Great Place to Work dévoile le Palmarès 2016 des villes où les Français aimeraient travailler

par La rédaction
Bordeaux indétrônable, Nantes, Toulouse, Montpellier et Aix-en-Provence : les Français recherchent leur place au soleil !*

L’Institut Great Place to Work®, qui accompagne les entreprises dans leur transformation culturelle pour construire durablement des environnements de travail performants, révèle aujourd’hui le Palmarès 2016 des villes où les Français aimeraient travailler. Bordeaux conserve ainsi la tête du classement (38%), suivie par Nantes (26%) qui se hisse à la 2ème place (vs 4ème en 2015). Quant aux jeunes, ils montrent un fort attrait pour la ville de Lyon (30%) et classent mieux Paris que leurs aînés (20% vs 15%). Qualité de vie, dynamisme économique, famille, amis et prix de l’immobilier sont les principaux critères recherchés par les Français pour l’attractivité d’une ville et leur bien-être.

 

TOP 10 des villes où les Français aimeraient travailler : Bordeaux reste en tête, Nantes confirme sa progression.

Les Français seraient-ils en recherche de vitamine D ?

Plébiscitée par 38% des Français, la ville de Bordeaux conserve la 1ère place du Palmarès. Indétrônable, elle est suivie de Nantes qui continue de progresser en gagnant encore deux places cette année et relègue ainsi Toulouse à la 3ème place. Montpellier et Aix-en-Provence restent dans le top 5.

La qualité de vie, un critère privilégié par 76% des Français.

Pour près de 8 Français sur 10, la qualité de vie est le critère de choix principal : climat, environnement et culture sont des facteurs déterminants pour leur bien-être.

Le dynamisme économique et les opportunités d’emplois offertes par la ville font également partie des principaux critères d’attractivité pour 29% des Français interrogés.

Sans oublier des critères plus personnels tels que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : ils sont 28% à souhaiter se rapprocher de leurs proches et de leurs amis pour une meilleure qualité de vie et 14% à choisir une ville en fonction d’une tranche de vie, liée à leur âge ou à celui de leurs enfants.

D’autres facteurs entrent également en compte : la qualité et le coût de l’immobilier pour 27% des interrogés, mais également les infrastructures (avion, train, autoroute) et l’accessibilité, citées à hauteur de 15%.

 

Les jeunes salariés davantage attirés par les métropoles.

Accordant plus d’importance au dynamisme économique et aux opportunités d’emplois (35% soit +6pts vs l’ensemble des salariés), les jeunes salariés se tournent davantage vers les métropoles.

La ville de Lyon se hisse ainsi en 2ème position auprès des jeunes salariés (30% soit +10pts vs l’ensemble des salariés). Paris gagne une place et passe de la 7ème à la 6ème position vs l’ensemble des salariés. Enfin, Lille, absente du Top 10 général, se retrouve à la 8ème place (14% soit + 3pts sur l’ensemble des salariés).

Cette tendance confirme l’optimisme des jeunes salariés qui, malgré la crise économique, sont 73% à avoir confiance en leur avenir professionnel*.

 

* Méthodologie d’enquête : étude de l’Institut Great Place to Work® réalisée par l’institut Think auprès 1 250 salariés représentatifs de la population active française issus d’entreprises et d’administrations de toutes tailles et tous secteurs, dont un sur-échantillon de 468 jeunes salariés, selon la méthode des quotas (genre, âge, profession, statut, secteur, taille et région. Interviews sous système CAWI en ligne du 16 au 23 novembre 2015).

 

A propos de l’Institut Great Place to Work
L’Institut Great Place to Work® accompagne les entreprises dans leur transformation culturelle pour construire des environnements de travail performants. Il est également l’observatoire privilégié des bonnes pratiques en entreprise.
L’Institut Great Place to Work® publie en mars de chaque année le palmarès annuel des « entreprises où il fait bon travailler », Best Workplaces France.

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire