Sondage Majencia / Opinion way, à l'occasion de la journée J'aime ma boîte (Jeudi 14 octobre 2010)

par La rédaction

Les salariés, aujourd’hui sont 69% à déclarer "J’aime ma boîte".

Un score très significatif dans les circonstances actuelles. Cet attachement se confirme lorsque 61% de ces mêmes salariés déclarent souhaiter rester dans la même entreprise jusqu’à leur retraite (48% des moins de 35 ans partagent ce souhait).
 
Sur la perception de l’entreprise, la France des salariés semble divisée : 45% pensent qu’on est « trop négatif vis-à-vis des entreprises », et que 42% pensent le contraire.
 
De même sur l’attirance au travail, 52% affirment qu’ils « travailleraient même s’ils n’en avaient pas besoin », alors que 47% déclarent qu’ils "ne travailleraient pas". Ni la région, ni le sexe, ni l’âge n’interfèrent dans ces choix.
 
Match nul : 50% disent qu’ils seraient "malheureux de quitter leur entreprise", alors que 49% ne le seraient pas…
 
Au quotidien, ils sont 55% à être sensibles à l’esthétique et à l’ergonomie (mobilier, éclairage…) de leur lieu de travail, et considèrent que c’est "essentiel à leur épanouissement". 55% des interviewés souhaiteraient que l’entreprise offre des services pour leur vie personnelle.
 
La convivialité est recherché et 38% des personnes interrogées estiment que « cela rendrait la vie plus agréable dans leur entreprise si on fêtait de temps en temps les succès professionnels ». Ils sont 57% à souhaiter des espaces de détente et des cafétérias…
 
Quant à l’ambiance : 54% des français déclarent que "la présence importante des femmes dans l’entreprise » ne change rien au climat interne. 39% au contraire trouvent que cette présence féminine contribue à rendre leur entreprise plus humaine, (7% estiment que les femmes la rendent moins humaine !).
 
Une conscience aigüe du rôle ingrat du patron. Il y a consensus pour dire qu’on ne veut pas prendre la place de son patron (75% ne le souhaiteraient pas). Parmi les raisons invoquées figurent la peur des responsabilités (56%),l’incapacité à prendre des décisions désagréables (40%), et la crainte de trop de travail (19%).
file:///Users/julie/Desktop/CP2_sondageMajencia_091010.webarchive Page 1 sur 2CP2_sondageMajencia_091010 13/10/10 11:06
 
Parmi les 25% qui veulent bien prendre la place du patron : 69% c’est pour avoir son salaire, 32% son pouvoir et 33% pour en pas avoir de « chef ».
 
Sondage réalisé auprès de 1012 personnes de 18 ans et plus, les 29 et 30 septembre 2010

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire