La démission : un bon moyen pour retenir l’attention de son employeur ?

par La rédaction

De nombreux collaborateurs aimeraient avoir un peu plus de considération de la part de leur employeur comme par exemple obtenir une augmentation ou encore de la reconnaissance. Et pour cela, tous les moyens sont bons. Certains passent le cap de poser leur démission. Est-ce un moyen qui peut porter ses fruits ? Explications !

Collaborateur : poser sa démission, un risque ?

Dès lors qu’un collaborateur souhaite poser sa démission, il convient d’analyser cette dernière et plus précisément les raisons. En effet, il ne s’agit certainement pas d’un coup de tête. Quoi que…

En effet, il appartient à l’employeur d’analyser les raisons qui ont poussé son collaborateur à prendre cette décision qui n’est pas des moindres.

Notez-le : il convient de préciser que la démission ne se pose pas de n’importe quelle manière !

Du côté employeur, faut-il le laisser partir ou retenir le collaborateur en question ? Une question à laquelle sont confrontés de plus en plus d’employeurs !

Attention : parfois, l’employeur peut y voir un signe de chantage de la part de son collaborateur et cette attitude est lourde de conséquences !

Il convient de rappeler que certaines décisions sont liées à des raisons objectives comme par exemple l’impossibilité pour le collaborateur d’évoluer au sein de l’entreprise. Si l’employeur ne peut rien faire, dans ce cas bien précisé, la démission est légitime.

Néanmoins, parfois la démission est liée au refus d’augmentation ou encore liée à un mal-être au sein de l’entreprise.

Notez-le : il est clair que si un collaborateur souhaite démissionner, c’est que quelque chose ne va pas !

Il se peut également que ce dernier procède au chantage en précisant vouloir poser sa démission si l’employeur n’accepte pas par exemple sa demande d’augmentation ! Dans ce cas bien précis, c’est quitte ou double !

Employeur : faut-il retenir son collaborateur qui souhaite démissionner ?

Il est primordial de rappeler que l’employeur ne doit pas prendre cette décision à la légère. En effet, ce dernier doit être prudent !

En effet, si le collaborateur qui souhaite démissionner possède une compétence unique, le laisser partir serait une énorme erreur ! Discutez avec ce dernier et analyser son geste !

Notez-le : il vaut mieux laisser partir un collaborateur, que conserver une personne démotivée !

Parfois, il n’est pas possible de garder son collaborateur, inutile donc de perdre du temps avec des explications !

L’employeur doit réellement analyser la situation ! Et fonction de la situation qui se présente à lui, soit laisser partir son collaborateur soit le dissuader en essayant de lui faire, dans la mesure du possible, une proposition intéressante.

Notez-le : il y a certains collaborateurs qu’il faut retenir et d’autres non !

D’ailleurs, dans certains cas, retenir un collaborateur en lui offrant par exemple une augmentation s’avère être une grosse erreur. En effet, ce dernier sera satisfait pendant quelques mois mais la baisse de motivation reviendra à la surface. D’où le fait d’analyser avec précision les motifs !

De plus, la plupart du temps, le collaborateur en question a murement réfléchi aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan personnel !

Mais aussi, ce dernier a certainement cherché un nouveau poste. En d’autres termes, il s’est investi dans une nouvelle recherche et aura fait le deuil du poste actuel ! Ce n’est pas très bon tout cela !

Enfin, ce dernier se sera projeté dans une autre entreprise. Ce qui veut dire que la motivation n’est certainement plus au rendez-vous !

D’ailleurs, il a été démontré que dans la majorité des cas, les collaborateurs qui sont restés dans l’entreprise après avoir voulu poser leur démission, ont quitté l’entreprise l’année d’après.

Il appartient donc à l’employeur de bien gérer ce genre de situation pour ne pas tomber dans le chantage voire même le bluff du collaborateur. Attention donc !

 

Yasmine BELHO

 
 
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire