2010 : à quoi s’attendent les professionnels de la finance ?

par La rédaction

Alors que les marchés financiers ont rebondi en 2009, eFinancialCareers.fr, le site international leader d’offres d’emploi dans les secteurs de la banque, de la finance et de l’assurance, a mené une enquête auprès des professionnels de la finance français pour savoir comment ils envisagent 2010 en termes de perspectives économiques et d’emploi.

Tandis que près de la moitié (45%) des professionnels interrogés pense que l’économie française se stabilisera en 2010, un peu moins d’un tiers est moins optimiste : 18% pensent que « l’économie française va légèrement se contracter » et près de 13% prévoient une « récession durable ». En revanche, près d’un quart des personnes interrogées s’attend à ce que l’économie française connaisse une « certaine croissance » ou à ce qu’elle soit « très performante » sur les douze prochains mois.
 
Selon les résultats de l’étude menée par eFinancialCareers.fr, la majorité des professionnels qui tablent sur une stabilisation de l’économie française en 2010 pense que la croissance des pays émergents et les signes de reprise de l’économie américaine risquent de ne pas être suffisants pour permettre aux économies européennes de se redresser. Les professionnels qui prédisent une “récession durable” s’inquiètent de l’évolution de l’économie mondiale, la moitié d’entre eux estimant que les Etats-Unis et l’Europe ne sont pas à l’abri d’un déclin économique en 2010.
 
Les moins optimistes s’inquiètent également de l’efficacité du plan de relance lancé par le président Nicolas Sarkozy il y a un an : près d’un tiers des professionnels de la finance qui pensent que l’économie française « va légèrement se contracter » et 40% de ceux qui prévoient une « récession durable » s’interrogent sur la capacité de ce plan à assurer la croissance de l’économie française en 2010.
 
D’autre part, la majorité (60%) des personnes interrogées qui s’attendent à une évolution positive de l’économie française en 2010 justifie son optimisme par la croissance économique chinoise et les signes d’amélioration de l’économie américaine.
 
La majorité des professionnels de la finance français questionnés par eFinancialCareers.fr s’inquiète du « Grand Emprunt » qui sera lancé en 2010 : 31% se disent “très inquiets” et pensent que cet emprunt risque d’accentuer le déficit public de la France, tandis que 35% se déclarent “un peu inquiets”.
 
Les résultats de l’enquête eFinancialCareers.fr suggèrent également une stabilisation générale au sein des sociétés. Lorsqu’ils sont interrogés sur l’évolution des effectifs de leur entreprise en 2010, 42% des professionnels estiment que le nombre d’employés restera le même. Cependant, un tiers est plus pessimiste et s’attend à une réduction d’effectif.
Même tendance en termes de rémunération puisque 44% des professionnels interrogés pensent que leur rémunération en 2009 (bonus inclus) sera identique à celle de 2008. Un tiers s’attend cependant à une hausse et 23% appréhendent une baisse.
 
Face à ces prévisions empreintes de stabilité, il est peu surprenant de constater que les deux tiers des professionnels interrogés ne sont “pas inquiets” quant à la sécurité de leur emploi pour 2010. A titre de comparaison, des enquêtes menées en décembre 2009 par eFinancialCareers.com et eFinancialCareers.de ont révélé que près de la moitié des professionnels de la finance britanniques interrogés et 71% des professionnels allemands ne s’inquiétaient pas pour la sécurité de leur poste. En France, parmi les professionnels soucieux de la sécurité de leur emploi, un tiers n’envisage aucune action à court terme. Parmi les deux tiers désireux de trouver un nouvel emploi, 64% recherchent une opportunité dans l’industrie financière en France, 18% dans l’industrie financière mais à l’étranger, et 18% dans un autre secteur que celui de la finance.
 
Selon John Benson, président et fondateur d’eFinancialCareers.fr, “Cette enquête montre que malgré l’évolution de l’économie mondiale et les premiers signes de stabilisation, les professionnels de la finance français abordent prudemment 2010. Il est intéressant de noter qu’ils demeurent cependant relativement confiants quant à la sécurité de leur emploi.
 
Méthodologie
 
L’enquête d’eFinancialCareers.fr a été réalisée en ligne entre le 16 décembre 2009 et le 4 janvier 2010 auprès de 557 professionnels de la finance français. Parmi les professionnels en poste interrogés, 29% travaillent pour une banque de réseau / commerciale, 26% pour une société de services financiers, 17% pour une boutique corporate finance, 17% pour une société de gestion d’actifs, 4% pour une société de Bourse, 4% pour une société d’analyse financière, 3% pour une société de gestion alternative. Plus d’un quart des personnes interrogées bénéficient d’une expérience de plus de dix ans dans le secteur financier.
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire