Les nouveaux métiers de la fonction RH : Le responsable Marque Employeur

par La rédaction
1k vues

L’arrivée de nouvelles technologies et l’apport du digital conduisent les entreprises à renouveler la fonction ressources humaines, notamment avec le rôle du responsable marque employeur. Le métier s’adapte de plus en plus aux besoins des salariés et plusieurs métiers complémentaires font leur apparition. Petit tour d’horizon des nouvelles professions du service des ressources humaines.

L’image de l’entreprise est aujourd’hui essentielle auprès des collaborateurs mais aussi du public. C’est cette image qui permet d’attirer et fidéliser les meilleurs profils.

 

Les missions

Face aux difficultés de recrutement actuelles, attirer des candidats représente un défi majeur pour les professionnels des ressources humaines. Pour éviter les erreurs de recrutement et garantir une intégration rapide et effective des talents, s’assurer de leur adéquation avec la culture d’entreprise est crucial. Le rôle du responsable marque employeur est donc de co-construire et promouvoir les caractéristiques de la marque employeur et des valeurs de l’organisation auprès des candidats. Tout en répondant aux attentes des salariés déjà en poste en œuvrant en faveur de la rétention des collaborateurs.

En effet, il est rattaché au service des ressources humaines. Tout d’abord, avant de définir une stratégie et un plan d’action, il doit s’assurer de l’adéquation entre les intentions de la société, sa réalité et la marque employeur à promouvoir.

Ensuite, il peut définir les canaux de communication qu’il va utiliser pour la diffuser à la bonne cible. Il peut ainsi utiliser les réseaux sociaux de la page entreprise, des newsletter, jobboards ou d’autres médias pour diffuser du contenu informationnel et les offres d’emploi. Par ailleurs, il pourra rédiger ces offres d’emploi pour les rendre les plus attractives possibles en les détaillant notamment. De plus, il peut également s’occuper de la rédaction de brochures informationnelles. Enfin, son rôle peut être d’organiser des évènements internes ou externes pour réaffirmer et diffuser la culture d’entreprise.

 

Les compétences et les qualités requises

Quelles sont les compétences requises ? Le métier nécessite des acquis dans le domaine du marketing RH et de l’acquisition de talents. En effet, il doit avoir des compétences de rédaction et savoir mettre en valeur les caractéristiques de la marque employeur sur différents médias et via différents canaux. Des connaissances en community management peuvent être un bonus ainsi que le fait d’être à l’aise avec l’environnement digital. La création et la rédaction de contenu peut impliquer la maîtrise de certains outils de gestion de contenu (CMS). Il doit également maîtriser les logiciels propres à l’organisation dans laquelle il travaille pour accéder aux informations souhaitées et communiquer efficacement avec les acteurs de l’entreprise. Enfin, des acquis en matière de recrutement et de gestion des RH peuvent être demandés.

Qu’en est-il des soft skills nécessaires pour exercer ce métier ? Il doit posséder des qualités liées à la créativité,  l’adaptabilité, la polyvalence, la prise d’initiative tout en étant curieux. En effet, il doit rester au courant des dernières tendances et s’informer en détail sur la société et son mode de fonctionnement. Alors, il sera capable de promouvoir efficacement auprès du public, des candidats ou en interne les valeurs de la société. Il doit également être doué en communication et savoir convaincre, voire séduire, son audience. Une appétence pour le côté commercial et marketing sera utile pour atteindre ses objectifs.

 

Responsable marque employeur, tu seras :

Ce dernier doit promouvoir la qualité de l’environnement de travail. Il doit également veiller au bien-être des salariés, au respect de leur droit, à leurs conditions de travail et à tout simplement véhiculer une véritable culture avec les valeurs qui lui sont propres. De plus, il est chargé de la faire transparaître auprès des talents. Ils doivent immédiatement être imprégnés de la même éthique que les employés.

Il a pour mission de mettre en place des stratégies en matière de recrutement. Le but est  de valoriser les actions RH auprès des collaborateurs mais aussi auprès des candidats. Il se fait donc véritable ambassadeur de l’image de marque de la société. De plus, cela nécessite la mise en place de process du candidat pour avoir le meilleur contact possible. Il supervise les actions du service RH sur les réseaux sociaux, les sites carrières, les contenus vidéo,etc. Il se doit d’être présent sur les forums, salons et divers événements permettant de mettre en valeur l’organisation mais aussi de recruter plus facilement. Enfin, il peut également être à l’initiative d’événements en interne permettant de renforcer la culture et les liens entre collaborateurs.

 

Responsable marque employeur, tu devras :

Il faut avant tout une véritable maîtrise des techniques de marketing afin d’assurer la visibilité de la marque employeur sur l’ensemble des plateformes. Il convient également de savoir utiliser les outils de gestion de contenus et les logiciels associés. De bonnes capacités rédactionnelles sont préférables dans un métier où le choix des mots est très important pour valoriser les valeurs clés de l’entreprise.

La personne doit avant tout être une bonne communicante mais avoir également le sens du commerce. Elle doit être capable de vendre la société comme personne. Sa capacité créatrice est également importante lorsqu’il s’agit de créer des événements, mettre en place un site carrière, ou lancer une campagne sur les réseaux sociaux. Enfin, elle  se doit d’être méthodique dans son travail, à l’écoute et patiente. Ces qualités en font une ambassadrice idéale auprès des collaborateurs mais aussi des candidats.

 

Quelle formation et combien gagne un responsable de la marque employeur ?

Le panel de formations proposées est très large. Ainsi, les cursus généralistes de type économie, gestion ou administration des entreprises peuvent suffire. Il faut pour cela avoir validé au minimum un bac +3 (licence ou bachelor) ou au mieux un bac+5 (master). Des formations en alternance existent à Paris et dans d’autres écoles. Souvent, exercer cet emploi est possible après avoir travaillé dans le domaine des ressources humaines ou de la communication pendant quelques années.

En ce qui concerne la rémunération en France, les salaires sont variables et dépendent de divers facteurs (ancienneté, expérience, taille de la structure…). Généralement en France, en CDI, ils sont similaires à ceux d’un directeur recrutement. En effet le salaire varie selon l’ancienneté dans l’entreprise mais aussi la taille de la structure. Le montant varie entre 60K€ et 95K€ en moyenne par an.

Les possibilités d’évolution incluent des postes à responsabilité dans les domaines de la communication, des ressources humaines ou du marketing RH. Il peut par exemple évoluer et devenir directeur de la communication interne ou encore, du développement des ressources humaines.

Qu’en est-il de la rémunération au sein de la fonction en France ? Découvrez les résultats de l’enquête myRHline dans l’article salaire RH.

 

Timothée DECAUDIN

 

Découvrez les autres métiers RH :