Michael Page International Plc présente ses résultats financiers 2009

par La rédaction

Michael Page International Plc, leader du conseil en recrutement spécialisé, annonce ses résultats financiers consolidés pour la période clôturée le 31 décembre 2009.

 
Faits marquants de l’année 2009
Les bénéfices avant impôts étaient de 21,1M£ malgré les conditions difficiles du marché.
En décembre 2009, les effectifs étaient de 3549 collaborateurs, soit 1349 de moins qu’au début de l’année, conséquence d’un fort ralentissement des recrutements et d’un taux de départs plus important en temps de crise.
Poursuite d’une politique de développement des spécialisations métiers et des implantations géographiques.
68% de la marge brute est générée hors Royaume-Uni.
50% de la marge brute est générée par les divisions autres que Finance & Comptabilité.
29% de la marge brute est générée par l’intérim.
Liquidités générées par les opérations : 114,8M£ (contre 185,2M£ en 2008).
Liquidités nettes Groupe 137;2M£, en incluant 41,0M£ d’indemnisation en liquidités reçues auprès de VAT (contre 94,2M£ en 2008).
Le dividende s’élève à 8.0 pence.
 
Opérations commerciales en cours – perspectives
Marché stable dans l’ensemble.
Les résultats de certaines zones géographiques s’améliorent.
Les effectifs ont été stabilisés grâce à l’embauche de consultants dans plusieurs régions.
Accord de principe sur 28,5M£ net d’honoraires conclu avec HMRC en vertu d’un contrat légal
 
Steve Ingham, Chief Executive de Michael Page International Plc commente :
"L’année 2009 a été l’épreuve du feu en ce qui concerne la stratégie du Groupe et je suis ravi que nous ayons su la surmonter. Nous avons maintenu notre présence sur le marché à travers nos filiales, nos divisions et nos pays, investi prudemment dans de nouvelles activités et sommes parvenus à rester rentables à chaque trimestre. La croissance séquentielle a été de 10% de marge brute durant le dernier trimestre de l’année 2009, ce qui est encourageant. Trois de nos 4 régions ont d’ailleurs enregistré des bénéfices sur chaque trimestre. La reprise s’opère aujourd’hui sur plusieurs marchés et dans plusieurs régions tout en restant fragile. Cependant, avec un bilan et des équipes solides, nous pensons être en mesure d’améliorer notre performance de façon significative pour l’année 2010."
 
Europe, Moyen Orient et Afrique (EMEA)
La région EMEA est la plus vaste région couverte par le Groupe et contribue à la marge groupe à hauteur de 47 % malgré un chiffre d’affaire en baisse de 27,1 % (311,1M£ contre 426,4M£ pour 2008). La région réalise 163,7M£ de marge, soit une baisse de 36,7 % par rapport à 2008 (258,8M£). Les résultats enregistrés sont en partie dus à la perte de valeur de la livre Sterling : avec un taux de change constant, ils représentent une baisse de 35,4% pour le chiffre d’affaire et de 43,9 % pour la marge.
En Europe continentale, région globalement touchée par la récession un peu plus tard, les marges brutes trimestrielles ont commencé à baisser au 3ème trimestre et ont poursuivi leur chute au cours du premier semestre 2009 jusqu’à ce que les premiers signes de stabilisation apparaissent au troisième trimestre 2009. Bien que le 3ème trimestre ait été relativement lent, l’augmentation séquentielle de la marge brute observée au 4ème trimestre est encourageante (20 % avec un taux de change constant).
Au début de l’année, les effectifs étaient de 2 155 salariés contre 1 572 à la fin de l’année, l’essentiel de cette baisse d’effectif ayant eu lieu pendant la première moitié de l’année 2009. Grâce à la diminution des coûts de base et l’augmentation séquentielle de la marge brute au cours du dernier trimestre la région EMEA a obtenu un résultat d’exploitation de 1,1M£ pour toute l’année (66,3M£ en 2008).
Le marché français (38 % de la région) est le deuxième en taille et en degré d’implantation après le Royaume-Uni. Nous avons su modérer l’impact de la crise et le 4ème trimestre 2009 a permis une croissance séquentielle, notamment avec une augmentation significative du nombre de recrutements réalisés.
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire