Le chômage partiel prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 pour tous les secteurs protégés

par La rédaction

Après les bars et les restaurants, le gouvernement a annoncé ce mercredi que le chômage partiel serait étendu aux secteurs protégés et prolongé jusqu’au 31 décembre 2020.

Ce mercredi, le gouvernement a annoncé la prolongation du chômage partiel jusqu’au 31 décembre 2020 pour plusieurs secteurs d’activités. L’annonce a été confirmée par la ministre du travail Elisabeth Borne : « on a pris la décision de maintenir l’activité partielle avec zéro reste à charge pour tous les secteurs protégés, comme la culture, l’événementiel ou le sport », avant de promettre dans un tweet officiel que « le gouvernement restera aux côtés des entreprises et des salariés pour sauver les emplois ».

Le chômage partiel ne concerne plus uniquement l’hôtellerie-restauration

Mardi 29 septembre, les représentants des restaurateurs, cafetiers et hôteliers ont été reçus à Matignon par le Premier ministre Jean Castex. À l’issue de cette réunion, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé les mesures fortes mises en place par le gouvernement comme l’extension du chômage partiel indemnisé à 100% jusqu’au 31 décembre et une aide de 10 000 euros. « C’est une mesure exceptionnelle qui vise à préserver des emplois. Cette somme sera accessible dans le courant du mois d’octobre » a expliqué le Ministre de l’Économie.

Le dispositif arrive au moment où les bars et restaurants sont contraints de fermer à 22h dans 11 grandes villes de France ou de garder porte close pendant 15 jours à Marseille. Ainsi, les patrons des secteurs protégés bénéficieront d’une prise en charge à 100% du salaire net pour les salariés au Smic et 84% environ du net dans la limite de 4,5 Smic.

Les secteurs protégés sont définis dans le décret du 30 juin 2020, paru au Journal officiel, portant sur l’activité partielle. On retrouve les activités liées aux clubs de sport, à l’organisation de foires, évènements publics ou privés, salons ou séminaires professionnels, congrès, les arts du spectacle vivant ou à les activités de gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires.

De leur côté, les représentants du monde événementiel sont attendus la semaine prochaine au ministère de l’économie et des finances afin d’évoquer les inquiétudes des membres du secteur et de prendre des mesures spécifiques pour les aider.

Plus d’un million de salariés ont toujours recours au chômage partiel

Six mois après le déploiement du chômage partiel en France, ce dernier concerne encore 1,3 millions de salariés. Une baisse certaine depuis le mois de juillet où l’on comptait alors 2,4 millions de salariés (soit un peu moins de 15 % des salariés du privé), après 4,5 millions en juin, 7,9 millions en mai, 8,8 en avril et 7,2 en mars, selon les données du ministère du Travail. Une baisse qui pourrait s’expliquer par la période des vacances scolaires pendant laquelle les parents ont moins recours à la garde d’enfant.

Parmi les secteurs ayant le plus recours au chômage partiel, on retrouve ceux des services aux entreprises avec 500 000 salariés, l’hébergement et la restauration avec 420 000 salariés et l’entreposage avec 270 000 salariés.

 
Clément KOLODZIEJCZAK

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire