Recul de l’emploi intérimaire de 28,7% en 2009

par La rédaction

Après une baisse de 8,3% en 2008, l’emploi intérimaire recule de 28,7% en moyenne en 2009, selon l’indicateur PRISME-Crédoc, ce qui correspond à la destruction depuis le début de la crise de 230 000 emplois équivalents temps plein dont 175 000 en 2009.

 

 

Les effectifs intérimaires enregistrent une baisse dès le mois d’avril 2008 (-1%). Cette baisse s’est accélérée à partir d’octobre 2008 (-14,1%) pour atteindre en mars 2009 -38%.
 
Les régions les plus touchées en 2009 ont une forte activité industrielle et se situent dans le quart nord- est : Lorraine (-38,0%), Champagne Ardenne (-36,8%), Bourgogne (-36,5%) et Franche Comté (-35,5%).
Toutefois la Champagne Ardenne et la Franche Comté, après avoir baissé plus fortement que la moyenne, enregistrent un retournement d’activité depuis novembre et atteignent en décembre des tendances positives avec respectivement +2,3% et +15,4%.
Les régions qui résistent le mieux sont PACA (-17,7%), Aquitaine (-18,8%), Ile de France (-22,9%) et Midi Pyrénées (-24,6%), notamment grâce à la bonne tenue des services.
 
Au niveau sectoriel, l’agroalimentaire, le nucléaire et la santé on été les moins impactés en 2009. Au quatrième trimestre, l’automobile enregistre une croissance de l’emploi intérimaire, essentiellement due aux mesures gouvernementales (prime à la casse). Les métiers techniques, l’ingénierie industrielle, les bureaux d’études et la comptabilité connaissent également une évolution positive.
 
Au cours des onze premiers mois de 2009, les agences d’emploi ont enregistré un recul de 43% du nombre de recrutements réalisés, qui fait suite à une croissance de 26% en 2008 (51 000 recrutements).

 

 

Laisser un commentaire