Enquête Monster : 74% des salariés souhaitent trouver un nouveau job en 2010

par La rédaction

Selon les résultats de la dernière enquête menée par Monster, leader mondial de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, auprès des salariés français, près de trois salariés interrogés sur quatre (74%) souhaitent avant tout pour 2010 trouver un nouveau job.

 
Malheureux sans travail comme au travail, nos salariés français ? Alors que le marché de l’emploi n’a pas été épargné par la crise en 2009, seulement 11% des salariés déclarent se soucier de la sécurité de leur emploi en 2010.
 
Presque plus rien à espérer de mon entreprise…
 
Dans le contexte actuel, les salariés français interrogés semblent ne plus croire à une amélioration de carrière au sein de leur entreprise. Ils ne sont en effet qu’un sur dix (11%) à espérer une augmentation de salaire ou une prime et nettement moins à envisager une promotion (3%).
 
Cherche nouveau job désespérément
 
Démotivés, la majorité des salariés français interrogés (74%) rêvent avant tout d’un nouveau job. Il semble donc qu’évolution professionnelle (promotion) et argent (augmentation de salaire) ne sont plus aujourd’hui les premiers moteurs des salariés, mettant ainsi à jour une perte de confiance et un désintérêt des salariés dans leur entreprise.
 
La sécurité de l’emploi, plutôt que la sécurité sociale ?
 
A croire que le système de couverture médicale si cher aux Français ne mobilise plus aucun salarié de nos jours et peut être considéré comme un acquis social généralisé, même en temps de crise : ils ne sont en effet que 0,4% à en espérer une amélioration. A contrario, un Français sur dix (11%) souhaite avant tout préserver la sécurité de son emploi en 2010.
 
L’avis de l’expert : les salariés français ne comptent plus sur leur entreprise actuelle
 
« Ce sondage révèle indirectement que l’image de l’entreprise s’est fortement détériorée auprès des salariés français. Dans leur grande majorité, ces derniers n’y voient aucun signal positif d’amélioration ou d’encouragement. Ainsi privés de perspectives de carrière, les salariés se révèlent démotivés et nettement moins impliqués dans leur entreprise au point d’envisager d’aller voir ailleurs… Ce constat est corroboré par « l’Indicateur du moral des salariés français » du quatrième trimestre réalisé par Monster en partenariat avec Juritravail montrant que l’idée, occasionnelle ou récurrente, de quitter leur entreprise au cours de ces trois derniers mois s’est étendue à 75 % (+11 points) des salariés interrogés dans le cadre de cette étude. Face à cette tendance de fond, il faut souligner la volonté de bon nombre d’entreprises, sensibles à la question du bien-être de leurs salariés, de mettre en place des actions pour maintenir intactes la motivation et l’implication de leurs collaborateurs. Par ailleurs, pour ceux qui souhaitent changer de job, Monster propose de nombreux conseils dans sa rubrique Gestion de Carrière sur son site monster.fr » explique Bruno Brémond, Directeur général de Monster France et Europe du Sud.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire