Le PEA PME, c’est parti !

par La rédaction

 

Ce plan d’épargne en actions, destiné au financement des petites et moyennes entreprises et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) vise à inciter fiscalement les particuliers à orienter leur épargne dans cette économie réelle.

 

Le PEA PME, ça sert à quoi ?

Pour les entreprises, le PEA PME répond à trois problématiques : trouver un financement, changer les relations avec les investisseurs et renforcer le lien avec les épargnants. En effet, l’objectif affiché par le gouvernement qui vient de créer ce nouvel instrument, est de donner la possibilité aux PME et ETI de se voir injecter plus de fonds propres, de consolider leur trésorerie, de relancer leurs investissements et donc de booster la compétitivité des entreprises. Et par là même, l’emploi.

 

Quelles sont les entreprises éligibles ?

Attention, toutes les entreprises ne peuvent pas émettre des titres inscrits dans un PEA PME. A la clôture de son dernier exercice comptable, elle doit répondre aux critères suivants : avoir son siège social en France ou dans l’Union européenne, payer l’impôt sur les sociétés, compter moins de 5000 salariés et réaliser un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1,5 milliards d’euros ou présenter un bilan total de moins de 2 milliards d’euros. Evidemment, ces seuils s’entendent à la date d’acquisition des titres. Peuvent être placés dans ce portefeuille des actions de sociétés cotées ou non, des fonds investis au moins à 75% dans des valeurs éligibles, dont 50% d’actions.

 

Qui va investir dans ces PEA PME ?

Chaque particulier peut investir jusqu’à 75 000 euros sur son PEA PME, soit directement en actions, soit à travers un fonds. Il bénéficie des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique à savoir que les dividendes et plus-values sont exonérés d’impôt sur le revenu (sauf prélèvement sociaux) dès 5 ans de détention. Mais attention, le PEA PME reste un investissement risqué car les défaillances des petites entreprises sont plus nombreuses que celles des plus grandes. Soit vous êtes un as de la Bourse et avez du temps pour faire de la veille et investir à bon escient. Sinon, vous pouvez souscrire à l’un des nombreux fonds lancés par les banques et les sociétés de gestion. Lors de son recensement le 17 mars dernier Morningstar avait déjà identifié 39 parts de 23 fonds éligibles au PEA-PME. Mais attention, PEA PME ou pas, les investissements ne sont pas toujours rentables.

 

Sylvie  Laidet

Laisser un commentaire