Google, Tesla, Apple : Les géants disent stop au télétravail

par Laurène Boussé

Fin du télétravail : l’heure a sonné ? Récemment, Elon Musk a pris position sur Twitter, demandant à ses collaborateurs de revenir travailler en présentiel, ou bien de quitter l’entreprise Tesla. Quelles sont les entreprises qui souhaitent la fin du télétravail, et celles qui, au contraire, l’ont pérennisé ?

 

La fin du télétravail chez Tesla ?

En effet, Elon Musk, patron de l’entreprise Tesla, a demandé aux cadres de revenir travailler au sein des locaux au minimum 40 heures par semaine. L’objet du mail “Le télétravail n’est plus acceptable désormais” ne laissait planer aucun doute sur sa décision d’y mettre fin . Dans le cas contraire, ils sont invités à quitter l’entreprise. Dans cette note envoyée par mail à tous les cadres, il indique qu’il examinera et accordera lui-même les demandes de télétravail à des “contributeurs particulièrement exceptionnels”. 

Pourquoi Elon Musk souhaite-t-il y mettre fin ? Selon lui, travailler en présentiel a un impact sur la performance et la culture d’entreprise, “culture d’excellence” chez Tesla. Il affirme que créer des produits révolutionnaires, significatifs et excitants ne peut pas se faire “ en téléphonant”.

 

“Toute personne qui souhaite télétravailler doit être au bureau pour un minimum de 40 heures par semaine, ou quitter Tesla. (…) Si vous ne vous présentez pas, nous considérerons que vous avez démissionné.” Elon Musk, PDG de Tesla

 

Un modèle hybride chez Apple et Google

Les géants Apple et Google souhaiteraient également se diriger petit à petit vers la fin du télétravail. Le retour au présentiel 3 jours par semaine devait être effectif dés la fin du mois de mai 2022 chez Apple. Cependant, le projet de fin progressive du télétravail a finalement été reconduit face à l’augmentation des cas de Covid-19, et à la réticence des collaborateurs. En effet, le 15 mai 2022, environ 3000 collaborateurs du géant Apple avaient exprimé leur désaccord concernant les règles annoncées pour un retour sur place 3 jours par semaine, menaçant même de démissionner si l’entreprise mettait fin au télétravail. Le retour en présentiel a donc lieu deux jours par semaine, au lieu de trois, depuis le mois de mai 2022.

Chez Google, le protocole repose également sur un modèle hybride, et dépend des demandes et du poste des collaborateurs. Le modèle hybride pourrait apparaître comme un compromis entre les adeptes du télétravail et ceux qui voudraient y mettre fin.

 

Twitter, Facebook ou Airbnb : ces entreprises qui ont pérennisé le télétravail

Twitter, Facebook et Airbnb, quant à elles, représentent le camp des grandes entreprises ayant choisi de pérenniser le télétravail plutôt que d’y mettre fin. Bien que le retour en présentiel soit possible, il repose généralement sur le volontariat. 

Chez Airbnb par exemple, depuis la fin du mois d’avril 2022, les salariés du monde entier ont la possibilité de travailler à distance de façon permanente. Une partie des équipes de Facebook et Twitter bénéficient également de cette nouvelle politique de télétravail à 100%, en fonction de leurs préférences, leurs postes et localisations. 

La fin du télétravail est donc encore loin pour certains collaborateurs ! Et pour cause, bon nombre d’entre eux ont pris goût à ses multiples avantagesEn effet, selon le Baromètre Télétravail et Organisations hybrides 2022, en France 48% des salariés (63% pour les moins de 35 ans) envisagent un télétravail longue distance depuis un lieu éloigné de leur entreprise (en France ou à l’étranger). 

 

“Partout où vous vous sentez le plus productif et créatif, c’est là que vous travaillerez et cela inclut le travail à domicile à plein temps et pour toujours” Parag Agrawal, PDG de Twitter

 

Laurène Boussé

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire