Les entreprises françaises reconnaissent l’importance des formations destinées aux salariés

par La rédaction

Les employeurs reconnaissent les avantages des formations, qui leur apportent une main-d’œuvre plus qualifiée et plus fidèle. Cependant, les principaux obstacles avancés sont les coûts, le temps et la logistique.

 
Une nouvelle étude intitulée GoToTraining et publiée ce jour par Citrix, dévoile l’importance que les salariés et les employeurs français accordent à la formation professionnelle sur leur lieu de travail. Près de 90% des salariés français interrogés pensent que ces opportunités de formation sont importantes pour leur carrière, et 54,2 % affirment même qu’ils prendraient en compte cet avantage dans la recherche d’un nouvel emploi. Plus de 80% des employeurs, dont la plupart sont issus du secteur privé, partagent ce point de vue et considèrent les formations comme importantes, voire très importantes. Mais ils ont également pointé du doigt les obstacles clés qui entravent leur capacité à proposer des cours, notamment les coûts (26%).
 
L’étude française GoToTraining, qui a porté sur 308 entreprises et 1000 salariés, révèle que l’investissement dans le développement personnel des travailleurs est la première préoccupation de formation dans la plupart des entreprises. À la suite de ces formations, les bénéfices les plus visibles sont l’augmentation des compétences du personnel (39%) et l’amélioration de leur moral et de leur loyauté (19,4%).
 
Alors que la tendance en matière d’offre de formation dans les entreprises est à l’augmentation, les salariés ont été prompts à exprimer leur frustration sur de nombreux aspects des formations professionnelles qui leur étaient dispensées. Ils ont en particulier souligné le manque de compétence des formateurs (23,4%), les sessions obligatoires avec des contenus sans intérêt (22,9%) et les informations obsolètes (16,6%). De plus, les déplacements vers les centres de formation sont souvent considérés comme des sources de désagrément (15,7%).
 
Sans surprise, la majorité des formations se donne sous forme de cours magistraux (37,7%). Quelque 22% des formations sont disponibles sur papier (guides à emporter chez soi, brochures) et presque 11% des employeurs proposent désormais des formations en ligne (en temps réel et archivées) à leurs collaborateurs. Afin d’augmenter l’efficacité des formations, les patrons français se concentrent sur les compétences relationnelles et 20,8% d’entre eux affirment qu’ils s’assurent que le contenu et les sujets soient pertinents, opportuns et susciteront des échanges (13,3%).
 
La majorité des formations organisées par les entreprises françaises visent les améliorations des compétences au travail (40,5%), les compétences techniques (21,4%) ainsi que des sessions d’accueil (11,8%).
 
L’étude fait partie d’un sondage plus large mené par Citrix GoToTraining en Europe auprès de plus de 1100 entreprises et 4300 employés en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne. Les résultats furent globalement similaires dans les trois pays, avec 82 % des britanniques et 80 % des allemands considérant les opportunités de formation comme vitales au développement de leur carrière, et 88 % des entreprises britanniques et 70 % des entreprises françaises affirmant porter beaucoup d’attention aux formations.
 
« Cette enquête révèle l’importance qu’accordent à la formation les entreprises et les salariés en Europe et met en exergue plusieurs problèmes qui affectent le nombre et la qualité des formations dispensées. Les employeurs français, allemands et britanniques reconnaissent les avantages des formations : les employés sont plus qualifiés et plus loyaux, mais les dépenses, le temps, la logistique et les problèmes de ressources constituent des freins », déclare Andrew Millard, le directeur du e-Commerce de la zone EMEA pour l’enquête GoToTraining chez Citrix Online.