Au niveau mondial, 45% des dirigeants prévoient d’augmenter leurs effectifs en 2013. Au contraire, en Europe de l’Ouest, 40% envisagent de les réduire.

par La rédaction

D'après une étude mondiale réalisée par PwC auprès de plus de 1 300 dirigeants, ceux-ci considèrent le déficit de compétences clés comme le deuxième obstacle majeur à leur croissance économique (pour 58%), après l’augmentation de la charge fiscale (pour 63 %). Les dirigeants les plus préoccupés par cette question sont ceux d’Afrique (82 %), du Moyen-Orient (69 %) et de la région Asie-Pacifique (64 %).
Si l’étude révèle que 23% des dirigeants ont l’intention de réduire leurs effectifs en 2013 au niveau mondial, ils sont 45% à prévoir de les augmenter. C’est une bonne nouvelle dans une économie mondialisée, qui connaît cependant de fortes disparités géographiques.
Dans de nombreux pays, les entreprises en appellent aux pouvoirs publics pour mettre en œuvre des mesures efficaces afin d’assurer une meilleure qualification de leurs collaborateurs.
 
 


Malgré la politique générale de réduction des coûts…
 
Seul un dirigeant sur cinq considère que l’économie va s’améliorer au cours de l’année, et 70 % sont engagés dans une démarche de réduction de coûts.
 
Si la propension à réduire les coûts est plus prononcée dans les pays développés, elle n’est cependant pas confinée à cette région : 8 dirigeants européens sur 10 ont affirmé réduire les coûts en 2013, et 5 dirigeants indiens sur 10.
 
En termes d’effectifs, 23 % des dirigeants dans le monde et 40 % de ceux implantés en Europe de l’Ouest prévoient de réduire leurs effectifs pour 2013.
 
 
 
… les entreprises devraient continuer à accroître leurs effectifs en 2013 au niveau mondial
 
L’étude révèle qu’au niveau mondial, les entreprises ont l’intention de recruter cette année : 45 % prévoient d’augmenter leurs effectifs, et 28% de conserver leurs effectifs stables.
Sans surprise, c’est en Inde – devant la Chine – que les recrutements seront les plus forts. En termes de secteur d’activité, ce sont ceux de l’ingénierie/construction et de la distribution qui embaucheront le plus.
 
Selon Daniel Giffard-Bouvier, associé spécialiste du conseil RH chez PwC : « Malgré la conjoncture économique difficile, le fait que les entreprises continuent d’augmenter leurs effectifs est encourageant. Bien qu'elles aient eu tendance à agir sur leurs effectifs pour réduire leurs coûts par le passé, de nombreux chefs d’entreprise trouvent désormais des solutions complémentaires pour y parvenir, sans affecter l’engagement de leurs collaborateurs ni avoir à craindre de subir d’autres déficits de compétences à l’avenir. »
 
 
 
Le rôle clé des pouvoirs publics en matière de formation initiale
 
L’étude de PwC révèle que les entreprises recherchent le soutien des pouvoirs publics pour combler ce déficit de compétences. Selon plus de la moitié des dirigeants (57 %), la priorité des pouvoirs publics en 2013 devrait être de former et favoriser un personnel qualifié. En effet, seuls 15 % d’entre eux estiment que, jusqu’à présent, les pouvoirs publics ont mis en œuvre des mesures efficaces pour la formation de personnes qualifiées. Les dirigeants les plus critiques sur ce point sont ceux basés aux Etats-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne.
 
Les dirigeants eux-mêmes ont également l’intention de s’attaquer au défi de la pénurie de talents : ils sont 61 % à prévoir d’investir davantage dans leurs collaborateurs au cours des trois prochaines années.
 
Selon Daniel Giffard-Bouvier, « Les entreprises font face à un décalage croissant entre les compétences de leurs collaborateurs et celles dont elles ont effectivement besoin pour tirer parti des opportunités business et préparer l’avenir. Elles doivent à la fois mieux faire comprendre leurs enjeux et besoins en matière de formation initiale auprès des pouvoirs publics, et mieux aligner leurs propres investissements en formation afin de concilier leurs objectifs business et le maintien de l’employabilité de leurs collaborateurs. La formation professionnelle sera d’ailleurs l’un des grands chantiers sociaux de la France en 2013, dans le cadre de la conférence sociale et des projets de réforme à venir. »
 
 
La gestion des talents et la mobilité internationale également au cœur des enjeux :
 

  • 77 % des dirigeants prévoient de modifier leur stratégie en matière de gestion des talents au cours des 12 prochains mois, en particulier au Brésil (93 %), en Corée (90 %) et en Afrique du Sud (89 %).
  • 61 % des dirigeants à travers le monde envisagent d’étendre leur vivier de leaders grâce à la mobilité internationale, considérée par 67 % des dirigeants d’Europe occidentale comme un moyen efficace de former leurs futurs responsables – contre 54 % des dirigeants en Amérique du Nord.
  • La pénurie de compétences est particulièrement présente dans les marchés qui connaissent un développement rapide, comme l’Afrique où 82% des dirigeants disent que la disponibilité des talents est une préoccupation importante.

 
 
                                                                                                                                            
Méthodologie:
Pour cette 16ème édition de l’étude mondiale annuelle de PwC “Global CEO Survey”, 1330 interviews ont été conduites dans 68 pays entre septembre et décembre 2012. 449 entretiens ont été menés en Asie-Pacifique, 312 en Europe de l’Ouest, 227 en Amérique du Nord, 165 en Amérique latine, 95 en Europe Centrale et de l’Est, 50 en Afrique et 32 au Moyen-Orient.
L’étude intégrale est disponible sur notre site : www.pwc.fr  
 
 
A propos de PwC
PwC développe en France des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 180 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires.
Les entités françaises membres de PwC rassemblent 4 000 personnes dans 25 bureaux.
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire