement entraine un coût très élevé pour l’entreprise.
Il appartient donc à ces dernières de trouver des solutions pour que cette dégradation ne s’empire pas.
Notez-le : la question de la motivation n’est absolument pas à prendre à la légère !
Par ailleurs, il convient de préciser que certaines entreprises sous-estiment ce phénomène. En effet, le coût du désengagement reviendrait à 97 milliards d’euro pour la France. Il est donc temps de réagir ! Aussi, ce qui a été constaté c’est que les salariés français sont surtout en quête de sens. En effet, il est primordial de donner du sens au travail car c’est devenu un levier de performance !
D’ailleurs, lorsque nous posons la question à quelques salariés français, toute génération confondue, chacun y va de son petit commentaire : entre « je ne suis pas assez bien rémunéré », « mon chef ne sait pas manager » ou encore « je ne connais pas la stratégie de mon entreprise » et les exemples sont multiples. Tout cela veut bien dire que le désengagement possédé plusieurs origines.

Notez-le : la France se situe au même niveau que l’Espagne !

Attention : nous entendons très souvent que les nouvelles technologies peuvent améliorer cette perte de motivation. Or, c’est faux ! Certes, cela améliore grandement le quotidien mais ne fait pas tout car l’introduction de ces dernières nécessite de revoir l’organisation complète de l’entreprise. Néanmoins, à l’heure actuelle, il n’est pas question de tomber dans un pessimisme profond. En effet, il est encore temps de réagir et de remonter en tête du classement !
En réalité, ce qu’il faut comprendre, c’est que chaque entreprise est composée de personnes engagées et désengagées et généralement les entreprises comprenant les personnes les plus désengagées, sont celles dont les conditions de travail sont les plus dégradées. Affaire à suivre…
 
Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire