Les métiers de la fonction RH: Responsable recrutement

par La rédaction
.

Un(e) responsable recrutement mesure les besoins de chaque service, conscient(e) que ses décisions pèsent sur le devenir de l’entreprise. Du haut ses expériences sur des postes de recrutement, parfois de chasse ou encore liés à la mobilité, elle/il définit et pilote l’ensemble du processus de recrutement jusqu’à l’intégration du collaborateur.
 

Parole de RH : … sur l’intérêt de faire appel à un(e) responsable recrutement
« Le recrutement est un enjeu stratégique de l’entreprise, il ne s’agit plus de trouver un candidat, mais « la personne » qui en plus d’avoir les compétences requises pour mener à bien ses missions, pourra adopter la culture de l’entreprise et participer à sa croissance ».
Marlene Lisi G. Kouakou, Expert Recrutement – Société Générale

La/le responsable recrutement en théorie

Elle/il détermine les besoins de l’entreprise et les postes à pourvoir aux côtés de la DRH et de la direction générale. S’opère alors un prévisionnel sur la définition du budget annuel, la politique salariale, la nature des postes et compétences requises. Par ailleurs, il importe de créer des conditions favorables à un recrutement réussi dans le but d’attirer, retenir et fidéliser les talents, tout en répondant aux exigences concrètes et futures de l’organisation.
 

Parole de RH : …sur les enjeux principaux de la fonction
« Définir la politique de recrutement et d’intégration en collaboration avec la DRH et la direction générale. 
Définir une politique de recrutement interne cohérente (mobilité, promotion). 
Attirer les personnes dont les compétences et le potentiel correspondent aux besoins de l’entreprise. 
Veiller à l’application des dispositions légales (contrat, rémunération…). 
Participer au plan de communication, notamment les aspects de la marque employeur, définir et déployer la politique ‘relations écoles’ ».
Marlene Lisi G. Kouakou, Expert Recrutement – Société Générale

 

La/le responsable recrutement en pratique

Bien que les exigences terrain du métier impliquent des actions variables selon la taille et les besoins de l’entreprise, elle/il définit de façon optimale et réfléchie la politique du recrutement et son déploiement pour agir sur quatre principaux axes :
 
La politique de recrutement :
Elle/il se tient continuellement informé(e) des transformations structurelles ou conjoncturelles impactant la croissance de l’organisation. En effet, il existe dans ce métier un volet fortement analytique dans la définition des besoins, leur identification et dans l’élaboration du budget de recrutement et délais d’exécution. Fin psychologue, elle/il doit définir les besoins en compétences techniques et interpersonnelles en concordance avec la culture et la réalité sociale de l’entreprise.
 
Le processus de recrutement :
Gestionnaire des candidatures reçues, elle/il intervient dans la sélection des candidats conformément aux besoins récurrents ou particuliers de chaque service. De plus, elle/il conduite les entretiens de sélection conjointement avec les managers opérationnels, centres d’évaluations psychométriques, psychotechniques ou outsourcing, le cas échéant.
 
La communication :
Outre la communication et le reporting interne, elle/il rédige et diffuse les offres de l’entreprise, d’où sa maîtrise des canaux de communication tels que les réseaux sociaux ou plateformes Internet. Ainsi, elle/il tisse des partenariats stratégiques via l’animation des relations écoles et participation à des salons et forums afin d’attirer les futurs talents et diffuser la marque employeur de l’entreprise.
 
L’intégration des collaborateurs :
Elle/il pilote la phase d’intégration des collaborateurs en mettant en place tout un circuit d’onboarding. Il s’agit de créer les conditions favorables à la réussite du projet de recrutement et de rétention des talents. Ainsi, selon les entreprises, il arrive qu’elle/il soit en charge des documents contractuels liés à l’embauche.
 

Parole de RH : …sur l’étiquette « métier de Grands Groupes »
« Je pense sincèrement que si une entreprise a réellement envie d’avoir des résultats et une activité pérenne, elle doit avoir un responsable recrutement. […] La véritable richesse d’une entreprise se trouve sans son capital humain et non ailleurs…et qui mieux qu’un responsable recrutement pour attirer les ressources qu’il faut ».
Marlene Lisi G. Kouakou, Expert Recrutement – Société Générale

 

La/le responsable recrutement en définitive 

Le bagage :

  • Une expérience confirmée d’au moins trois années
  • Un diplôme en Management des Ressources Humaines, de Psychologie du travail de niveau Bac + 5
  • Un anglais courant
  • Des qualités interpersonnelles telles que la curiosité, un esprit target oriented, une aisance relationnelle

 

Parole de RH : … sur les principales qualités requises
« En dehors des compétences métier, un responsable recrutement doit avoir une hauteur de vue […] évaluer avec un maximum d’objectivité les candidats. Des connaissances en psychologie pour cerner la personnalité des candidats, les évaluer. […] Savoir convaincre des atouts de l’entreprise et de l’intérêt d’un poste. Résistance à la pression […] elle/il collabore avec les opérationnels sur des sujets parfois sensibles…un retard, une erreur de recrutement peut générer de lourdes conséquences. Sens de l’organisation : elle/il peut gérer des volumes importants de candidatures et mener de front de nombreux recrutements […]. Aimer les relations humaines et avoir un bon contact humain ». 
Marlene Lisi G. Kouakou, Expert Recrutement – Société Générale

 
Le voyage : 

  • Poste mid-senior accessible en entry level
  • Salaire de 33K euros à 60K euros
  • Évolution vers des postes de responsable de la mobilité, de développement RH, d’expert recrutement ou encore de chasseur de tête.

 

Parole de RH : …sur le parcours idéal
« Une bonne culture générale et métier. Être curieux(se) et un avoir un brin de folie ».
Marlene Lisi G. Kouakou, Expert Recrutement – Société Générale

 
Nihad H.C
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire