Les métiers de la fonction RH : Responsable du développement RH

par La rédaction

La/le Responsable du développement RH mesure l’efficacité des projets RH et pèse sur les décisions organisationnelles de l’entreprise. Du haut de ses quelques années d’expérience dans des fonctions RH transverses, elle/il maîtrise les problématiques RH et peut agir sur le collectif comme sur l’individuel.

Parole de RH : … sur l’intérêt de faire appel à un(e) Responsable du développement RH
« Toutes les entreprises quelle que soit leur taille doivent avoir une personne en charge du développement RH : recrutement, intégration, formation, gestion des compétences. Avec l’évolution rapide des métiers, des technologies, de la recrudescence de la concurrence et des parcours, les sociétés doivent fidéliser et accompagner leur collaborateur tout au long de leur carrière dans la société. Les écouter, les faire progresser, les rendre encore plus employables et bien dans leur poste».
Amandine Banchet, Responsable du développement RH – Groupe Proxiteam

La/le responsable du développement RH en théorie

Elle/il pilote et participe au déploiement de la stratégie RH sur un périmètre variable, mobilisant les ressources indispensables au développement des talents et des compétences, mais également au renforcement de la culture d’entreprise et la marque employeur. Excellent(e) communicant(e), elle/il engage et favorise le dialogue social.

Parole de RH : …sur les enjeux principaux de la fonction
« recruter, accompagner, fidéliser, former, rendre employable. Etre alerte à ce qui se passe en interne comme en externe ».
Amandine Banchet, Responsable du développement RH – Groupe Proxiteam

 

La/le responsable du développement RH en pratique

Véritable consultant(e), la/le responsable du développement RH est avant tout un(e) responsable de projets RH et  intervient sur trois principaux champs d’action :
La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences GPEC
Garant de l’employabilité des collaborateurs, son rôle est de les accompagner tout au long de leur carrière et mettre à leur disposition les outils RH en adéquation avec leurs attentes et les objectifs business. Elle/il définit la politique de rémunération, la détection des talents, les plans de retraites, les plans de succession par le biais des entretiens annuels, de compétences…
La formation
Après avoir recueilli les besoins en formation en lien avec les exigences du poste et les ambitions des collaborateurs, son enjeu est de s’assurer que les actions de formation soient en concordance avec les attentes de l’entreprise et apportent une valeur ajoutée tout en contribuant au renforcement de l’engagement des collaborateurs.
Le recrutement

Elle/il définit et déploie la politique de recrutement de l’organisation. Ses actions ont pour but de favoriser la mobilité interne, voire internationale grâce à la montée en compétences des collaborateurs tout en sollicitant des ressources externes par le biais d’outils technologiques, appel à des prestataires, relations écoles, participation aux salons, en veillant au renforcement de la marque employeur.
Elle/il contribue également à inscrire l’entreprise dans une démarche RSE en agissant sur l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, la lutte contre toute forme de discrimination, l’égalité homme/femme, l’emploi jeunes et senior etc.
Face aux changements structurels que vivent les entreprises actuelles, elle/il accompagner l’organisation dans sa conduite du changement et entretien un bon climat social.

Parole de RH : …sur l’étiquette « métier de Grands Groupes »
« Absolument pas. J’ai été nommée Responsable du développement RH en PME. C’est un poste polyvalent, un titre qui regroupe plein de responsabilités, de tâches diverses […] une gestion quotidienne au fil de l’eau et des demandes ».
Amandine Banchet, Responsable du développement RH – Groupe Proxiteam

 

La/le responsable du développement RH en définitive 

Le bagage :

  • Une première expérience confirmée de 3 ans à minima dans la fonction RH 
  • Un diplôme en Management des Ressources Humaines de niveau Bac + 5 
  • Un bon niveau d’anglais
  • Des qualités interpersonnelles afin d’intervenir sur un terrain parfois en chantier, parfois sous tension et faire en sorte de concilier attentes et ambitions des collaborateurs avec celles du management

 

Parole de RH : … sur les principales qualités requises
« De l’empathie, un bon sens de l’écoute, de la répartie, de l’optimisme, un sens de la hiérarchie et des priorités. La nécessité de défendre les intérêts de la société en ne négligeant pas le salarié. On peut être très proche des salariés mais on ne doit pas oublier l’intérêt de la fonction : faire tourner le business de l’entreprise. Car il faut aussi savoir recadrer, licencier, être juste… ».
Amandine Banchet, Responsable du développement RH – Groupe Proxiteam

Le voyage : 

  • Poste mid-senior à senior toutefois accessible en entry level y compris en alternance
  • Le salaire du responsable du développement RH est compris entre 35K euros et 80K euros
  • Évolution vers des postes de HRBP, DRH ou spécialisation dans la Formation, Recrutement, Relations Sociales

 

Parole de RH : …sur le parcours idéal
« J’ai un parcours classique Master RH avec 3 ans d’alternance, plutôt généraliste. J’ai travaillé au sein d’un service diversité-handicap, en recrutement, en formation et CHSCT, généraliste avec de l’administratif. J’ai donc pu appréhender tous les environnements sans avoir l’envie de me spécialiser. Et dans une PME plus facile de devenir RRH ou RDRH car il y a tout à construire. Un bon relationnel, le sens du service, la compréhension de l’importance d’une bonne gestion RH pour l’avenir de la société ».
Amandine Banchet, Responsable du développement RH – Groupe Proxiteam

Nihad H.C

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire