Pour 43% des DRH, l’engagement des collaborateurs est le principal défi du moment

par La rédaction

 

Télétravail, flexibilité des horaires, mobilité… Notre manière de travailler individuellement et ensemble dans une même entreprise ne cesse d’évoluer. L’organisation du travail est aujourd’hui un sujet majeur pour les ressources humaines. Mais quel est l’impact de ces nouvelles tendances sur leurs métiers et plus globalement sur le marché de l’emploi ? Robert Half, cabinet de recrutement international, dévoile en exclusivité les résultats d’une enquête menée auprès d’un panel de 200 DRH français.

 

Aujourd’hui : l’objectif n°1 est de mobiliser les salariés
Parmi les challenges inhérents à la politique de gestion de nos Directeurs des Ressources Humaines se trouve en première place l’engagement des collaborateurs pour 43% des DRH interrogés. Dans un contexte économique encore incertain, et alors que la morosité peut gagner les salariés, les entreprises ont plus que jamais besoin de collaborateurs motivés et investis

Viennent ensuite la gestion de la demande de flexibilité sur le lieu de travail (37%), la planification de la relève permettant de gérer les aléas propres à toute entreprise – démission, maladie… (36%) ainsi que la gestion de l’environnement de travail multigénérationnel (35%) dont la problématique se pose plus encore aujourd’hui avec l’arrivée de la génération Z sur le marché du travail.

 

Demain : la flexibilité et la mobilité

Lorsqu’on leur pose la question « Quelles sont les trois tendances qui auront le plus d’impact sur le marché de l’emploi de demain », le résultat est sans appel : 

  • 43% Flexibilité au travail 
  • 39% Lieu de travail mobile 
  • 30% Engagement des collaborateurs

 

La gestion de la demande de flexibilité sur le lieu de travail arrive en première place pour 43% d’entre eux, suivie de près par le lieu de travail mobile avec 39%. Les thématiques de la flexibilité spatio-temporelle liées à la notion de qualité de vie devraient s’imposer.

Sont cités également : l’environnement de travail multigénérationnel (29%), le recrutement mobile (29%), la planification de la relève (29%), la gestion des talents (28%), le recrutement sur les réseaux sociaux (28%), la guerre des talents (23%), le Big Data et l’analyse de données (19%) et la promotion de la marque employeur (6%).

Tous ces paramètres modifient et structurent le marché de l’emploi : on voit apparaître de nouvelles formes de travail, on évoque l’idée de nouveaux types de contrats et l’on parle même parfois de la fin du salariat classique. Même si nous ne pouvons affirmer aujourd’hui quel sera le visage du marché de l’emploi de demain, ces tendances auront un fort impact sur nos façons de travailler, et par conséquence sur les professionnels des ressources humaines. 

« Pour les entreprises, la question de l’organisation du travail est cruciale, que ce soit en termes de bien-être au travail, de productivité ou de fidélisation des collaborateurs. Les managers ainsi que les directions de ressources humaines ont la responsabilité de s’adapter aux changements que connaît le monde de l’entreprise, tout en allant dans le sens de ce qu’attendent leurs collaborateurs. Il est important pour cela d’anticiper les tendances, de prévoir et d’accompagner les changements », commente Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France.

 

*Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en avril 2016 auprès de 200 Directeurs des Ressources Humaines en France. 

 

 

À propos de Robert Half
Fondé en 1948, le groupe Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé temporaire et permanent, est aujourd’hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et du fiscal, de la technologie et de l’assistanat.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire