Couper le mal-être à la racine ! Baromètre stress 2011

par La rédaction

Le stress au travail alimente encore largement les chroniques en cette année 2011. Les dernières enquêtes indiquent que le mal-être en entreprise n’a fait qu’augmenter ces quatre dernières années. Quelles conclusions en tirer ? Comment endiguer le phénomène ? Le point sur un mal contre-productif pour les entreprises et leurs collaborateurs. 

 

 
En 2010, le stress rongeait 55 % des salariés, indique la récente étude internationale de Securex. Plus qu’ailleurs, le stress au travail ne cesse d’augmenter au sein des entreprises françaises. « En France, le stress représente 3,5 millions de journées d’arrêts de travail », constate Jean-Luc Pettegola, consultant en management. Selon l’OMS, la France serait d’ailleurs le 3ème pays au monde où les dépressions liées au travail seraient les plus nombreuses. Les emplois de plus en plus éphémères, la menace de périodes de chômage, les nouveaux modes d’organisation des entreprises sont autant de facteurs stressants pour les salariés français qui ont également la particularité « d’avoir davantage peur de l’avenir que les collaborateurs des autres nations », explique le consultant.
 

Une prise de conscience encore timide

Pourtant, les organisations semblent aujourd’hui plus enclines à lutter contre le stress. France Telecom, EDF, la SNCF… 600 grandes entreprises françaises ont aujourd’hui établi un accord sur le mal-être au travail. Un nombre toutefois jugé insuffisant par les pouvoirs publics car moins de la moitié des 1 300 grands groupes concernés par le plan d’urgence pour la prévention du stress au travail avaient entamé des démarches en ce sens.
 « Les entreprises ont intégré des outils de diagnostic et créé des comités de pilotage pour s’occuper de la question, une phase certes essentielle mais qui ne constitue toutefois qu’une première étape », appuie Jean-Luc Pettegola. Pour dépasser le stade du diagnostic et établir un accompagnement effectif, les entreprises ne doivent pas seulement vouloir jouer sur les conditions de travail, « mais élargir leur vision pour chercher à offrir à leurs collaborateurs une réelle qualité de vie », évoque le consultant.
 

Prévenir plutôt que guérir

Lutter contre le mal-être au travail suppose donc d’établir une véritable stratégie basée à la fois sur une cartographie régulière des risques psychosociaux propres à l’entreprise, et la mise en œuvre d’actions de prévention.
Un bon diagnostic peut se faire facilement au travers de tests anonymes de satisfaction et de motivation, comme ceux proposés par Central Test*, afin de prendre le pouls du climat de travail. Cette approche peut être enrichie par un test de sensibilité au stress, afin d’identifier les sources de stress des salariés, telles que le manque de clarté des objectifs, la charge de travail ou l’instabilité de l’emploi.
« Enfin, pour lutter efficacement contre le stress, il faut non seulement laisser les collaborateurs s’exprimer régulièrement sur leurs conditions de travail, les informer sur les contraintes et les problématiques de l’entreprise, mais aussi favoriser le développement de leurs compétences et leur apporter un accompagnement et un soutien personnalisé », prévient Jean-Luc Pettegola. Ces actions exigent ressources et moyens financiers, des investissements que les entreprises françaises doivent être prêtes à réaliser, sachant que le bien-être en entreprise devient un atout concurrentiel.
 
 

Central Test conçoit, valide et distribue une gamme complète des tests psychométriques pour le recrutement, l’évaluation interne et la gestion des talents. Tous les tests disponibles en 7 langues sont validés selon les normes psychométriques internationales établis par l’APA et l’ITC. Organisme certifié de formation, Central Test propose des séminaires afin d’accompagner ses clients dans l’appropriation des tests psychométriques et de la plateforme d’évaluation en ligne.

 


3500 clients- 50 pays- 5000 évaluations par jour- 3 millions d’utilisateurs
 
 
Central Test – l‘art de l’évaluation
www.centraltest.fr
Tél : + 33 (0) 1 73 04 27 56 (service client)
Tél : + 33 (0) 1 46 28 18 95 (consultants psychologues)
Mail : service.client@centraltest.com

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire