S’outiller pour accompagner le retour en entreprise après confinement

par La rédaction

Avec une grande majorité des effectifs, voire la totalité, en télétravail ou en activité partielle durant le confinement, les entreprises doivent déployer des mesures pour réintégrer leurs salariés. Se posent alors les problématiques de contraintes individuelles, sanitaires et d’organisation entre les employés qui n’ont d’autre choix que revenir dans les locaux et ceux en mesure de poursuivre en télétravail.

Un déconfinement progressif

La présence des salariés dans les locaux de l’entreprise est sujette à de nombreuses contraintes. Celles-ci ont été déterminées pour leur protection et plus globalement pour éviter la reprise de l’épidémie de coronavirus en France. Première et principale contrainte : respecter le critère d’occupation maximal de l’espace défini par le Haut Conseil de la santé publique et fixé à 4m2 par personne. Concrètement, cela signifie que la totalité des employés ne peut être présente en même temps sur les lieux. Par ailleurs, lorsque le critère de distanciation entre les individus ne peut être respecté, l’entreprise doit s’assurer d’équiper chaque employé en masques jetables qu’ils changeront régulièrement et en gel hydroalcoolique.

Comment s’organiser ? 

Il est préconisé de réaliser un audit préalable de la totalité des effectifs pour connaître les contraintes de présence pour chaque collaborateur et les contraintes personnelles qui peuvent empêcher leur présence physique au travail. Les questions à se poser sont de l’ordre de savoir si l’employé doit obligatoirement être présent, s’il utilise ou non les transports en commun, s’il a des enfants de moins de 16 ans non scolarisés en raison de l’épidémie, s’il dispose du matériel adéquat pour poursuivre ou non en télétravail. Cegedim SRH a rassemblé les points d’analyse dans le schéma ci-dessous :

Un outil d’aide au déconfinement

Certaines entreprises on fait le choix de s’organiser à l’aide de fichiers Excel. Mais passées quelques dizaines d’employés, l’exercice de la planification des heures d’arrivée, des temps de présence et des pourcentages de collaborateurs présents physiquement dans les locaux peut devenir un vrai casse-tête. Car limiter le nombre d’employés présents ne suffit pas, il faut aussi s’assurer que la proximité physique soit évitée partout dans les lieux.

Cegedim SRH disposait avant la crise d’outils d’aide à la planification. Cette base a permis le développement d’un outil d’aide à la planification de déconfinement. Il permet d’identifier les présences obligatoires pour le bon fonctionnement de l’entreprise et de planifier les présences en fonction des réalités d’espace, d’équipes et de fonctions. Le calculateur permet la répartition par jour ou par semaine. Il peut s’adapter à la réalité des effectifs et leur disponibilité physique en temps réel. Un questionnaire individuel permet de déterminer les contraintes personnelles qui peuvent prévaloir sur la présence et engager un passage en télétravail ou en activité partielle de façon provisoire. Par ailleurs, il permet de préciser les jours possibles de présence.

La rédaction de myRHline, le média RH

1 commentaire

Laisser un commentaire