Les nouveaux métiers de la fonction RH : le Chief Freelance Officer

par La rédaction

L’arrivée de nouvelles technologies et l’apport du digital conduisent les entreprises à renouveler la fonction RH. Le métier s’adapte de plus en plus aux besoins des salariés et plusieurs métiers complémentaires font leur apparition. Petit tour d’horizon des nouvelles professions du service RH.
L’organisation du monde du travail connaît un véritable bouleversement avec le développement de nouvelles formes de travailleurs. En effet, les freelances ou travailleurs indépendants sont de plus en plus présents en entreprise. Une difficulté juridique mais aussi de recrutement des entreprises. C’est ainsi que se développe la fonction de Chief Freelance Officer.

Chief Freelance Officer tu seras :

L’entreprise fait de plus en plus appel à des ressources externes suite à la mutation du marché du travail. Le CFO doit répondre à une nouvelle problématique qui est celle de travailler avec des freelances. Ainsi, il va falloir gérer le recrutement de ces freelances car l’entreprise ne sait pas à qui s’adresser. Mais aussi bien connaître les risques juridiques liés à ces types de contrats. En effet, tout ce qui est lié à la requalification du contrat de travail, à la dépendance économique, …
Le CFO est également là pour fidéliser les freelances et les gérer au quotidien pour qu’ils soient bien en collaboration avec l’entreprise. Il doit permettre à l’entreprise d’étendre la gestion de ses effectifs et ainsi assurer son développement économique et social. Si la question juridique est principale, elle est liée au recrutement. Le CFO sera celui qui veillera à la préparation du recrutement en interne pour faire le lien avec le collectif déjà présent. De plus, il aura un rôle de manager auprès de ces freelances mais sans lien hiérarchique avec eux. Des particularités qui demandent de nombreuses qualités.

Chief Freelance Officer tu devras :

Le CFO peut lui-même être freelance ou l’avoir été par le passé. Une façon de mieux connaître ces travailleurs et parler un langage commun. Les compétences nécessaires pour être CFO sont diverses. Tout d’abord, il doit maîtriser les dimensions du recrutement comme le sourcing, le droit et les ressources humaines. De plus, il doit posséder des capacités en matière d’organisation mais aussi de management. En outre, il faut être capable de gérer plusieurs profils et diriger plusieurs projets en même temps. Enfin, le CFO doit être capable d’assurer un rôle de fidélisateur des freelances.
Le métier de Chief Freelance Officer nécessite donc plusieurs qualités. En effet, d’une grande autonomie, le CFO doit être sur tous les fronts. Outre des qualités relationnelles évidentes, il doit être irréprochable sur le plan rédactionnel car le droit nécessite une précision totale. Enfin, le CFO doit faire preuve d’une rigueur et d’une organisation de tous les instants. Il est le lien entre l’entreprise, les collaborateurs et les freelances. C’est donc un véritable caméléon.

Chief Freelance Officer tu pourras :

Comme de nombreux métiers RH apparus récemment grâce à l’essor du numérique, le Chief Freelance Officer ne dispose pas encore de formation spécifique. Néanmoins, certains parcours se rapprochent de cette fonction. En effet, un master de management de projet numérique permet de maîtriser les outils numériques, tout en s’intéressant à l’entreprenariat. De plus, un mastère management de la communication numérique (bac +6) permet de maîtriser les outils de communication du web et visuel.
Le salaire du CFO va varier selon l’entreprise et les missions qui lui seront confiées. Plus l’entreprise sollicite des freelances, plus le salaire sera élevé. La fourchette de salaire est donc très hétérogène.

Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire