Les métiers de la fonction RH: DRH

par La rédaction

Un(e) DRH mesure l’importance du capital humain au sein de l’entreprise pesant le pour et le contre de chacune des décisions RH à prendre. Du haut de ses nombreuses années dans des fonctions RH généralistes, elle/il maîtrise les problématiques RH auxquelles doivent répondre les organisations et représente un partenaire stratégique pour la direction générale. 

Parole de RH : … sur l’intérêt de faire appel à un(e) DRH

« La fonction RH occupera toujours une place prépondérante au sein des entreprises […] représentant un atout stratégique qui consistera non seulement à attirer, engager, motiver et retenir le capital humain, mais qui saura aussi étudier, analyser, mesurer le potentiel de la data et la mettre au service de l’entreprise ».

Daniela Sfeir, Senior DRH – ADP Ingénierie CAMEEA

 

La/le DRH en théorie

Elle/il définit et s’assure du déploiement de la politique RH notamment la politique de recrutement, de gestion des carrières et compétences et de l’ensemble des projets RH sur un périmètre variable. Mobilisant les équipes RH sous sa direction, elle/il exerce un rôle d’encadrement, mais également de moteur afin de défendre chacune des initiatives engagées et veiller au respect de la législation du travail et au climat social de l’entreprise.

Parole de RH : … sur les enjeux principaux de la fonction

« La fonction est en pleine transformation […] pour lui donner sa place stratégique dans le leadership de l’entreprise […]. Notre enjeu principal est donc de s’assurer que le ROI de nos actions soit pleinement démontré. L’avenir de la fonction se trouve dans ces données et metrics […] j’entends : intelligence artificielle, machine learning, big data…qu’il faut implémenter intelligemment ».

Daniela Sfeir, Senior DRH – ADP Ingénierie CAMEEA

 

La/le DRH en pratique

Un(e) DRH définit de façon stratégique et pragmatique la politique générale des ressources humaines pour agir sur quatre principaux leviers de performance :

  • La gestion administrative du personnel :

Elle/il intervient sur les aspects réglementaires et stratégiques sous-jacents, notamment au travers de la politique de recrutement, de rémunération, des départs à la retraite, des avantages non-salariaux, des effectifs et de la culture d’entreprise.

  • La gestion des ressources humaines :

Son objectif est la montée en compétence des collaborateurs, la rétention des tops talents et de garantir la capacité à faire face aux besoins récurrents ou nouveaux de l’organisation. Responsable des relations sociales, c’est un(e) communiquant(e) et fin négociateur(rice), toujours à la pointe de l’actualité, à l’écoute des tendances et des transformations du marché.

  • La stratégie RH :

Membre actif du comité de direction, elle/il doit dépasser son rôle opérationnel et développer son attractivité et leadership. Il s’agit de s’inscrire dans une démarche novatrice et de s’orienter sur les besoins des collaborateurs, le travail collaboratif, l’équilibre vie privée vie professionnelle et la reconnaissance professionnelle.

  • La conduite du changement :

Son positionnement dans l’innovation RH lui permet d’exercer un rôle d’accompagnement au changement en plaçant l’humain au centre de l’organisation. Afin d’encourager l’adaptabilité des collaborateurs face aux changements structurels et organisationnels, elle/il s’assure que tous les aspects liés à ces changements soient couverts, au-delà des outils, tels que la prévention des risques psychosociaux ou la RSE.

 

Parole de RH : … sur l’étiquette « métier de Grands Groupes »

« Pas du tout […] La taille de l’entreprise n’est pas un facteur, c’est plutôt l’agilité de la fonction RH et la possibilité de la DRH à l’adapter à ‘taille humaine’ tout en préservant ses volets stratégiques et opérationnels. Ce n’est pas un équilibre facile à maintenir ».

Daniela Sfeir, Senior DRH – ADP Ingénierie CAMEEA

La/le DRH en définitive

Le bagage :

  • Une expérience confirmée sur des postes RH généralistes
  • Un diplôme en Management des Ressources Humaines de niveau Bac + 5, voire des formations certifiantes
  • Un bon niveau d’anglais et autres langues étrangères sont un vrai plus
  • Des qualités interpersonnelles telles que le courage managérial, un esprit result driven, écoute et persuasion

 

Parole de RH : … sur les principales qualités requises

«  Je commencerais par l’intégrité […] essentielle […] dans le management des ressources humaines. De plus, l’écoute, l’esprit d’analyse, la discrétion et le sens de la confidentialité auxquels j’ajoute l’humilité, l’objectivité et la résilience. La curiosité et le désir d’apprendre en permanence sont des atouts majeurs dans la fonction ».

Daniela Sfeir, Senior DRH – ADP Ingénierie CAMEEA

Le voyage :

  • Poste senior avec un rôle d’encadrement
  • Salaire de 65 K euros à 141 K euros (combien gagne les RH, quel salaire RH ?)
  • Évolution vers des postes de DRH Région, de consultant RH ou de Direction Générale

 

Parole de RH : … sur le parcours idéal

«  J’ai obtenu un MBA de l’école des Ponts Paris Tech, puis des certifications RH […]. Mon parcours est atypique, […]j’ai occupé une fonction RH généraliste […] des postes […] orientés Business et Marketing avant de revenir, il y a dix ans à ma première passion pour le facteur Humain, le talent et le rôle stratégique qu’il occupe dans le succès de l’entreprise. Mon expérience a aussi une forte dimension internationale […] De mon point de vue, les DRH(s) venant du « business » ont l’avantage d’avoir une vue d’ensemble de l’entreprise afin d’aligner les stratégies RH et commerciale et mieux comprendre le besoin d’apporter des KPIs et les mettre au service des décisions managériales […]. Ce qui ne veut en aucun dire qu’il ne faille pas passer par un parcours plus classique […] ».

Daniela Sfeir, Senior DRH – ADP Ingénierie CAMEEA

 

Salaire RH : combien gagne un DRH ? découvrez les salaires de la fonction RH.

 

Nihad H.C

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire