Sondage Monster : 1 salarié sur 5 fous de foot au boulot

par La rédaction

Selon l’une des toutes dernières enquêtes menées au niveau mondial par Monster, leader mondial de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, plus d’un salarié interrogé sur cinq (21%) envisage de suivre la Coupe du Monde de Football durant ses heures de travail. Les Français (à 19%) se situent légèrement en dessous de la moyenne mondiale. Résultat surprenant pour la nation des Bleus, qu’on dit fan du ballon rond : à une semaine du coup d’envoi, les doutes qui pèsent sur la capacité de l’équipe tricolore à remporter le Mondial auraient-ils mis à mal l’espérance sportive des Français au boulot ?

 
Les Etats-Unis, pas fans de foot
Les Américains à 75% sont les plus nombreux à déclarer ne pas être intéressés par la Coupe du Monde. Sans surprise pour la patrie du Super Bowl et du Basketball où le foot doit encore conquérir ses lettres de noblesse pour intégrer le patrimoine sportif des Américains. Ils sont suivis par les Singapouriens et les Belges respectivement à 70% et 65%. Les salariés français se situent pour leur part dans la moyenne mondiale avec près de 61% des répondants estimant ne pas être intéressés par la Coupe du Monde, mais nettement au-dessus de la moyenne européenne située à 54%.
 
« Mon boss ne veut pas » pour un salarié français sur cinq
Malgré un engouement certain pour le football sur le vieux continent, les salariés en Europe sont les plus nombreux, à plus de 22%, à répondre qu’ils ne suivront pas les matchs au bureau, pour cause d’interdiction de leur patron. Un salarié français sur cinq (20%) ne pourra ainsi pas vivre la Coupe du Monde au bureau pour cette raison, et même si la France est loin des résultats enregistrés en Italie ou en Irlande (respectivement à 33% et à 30%), elle demeure sur ce point-ci au-dessus de la moyenne globale (à 17%).
 
L’Asie, terre de foot
Goûter au fruit défendu, une spécialité répandue en Malaisie
Malgré cette interdiction, plus d’un salarié français sur dix interrogé (11%) se déclare prêt à la braver, se positionnant légèrement au dessus de la moyenne globale située à 9%. Les Malaisiens se démarquent nettement avec près de 44% des votants affirmant qu’ils suivront l’événement à l’insu de leurs patrons.   
 
Des boss indiens pro-foot
Plus d’un salarié sur quatre en Asie (27%) déclare bénéficier de la bénédiction de leur patron et pourront ainsi se tenir informés de l’actualité du ballon rond au travail. Ils sont ainsi les plus nombreux en la matière, se situant bien au-delà de la moyenne globale (à 12%). Les patrons Indiens semblent d’ailleurs les plus favorables à une transmission au bureau, avec plus de 30% de salariés autorisés à vivre le Mondial au travail. Les salariés français sont, quant à eux, parmi les moins nombreux à connaître une telle disposition puisqu’ils sont seulement 8% à déclarer bénéficier d’une autorisation de leurs patrons.
 
L’avis d’expert : de l’esprit d’équipe sur le terrain à l’esprit d’équipe au bureau !
En capitalisant sur un événement d’une telle ampleur, les entreprises peuvent créer un environnement propice aux échanges et à la cohésion de leurs équipes, entre autres animées par un esprit sportif mêlé à un sentiment de fierté nationale. « Il y a généralement une ferveur positive qui se dégage lors de toute grande manifestation sportive et regarder ensemble un match au bureau peut être une expérience formidable pour redonner un coup de boost au moral de ses employés, notamment lorsque l’équipe nationale se porte bien » constate Bruno Brémond, Directeur Général de Monster France et Europe du Sud.
 
Les résultats du sondage
Dans le cadre de son dernier baromètre mensuel, Monster a posé la question suivante à 10 690 salariés d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie, dont 1 194 Français :
 
Regarderez-vous la Coupe du Monde de football durant vos heures de bureau ?

Les Français interrogés répondent :

 

 

 

 

 

 

Les salariés interrogés dans le monde répondent :

62% (6 606 votes)         Non, ca ne m’intéresse pas
17% (1 786 votes)         Non, mon employeur s’y opposera
12% (1 341 votes)         Oui, mon employeur nous autorise à regarder les matchs
 9%  (957 votes)            Oui, dans le dos de mon patron
 
 
À propos du Baromètre Monster
Les résultats présentés ci-dessus sont issus des 10 690 votes enregistrés du 1er au 12 Avril 2010 sur les sites de Monster – en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, et en Asie – sachant qu’un internaute ne peut voter qu’une seule fois. Développé par Monster, marque phare de Monster Monster Worldwide Inc. et leader mondial des offres d’emploi en ligne, le Baromètre Monster vise à recueillir, au travers d’enquêtes en ligne, l’opinion des internautes sur de nombreux sujets liés à l’emploi, à l’économie et à l’entreprise. Toute personne peut participer à l’enquête Monster en cours, en se connectant au site www.monster.fr.
 
À propos de Monster France
Monster est le leader mondial de la gestion de carrière et du recrutement en ligne. Division de Monster Worldwide, Monster France, présente en France depuis 1999, s’efforce d’inspirer et d’accompagner les individus pour les aider à améliorer leurs vies. Monster travaille pour chacun en mettant en relation des demandeurs d’emploi de talent et de tous niveaux avec les recruteurs dans tout secteur d’activité. Monster fournit également des conseils personnalisés de carrière au grand public dans son ensemble. Grâce à des sites en ligne de contenu et des services de qualité, Monster propose aux annonceurs de communiquer auprès d’une audience large et hautement ciblée. Pour vous informer sur les produits et services de Monster ou sur la société, visitez le site monster.fr.
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire