Des intérimaires spécialisés de plus en plus qualifiés

par La rédaction

 

L’étude révèle qu’en France, 81% des employeurs et 2 candidats sur 3 jugent le travail temporaire comme positif ou très positif.  Ainsi, les Français n’envisagent plus l’intérim comme moyen unique de conserver leur employabilité, mais comme réel choix dans un parcours de carrière. 

Les travailleurs temporaires français, comme leurs homologues mondiaux, sont plus qualifiés ; 85% possèdent un diplôme universitaire (licence, master ou MBA) et 51% ont plus de 10 ans d’expérience professionnelle à leur actif, pour un âge moyen de 37 ans.

Enfin, les intérimaires français sont de plus en plus agiles. Les missions intérimaires changent : les recruteurs ont des attentes plus importantes qu’auparavant et cherchent des profils d’experts plus autonomes (89%), capables de s’adapter rapidement (70%) et de collaborer en transverse avec les autres services (88%).

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire