Quelle date pour l’armistice de la guerre économique mondiale ?

par La rédaction

Le 11 Novembre, jour de commémoration de l’armistice de 1918, est également le jour durant lequel les décideurs de ce monde se rencontreront en Corée du Sud pour un nouveau G20. Quel rapport peut-il exister entre les deux événements ? Peut-être cette question : quelle date pour l’armistice de la guerre économique mondiale ?

Autant que tout autre problème de société (par exemple le dérèglement climatique), la souffrance au travail illustre l’urgence d’un consensus relatif à la pacification des règles commerciales. Car la souffrance au travail n’a pas pour causes exclusives des salariés supposés trop fragiles ou des managers catalogués comme spécialistes ès harcèlement.
N’en déplaise aux préventeurs qui qualifient volontiers de prévention primaire les interventions sur l’organisation et les conditions de travail en entreprise, la vraie prévention primaire serait de repenser un modèle économique qui a largement montré ses limites. Les règles structurelles de l’économie (concurrence débridée y compris celle exercée par des pays aux pratiques sociales moyenâgeuses, emprise de la finance d’investissement) contraignent ainsi de nombreux dirigeants à une gestion court termiste qui n’est pas sans conséquence pour le capital humain. Et si la gestion et prévention ont leur utilité, pour résoudre durablement l’épidémie du stress et de la souffrance au travail en entreprise, il faut commencer par revoir les règles qui régissent l’écosystème dans lequel ces entreprises évoluent.
Un traité de “paix économique” est donc désormais urgent. Quand sera t-il signé ?

 

Guillaume Pertinant

Consultant et formateur, Guillaume Pertinant est passionné par la problématique de l’audit et du management social en entreprise. Son sujet de prédilection est l’accompagnement de projets d’amélioration des conditions de travail. Il s’intéresse en particulier à la prévention du stress, de l’absentéisme et de la démotivation ainsi qu’au chiffrage de leur coût économique pour l’entreprise.
Guillaume est ingénieur Télécom, titulaire d’un MBA (EDHEC), coach certifié (IDC Genève) et formé à l’accompagnement de projets d’amélioration des conditions de travail à l’ANACT.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire