CSP Formation présente les résultats de l’édition 2014 de son baromètre « Qualité de vie et santé au travail »

par La rédaction

 

La qualité de vie au travail ainsi que le bien être et la santé des collaborateurs font désormais partie à part entière des préoccupations de l’entreprise. Notamment parce qu’ils sont des leviers de l’efficacité et de la performance des équipes, indispensables dans un contexte de compétitivité perpétuelle. Depuis 2011, CSP Formation, troisième organisme de formation professionnelle en France, étudie les initiatives des entreprises françaises dans ces domaines à travers son baromètre « Qualité de vie et santé au travail ». L’édition de cette année confirme l’évolution du nombre d’actions menées par les entreprises sur ce sujet et souligne l’importance de la communication interne ainsi que le rôle déterminant des CHSCT [1].

 

Réalisé auprès de 122 acteurs (responsables RH, responsables HSE, responsables Formation et directeurs généraux), ce baromètre présente les actions préventives et leur évolution en matière de qualité de vie et santé au travail.

 

Une montée en puissance des actions en faveur de la qualité de vie et santé au travail

L’étude démontre que le nombre d’actions en faveur de la qualité de vie au travail (QVT) augmente nettement. A ce jour, 84,8% des entreprises ont agi dans les douze derniers mois, et 61,7% des sondés envisagent d’autres actions pour l’année en cours. En ce qui concerne les actions préventives pour la santé au travail, 86,6% des entreprises qui se mobilisent entreprennent davantage d’actions. Ainsi, seulement 13,4% des entreprises ne font aucune prévention auprès des salariés, soit 2,7% de moins que l’année dernière.

Cette année, l’un des principaux leviers d’action pour améliorer la qualité de vie au travail est la communication interne, selon les sondés, qui la hissent au 1er rang des actions menées à hauteur de 55,2%. L’information passe donc devant l’environnement de travail (44,8% des réponses), et l’optimisation de l’organisation au travail (37,2%).

Cette remarquable ascension démontre un désir certain d’information de la part des collaborateurs. Mais aussi un besoin d’écoute. Selon Frédéric Marchal, Responsable de l’offre QVT de CSP Formation, « […] les entreprises doivent créer de nouveaux canaux de communication : il faut susciter des espaces d’échange où les salariés puissent exprimer leur ressenti en termes de QVT, trouver des solutions à leur problème éventuel, partager des bonnes pratiques et (re)créer du lien ».

 

Le rôle déterminant de la Direction et des CHSCT

Depuis deux ans le baromètre pointe l’importance du rôle de la direction pour impulser et soutenir les actions en faveur de la prévention et de la qualité de vie au travail. Pour 65,2% des sondés l’implication de cette dernière reste la condition indispensable au succès des actions engagées. Le manque de sensibilisation des dirigeants aux thématiques de santé et QVT est d’ailleurs considéré comme le principal frein à la mise en œuvre d’actions par 47,2% des répondants. Ce manque de sensibilisation passe ainsi devant les contraintes budgétaires (46,5%), le manque de visibilité du retour sur investissement (22%), ou le découragement devant un dispositif jugé trop lourd (22%). Cela fait une fois de plus écho à la nécessité de fluidifier la communication interne.

Grâce à cette nouvelle édition du baromètre, nous observons que les CHSCT sont aussi désignés par les sondés (35%) comme des éléments déclencheurs d’action en faveur de la qualité de vie et santé au travail. L’étude démontre ainsi tout l’intérêt de voir Direction et CHSCT continuer à avancer main dans la main pour améliorer les conditions de travail.

« Les CHSCT deviennent le premier déclencheur des actions de prévention. Ils reprennent donc la main sur les actions de santé et sécurité. Ce changement est sans doute lié au rôle d’écoute qu’ils ont développé depuis les dernières lois sur les Risques Psychosociaux. En devenant des oreilles attentives, les CHSCT ont pu mieux sensibiliser et alerter les directions », commente Laurence Mignard, Responsable de l’offre Qualité-Sécurité-Environnement de CSP Formation.
 

[1] Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

 

A propos de CSP Formation

Troisième acteur français de la formation professionnelle, CSP Formation (Groupe Editions Lefebvre Sarrut) est spécialisé depuis plus de 40 ans dans le Management des hommes et des organisations. S’appuyant sur l’expertise de 250 consultants formateurs, CSP Formation propose près de 500 stages en inter et intra entreprise (présentiel, Rich Learning®) dans 13 domaines de compétences : management et leadership, management de projet, efficacité professionnelle, ressources humaines, qualité de vie et santé au travail, relation client, management des risques, qualité et audit, etc. L’organisme propose également du conseil, coaching, team building et bilan de compétences. Véritable "architecte de la formation" grâce à son approche sur-mesure et ses innovations pédagogiques, CSP Formation a obtenu la confiance des entreprises du CAC 40, des PME, des acteurs du Secteur Public et forme ainsi chaque année plus de 50 000 stagiaires. Membre de Global Compact et signataire de la charte de la diversité, CSP Formation affirme son engagement éco-citoyen par la force de son slogan « Ensemble, cultivons le talent ! » 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire