Résultats 2010 – Classements Universum des Employeurs Idéaux

par La rédaction

Plus de 68 000 évaluations individuelles d’employeurs ont été effectuées par plus de 20 000 étudiants en Master dans les grandes écoles françaises.

Où qu’ils soient sur le globe, les différents marchés ayant annoncé un embellie, cette reprise économique signifie t’elle que les étudiants de Masters des grandes écoles françaises croient de nouveau en un avenir professionnel meilleur ?
Dans quelle mesure cette sortie de sinistrose économique influe t’elle sur l’attractivité des étudiants des écoles de
Commerce/Management mais aussi des écoles d’Ingénieur/IT et de Sciences Naturelles/Santé ? De la même façon, lorsque crise économique globale rimait avec une baisse d’intérêt des mobilités à l’internationale, la reprise annoncée modifie t’elle les projections professionnelles et les objectifs de carrière des futurs cadres des entreprises ? Et enfin, cette crise économique a-t’elle eu un impact sur la confiance que les futures diplômés des grandes écoles françaises peuvent avoir dans leur futur employeur ?
  
Grandes écoles de Commerce/Management : LVMH leader incontesté.
Le Top 5 des employeurs idéaux des diplômés des écoles de Commerce/Management conserve les mêmes protagonistes pour la seconde année consécutive. Cette pérennité signifie par la même occasion, la constance des futurs diplômés des Masters des grandes écoles françaises de Commerce/Management.
LVMH est sacré 1er pour la cinquième année consécutive, et Madame Gaemperle, Directeur Ressources Humaines et Synergies du groupe LVMH, analyse ce leadership parmi les étudiants des écoles de Commerce/Management ainsi : “Nous sommes heureux et fiers d’être à nouveau à cette première place. Ce classement témoigne de l’attractivité de l’écosystème LVMH. Un environnement qui offre des opportunités de carrière uniques. C’est également le résultat d’un engagement continu en matière de recrutement et de développement des talents humains qui assurent le succès du Groupe en France et à l’international.”
Pour la cinquième année consécutive également, L’Oréal est 2nd derrière LVMH. Canal + fidèle au poste, conserve
également la même position pour la seconde année consécutive et se maintient sur la 4ème marche du Podium. La surprise est donc ailleurs et elle vient de … Google. Après avoir fait une entrée fracassante dans les classements des employeurs idéaux des étudiants français il y a deux ans, en se plaçant directement à la dix-septième position, le leader mondial de la recherche sur Internet ne cesse depuis, de prendre l’avantage sur ses concurrents dans le cœur des
étudiants. En 2010, c’est sur la 3ème marche du podium que nous retrouvons Google, au détriment d’Air France qui lui cède sa 3ème position pour se retrouver sur la néanmoins très respectable 5ème marche du podium.
Mais à ce rythme là, il y a fort à parier que Google se retrouve leader du classement en 2011, détrônant ainsi tous ses concurrents, auprès des étudiants des grandes écoles françaises de commerce/management.
Danone, déjà 6ème en 2009 conserve cette même position en 2010, suivie par Nestlé qui gagne trois places cette année pour se positionner sur la 7ème marche du podium. Nestlé signe par la même occasion la plus forte progression de ce Top
10, prenant trois places et confirmant ainsi l’attractivité grandissante des profils Commerce/Management pour le secteur de l’agroalimentaire. Ernst & Young qui avait réussi à conserver sa septième place en 2009, perd une place en 2010 pour arriver à la 8ème position, juste avant la BNP Paribas qui perd également une place, pour se retrouver à la néanmoins excellente 9ème position.
Veolia Environnement clôt ce Top 10 de l’excellence des employeurs français, en se plaçant 10ème en 2010 mais en perdant cependant une place par rapport à 2009.
Grandes écoles d’Ingénieur/IT : EADS toujours 1er mais talonné de près par Google.
Le classement des employeurs idéaux des futurs Ingénieurs connait de forts bouleversements en 2010. Ceci étant principalement dû au désintérêt des futurs diplômés des Masters des grandes écoles françaises d’Ingénieur/IT, pour le secteur de l’énergie et de l’environnement qui en 2009, remportaient tous les suffrages dans le Top 10.
Si EADS conserve son statut de leader incontesté en étant de nouveau 1er en 2010, Veolia Environnement garde
également sa médaille d’argent en 2010 et reste 2nd.
C’est Google qui profitant également de sa très forte attractivité chez les étudiants en Ingénierie/IT, fait office de trouble fête. En bousculant les classements, Google vient décrocher la médaille de bronze, étant ainsi la seule entreprise à figurer dans deux Top 3 des classements des employeurs idéaux des étudiants français (Commerce/Management et
Ingénieur/IT).
Thales, 4ème en 2010, profite de l’intérêt des futurs ingénieurs pour le secteur de l’aérospatial et de la défense et gagne une place. EDF quant à elle perd deux places pour arriver sur la néanmoins excellente 5ème marche, suivie de près par
AREVA à la 6ème position, qui pourtant, perd deux places, sortant par la même occasion du Top 5.
Vient ensuite Dassault Aviation qui ayant perdu quatre places en 2009, reste stable en 2010 et conserve sa 7ème position.
C’est également le cas de Total, qui ne bouge pas et reste à la 8ème place. Vinci gagne une place et arrive à la 9ème position. Elle est la seule entreprise du BTP à figurer dans le Top 10 des employeurs préférés des futurs Ingénieurs, mais
également une des rares entreprises de ce secteur à gagner en attractivité. Sur la 10ème marche du podium, nous retrouvons Air France qui après avoir accusé une légère baisse en 2009, gagne quatre places cette année.
Étudiants en Sciences Naturelles/Santé : sanofi-aventis éternel 1er et de nouveaux venus.
Pour la troisième année consécutive Sanofi-aventis est 1er du classement des employeurs idéaux des étudiants français dans la catégorie Sciences Naturelles/Santé. Le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) nouveau venu dans le classement des futurs diplômés en Sciences Naturelles/Santé se place directement sur la 2nde place du podium, montrant de la même façon que les entreprises publiques ont le vent en poupe, dans une économie de la recherche scientifique rencontrant des difficultés de fonctionnement. De la même façon, le laboratoire Pierre Fabre, nouveau venu, se place directement à la 4ème position. Quant à Pfizer, jusqu’alors abonné au Top 3, c’est sous l’influence de ces nouveaux venus qu’il quitte le Top 3, pour arriver à la néanmoins excellente 5ème place. Nestlé gagne deux rangs par rapport à 2009 et se place sur la 6ème marche du podium en 2010. Nous retrouvons ensuite Veolia Environnement qui, chez les futurs diplômés de Masters en Sciences Naturelles/Santé ne souffre d’aucun désintéressement puisqu’elle conserve ici sa 7ème place, tout comme en 2009.
Google continue sa main basse sur les classements des employeurs idéaux, tous secteurs d’études confondus, puisqu’en se plaçant 8ème, le leader mondial des moteurs de recherches prend dix places et fait également son entrée dans le Top
10 des employeurs idéaux dans la catégorie Sciences Naturelles/Sante.
Nous retrouvons Thales qui a le vent en poupe chez les étudiants en Sciences Naturelles/Santé, puisqu’elle prend quarante-deux places pour arriver à la 9ème position.
Et c’est à Total que revient le privilège de clore ce Top 10. Non seulement Total se positionne 10ème en 2010 mais en plus, il confirme l’intérêt grandissant des étudiants en Sciences Naturelles/Santé pour les secteurs de l’Énergie et de l’Environnement.
Secteurs industriels les tendances
 
Profils Commerce/Management : la banque de détail retrouve ses inconditionnels au détriment du Conseil et de l’Audit
La BNP Paribas, bien que présente dans le Top 10 des employeurs idéaux des étudiants des écoles de
Commerce/Management, est la seule banque de détail du classement à perdre des places en 2010, quand ses concurrents tendent à en gagner. HSBC est 11ème (+2), la Société Générale est 21ème (+5), le Groupe Crédit Agricole est
47ème (+6) et le Groupe Banque Populaire est 94ème (+4). Ce regain d’intérêt général pour les banques, se fait au détriment des sociétés de l’Audit et du Conseil. Celles là même qui, l’an passé, avaient profité du désintérêt des futurs diplômés des business schools françaises pour… les banques !
 
Profils Ingénieurs/IT : entraîné par Google, le secteur High Tech a le vent en poupe au détriment de l’automobile
Google seule entreprise a figuré dans les deux Top 3 des classements Commerce /Management et Ingénieur/IT des employeurs idéaux des étudiants français dynamise le secteur IT entrainant à sa suite Microsoft 13ème (+6), IBM 22ème (comme en 2009), Ubi soft 25ème (+11 places) et Electronics Arts 32ème (+6 places).
Les difficultés rencontrées par le secteur de l’automobile se ressentent directement sur l’attractivité des employeurs : PSA
Peugeot Citroën 16ème (- 4 places), BMW 19ème (- 6 places), Renault 20ème (- 2 places) et Michelin 42ème (- 8 places)

Universum Top 100 : méthodologie des classements des employeurs idéaux des étudiants français

Les résultats sont issus des réponses de 20 893 étudiants des filières Commerce/Management, Ingénieur/IT et Sciences Naturelles/Santé. Ces
étudiants en Master font partie des plus grandes écoles françaises et ont procédé à plus de 68 000 évaluations individuelles d’entreprises. Chaque étudiant prenant part à l’enquête sélectionne  ses employeurs idéaux dans une liste de 130 entreprises.  Les employeurs faisant partie de cette liste préétablie sont sélectionné selon un processus indépendant et ceci, afin d’empêcher que les entreprises ne puissent influencer leurs positions dans les classements.  Les étudiants sélectionnent ensuite les entreprises pour lesquelles ils souhaitent travailler. Parmi ces entreprises considérées comme leurs “employeurs familiers”, les répondants choisissent ensuite leurs cinq employeurs idéaux’. Les classements des employeurs idéaux, ou Universum Top 100, mesurent le degré d’attractivité de ces entreprises et de ces organisations sur le marché du recrutement.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire