Salariés expérimentés : conseils pour accroître son attractivité professionnelle

par La rédaction

 

Alors qu’ils sont devenus des experts de leur secteur, nombre de salariés expérimentés (+ de 20 ans de carrière) délaissent ou négligent leur attractivité professionnelle. Pourtant, qui sait si demain l’entreprise dans laquelle on travaille ne va pas connaître des changements ou des difficultés, si une société concurrente ne recherche pas des salariés qui correspondent à son profil, si une évolution vers l’intérim ou le management de transition n’est pas une piste à explorer ? Les chiffres du chômage confirment les difficultés spécifiques de ces salariés, c’est pourquoi, Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé, leur donne 5 conseils pour accroître leur attractivité professionnelle.

 

Conseil 1 : La eréputation : visibilité, légitimité, activité

L’un des premiers réflexes des recruteurs est d’analyser la présence et l’activité en ligne de profils potentiels. Etre absent de réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo ou y avoir un compte délaissé constitue un problème qu’il faut régler d’urgence. Dans un premier temps, il est indispensable d’établir son profil ou de le réactualiser. Ensuite, il faut travailler régulièrement son réseau à partir de ses relations professionnelles, de personnes de son écosystème pour démontrer son dynamisme et susciter la curiosité et l’intérêt. 

Figurer sur ces réseaux peut être un levier de son attractivité professionnelle à condition de respecter certains principes. Le premier est qu’ils sont des places publiques et que toute expression engage son émetteur. Le second est d’adopter, le plus possible, une vraie « ligne éditoriale » qui valorise ses expertises professionnelles en publiant des contenus sur son secteur d’activités. Le troisième est d’être un vecteur de contacts en mettant en relations des personnes de son réseau. Il ne faut pas hésiter à proposer à des personnes de se connecter entre elles. En devenant acteur de ces contacts, on multiplie les opportunités d’être remarqué. On construit ainsi progressivement sa visibilité et sa légitimité.

 

Conseil 2 : S’appuyer sur ses réseaux

Autres réseaux, autres leviers : ceux tissés lors de sa formation (Alumni ou anciens de son école, de son université… etc) et de sa carrière au sein des entreprises où l’on a travaillé et des postes que l’on a occupés. Ces réseaux sont parfois structurés en associations ou en comptes dédiés sur LinkedIn. Ils offrent des contacts souvent plus directs et plus conviviaux avec des professionnels de son secteur.

 

Conseil 3 : Participer aux événements de sa profession

Etre visible pour être remarqué impose d’être actif. Deux moyens permettent de se positionner comme un professionnel attractif. Le premier est de participer à des réunions de son secteur (colloques, congrès, salons… etc) et à des speed networkings. Le second est d’être contributeur, conférencier dans le cadre de ces événements. Avoir un blog dédié à sa profession ou tweeter régulièrement sur le sujet peut aider à être sollicité et faciliter la démarche auprès des organisateurs.

 

Conseil 4 : Un CV toujours en phase avec sa carrière

A l’instar de l’actualisation de son profil sur les réseaux sociaux professionnels, revoir son CV est une étape incontournable. Un CV évolue et doit être mis à jour tous les 6-12 mois. Il doit d’abord valoriser les succès emblématiques obtenus : projets menés à terme, clients ou contrats gagnés, réalisations ayant contribué à la croissance ou innovations transformées… etc) et ses capacités de management d’équipes. Les formations suivies et les certifications reçues sont également à mettre en lumière. Enfin, il faut retirer d’autres éléments devenus obsolètes car ne correspondant plus aux attentes (mentionner « Maîtrise de l’informatique » par exemple ne fait plus sens). Si la forme classique est toujours appréciée et recommandée, rechercher les dernières tendances de son secteur pour avoir une présentation valorisante permet de se démarquer et de prouver son acuité.

 

Conseil 5 : Une image valorisante

S’interroger sur son image n’est pas tabou, bien au contraire. Quelle est l’image de sa fonction professionnelle ? Comment se représente-t-on une personne occupant un poste équivalent au sien ? Ces questions peuvent permettre de travailler sa propre image, d’adapter ou d’adopter, sans excès, les derniers codes vestimentaires de son environnement.

 

« La notion de carrière évoluant, un(e) salarié(e) expérimenté(e) a tout avantage à travailler son attractivité professionnelle. Cette démarche se justifie d’autant plus que l’intérim et le développement du management de transition offrent des perspectives pour un nombre croissant de cadres. Il est par conséquent particulièrement intéressant de savoir se valoriser pour se positionner vis-à-vis de futurs recruteurs » analyse Karine Doukhan, Director chez Robert Half Management Resources. « Quelle que soit son avancée dans sa carrière, cette démarche crée une dynamique vertueuse propice à susciter des opportunités ».

 

À propos de Robert Half
Fondé en 1948, le groupe Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé temporaire et permanent, est aujourd’hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et du fiscal, de la technologie et de l’assistanat.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire