Tendances eLearning 2011- eLearning Trends

par La rédaction

2010 nous a offert une étonnante palette d’innovations en matière de eLearning, dont beaucoup ont pu être vus à lors du salon et des conférences iLearning Forum les 1er et 2 Février à Paris. Dans cet article, j’ai essayé de résumer les principales tendances mondiales qui ont émergé en 2010 et qui vont se rependre de façon pertinente en France en 2011 ; ces tendances sont:

1. La croissance de l’apprentissage social

2. Les systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS)

3. L’apprentissage mobile

4. Les techniques de gestion de contenu

5. Les jeux sérieux et la réalité virtuelle

6. L’apprentissage des langues

 
1. L’Apprentissage social
 
Il ya plus de 550 millions de personnes sur Facebook et 65 millions de tweets par jour sur Twitter. L’apprentissage par les technologies des médias sociaux a augmenté en France en 2010, et ce malgré la résistance dans les départements de formation. En 2011, un nombre croissant de travailleurs vont regarder à l’extérieur de leurs services de formation pour répondre à leurs besoins d’apprentissage professionnel par l’intermédiaire des médias sociaux. Nous sommes sûrs de voir émerger de nouveaux services qui intègrent l’ensemble de nos dispositifs afin d’améliorer la collaboration en ligne, le partage et la discussion, et d’aider ceux qui forment des communautés numériques plus petites, plus intimes, plus locales. Pour les professionnels de la formation, il est important d’adapter l’offre à l’idée que les gens peuvent apprendre de leur propre chef, et que le département de la formation n’est pas le seul référentiel central pour tous les contenus d’apprentissage.
 
 
2. Learning Management Systems
 
Au iLearning Forum 2011, un cycle de conférence était entièrement dédiée aux LMS et au débat entourant l’avenir et la nécessité du système de gestion de l’apprentissage. Une grande partie de cela se résume à savoir si l’apprentissage des employés devrait être contrôlé et suivi, en particulier lorsque la plupart du travail d’apprentissage se fait par des canaux informels.
Il y a une prise de conscience parmi les professionnels de l’apprentissage en France qui consiste à dire que l’apprentissage non structuré peut être utile, que d’autres approches à l’apprentissage n’exigent pas un suivi et que les technologies des nouveaux médias spciaux pourrait bien avoir une valeur dans le milieu de travail. En conséquence, certaines plates-formes LMS se transforment en un modèle plus large, où l’apprentissage structuré n’est qu’une partie d’une communauté d’apprentissage qui permet la collaboration, le partage des connaissances et le réseautage social. Des acteurs comme Cornerstone, IMC, Editions ENI et Symetrix en ont fait l’exemple lors d’ iLearning Forum 2011
 
3. Mobile Learning
 
Grâce à de meilleures et plus performantes infrastructures de réseaux mobiles, de nouveaux systèmes d’exploitation mobiles et le fort taux de pénétration du marché des Smartphones, nous sommes enfin prêts cette année pour accueillir et développer des contenus mobiles (la toute nouvelle solution K-Tango de l’éditeur Certpoint en est le meilleur exemple). Que ce soient de simples mini-cours ou de la gestion des performances plus développée, l’apprentissage mobile va clairement décoller en France en 2011.
En ce qui concerne la conversion des cours, il faudra tout rationaliser, les dépouillant ainsi de tout éléments multimédias surdimensionnés afin d’implémenter une philosophie du type ‘qui peut le plus peut le mois’. En termes de développement, les concepteurs auront à gérer les limites d’un écran plus petit et d’une capacité de mémoire moins importantes. Des exemples de contenus mobiles de grande qualité ont été présentés récemment par DEMOS, Epistema/ CrossKnowledge et eDoceo.
 
A noter également pour 2011, le super-portable Pocket Video. Développés par The Flip, et maintenant par de nombreux et importants concurrents, ces petits enregistreurs capables de produire des vidéos HD, permettre facilement de télécharger sur YouTube et d’autres sites de partage, et ce pour moins de 200 euros.
Aux Etats-Unis et dans le Nord de l’Europe de nombreux formateurs enseignent, proposent des démonstrations et partagent leurs connaissances et expertises en utilisant la vidéo. Avec 2 milliards de vidéos visionnées chaque jour sur YouTube, ce service est devenu le moteur de recherche n°2 dans le monde.
 
 
4. De gestion de contenu
 
La demande croissante pour la vidéo va apporter avec certitude des nouveaux services en ligne qui vont améliorer la façon dont les vidéos sont intégrés dans notre monde où l’apprentissage informel «juste-à-temps » est roi. Cette tendance fait ressortir la nécessité d’un développement rich-media et l’indexation de contenu, tels que fournis par Momindum et Lynx et présentés sur l’iLearning Forum 2011
De même, le développement de contenu continue d’insister sur la rapidité, la facilité et l’industrialisation de didacticiels SCORM. Les effets des technologies Web 2.0 ont été démontrés et mises en avant lors du salon par Scenari, Netopen, XperTeam, Ingenium ou encore Trivantis.
Je tiens enfin à souligner qu’un important projet de recherche en matière de gestion de contenu a été mené à bien en Janvier aux Etats-Unis. Selon l’Université de Californie, d’après une nouvelle étude sur un groupe de 200 étudiants, passer un test n’est pas seulement un mécanisme passif pour évaluer combien de personnes savent ou ont appris. Passer des tests aide réellement les gens à apprendre, et cela fonctionne mieux qu’un certain nombre d’autres techniques d’études classiques, car elle stimule les fonctions cérébrales de récupération. En 2011, il faudra ouvrir les sessions de cours avec des tests, avant que l’apprentissage en tant que tel n’ait lieu.
 
 
5. Serious Games et réalité virtuelle
 
Lors d’iLearning Forum 2011 nous avons eu un atelier très enthousiasmant sur le Serious Games avec des exemples tirés de présentations de Qoveo, Symetrix et IseaPsy. Ce qui est remarquable avec les jeux sérieux, c’est la grande variété d’applications des formations disponibles, ingénieurs, vendeurs, service à la clientèle, gestion des personnes, toute catégorie d’apprenant est concernée.
Pour 2011, je m’attends à voir se développer très fortement l’utilisation de mondes virtuels 3D et des simulations multi-apprenant. Ainsi, au lieu d’une personne participant à une simulation, plusieurs personnes pourront participer et travailler ensemble tout en apprenant les faits, les connaissances et les procédures requises pour faire le travail d’équipe essentiel à leur activité. À l’heure actuelle ces technologies sont utilisées principalement au niveau de l’Union Européenne et des Etats-Unis pour les urgences médicales.
 
 
6. L’apprentissage des langues
 
La 1er Février, l’atelier sur l’apprentissage des langues a présenté plusieurs innovations visant à la fois les individus et les organisations. Nous voyons encore la principale tendance à l’apprentissage mixte combinant cours de langue en ligne, apprentissage mobile, face à face en ligne, coaching personnalisé, coaching téléphonique, services et tests de connaissances. En 2010, Digital Publishing a apporté au marché une tendance importante avec une solution appelée « clé USB Plug-and-Learn » ; portable et simple d’utilisation cette innovation permet aux apprenants nomades d’effectuer leurs cours de langues où qu’ils soient, même hors ligne. Digital Publishing a d’ailleurs remporté plusieurs récompenses en France pour cette nouvelle technologie d’apprentissage qui ne coûte que 80 euros par clé USB.
 
 
Sally Ann Moore
Directrice Générale, iLearning Forum Paris
 
 
Pour plus d’informations sur le eLearning en France, l’évènement iLearning Forum 2011 ou les futurs évènements sur le eLearning en 2011 et 2012 merci de vous rendre sur le site www.ilearningforum.org  ou contacter l’auteur de cet article et Directrice Générale d’iLearning Forum, Sally-Ann Moore sur sally.moore@ilearningforum.org.
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire