Plus de 70% des DRH n’envisagent pas encore la sortie de crise !

par La rédaction

A l’occasion du dernier Cercle Humania*, Ineum Consulting, cabinet de conseil en stratégie et en Ressources Humaines, a dévoilé en« avant-première » les résultats d’une étude, menée auprès d’une trentaine de Directeurs des Ressources Humaines d’entreprises issues de secteurs d’activités variés (Banques, Assurances, Medias, Energie, Transport, … ). L’objectif de cette analyse est d’apporter un nouvel éclairage sur les actions que les DRH ont mises en œuvre en 2009, pour faire face au contexte économique, et sur leurs priorités pour 2010.

 
2009 : Un bilan en demi teinte pour de nombreuses directions des ressources humaines
Des directeurs des ressources humaines globalement partagés entre :
 
– La nécessaire gestion de l’impact social de la crise avec une nécessité d’adaptation des effectifs ;
 
– La satisfaction d’avoir pu, bon gré, malgré répondre aux défis stratégiques et impératifs économiques de leur entreprise.
 
 
La crise de 2009, et les mesures adoptées servent d’enseignements et de référentiel pour les cycles à venir et ont un impact direct sur la manière dont les directeurs des ressources humaines abordent les priorités en 2010. Certes, le contexte a évolué, et offre une meilleure visibilité des perspectives économiques… Malgré tout, l’amorce de reprise reste contrastée, très différenciée selon les secteurs et les régions.
 
Tout l’enjeu pour les directions des ressources humaines en 2010, consiste donc à accompagner les entreprises dans cet environnement en transformation, tout en respectant un agenda social relativement contraignant et en mobilisant le management et les collaborateurs.
 
2010 : Quelles priorités pour les directeurs des ressources humaines ?
 
Des politiques RH caractérisées par :
 
– La recherche d’une maîtrise des coûts salariaux à travers un pilotage resserré de la masse salariale et une politique de rémunération restrictive ;
 
– Des restrictions budgétaires qui se traduisent le plus souvent par l’optimisation des plans de formation, notamment à travers la ré-internalisation de certains modules et une sélectivité renforcée des programmes de formation proposés.
 
Des délocalisations qui n’apparaissent plus comme l’un des axes prioritaires du retour à la rentabilité pour les entreprises. Pour grand nombre d’entre elles transparaît la volonté de préserver les bassins d’emploi existants sur l’ensemble du territoire français.
 
Le levier organisationnel apparaît comme le plus vital dans l’action des directeurs des ressources humaines avec des axes prioritaires, tels que :
 
– L’accompagnement des réorganisations et restructurations (+ 80% des DRH interrogés) ;
 
– La recherche de marges d’efficacité supplémentaires au niveau de la fonction RH ;
 
– L’accompagnement RH des mutations et des transformations.
 
Concernant l’agenda 2010, les directeurs des ressources humaines interrogés évoquent :
 
– un agenda social particulièrement chargé avec de nombreuses échéances de négociation, notamment au 1er trimestre 2010 ;
 
 – un impératif de renforcement et de renouvellement du dialogue social et la mobilisation du management de proximité dans un contexte de turbulence économique ;
 
– une crise qui n’a pas été un motif majeur de renégociation/dénonciation d’accords et avantages existants pour les salariés.
 
2010 : Quels sont les rendez vous les plus critiques dans l’agenda des DRH ?
 
Une préparation de la sortie de crise encore timide
 
En effet, plus de 70% des DRH interrogés ne l’envisagent pas encore. Ils choisissent pour l’instant :
 
– D’investir dans leurs équipes de management avec des formations ciblées ;
 
– D’anticiper la reprise par la gestion des compétences clés dans des environnements en forte mutation.
 
Toutefois quelques entreprises investissent d’ores et déjà à contre cycles (secteurs pharmacie, environnement,…). Elles représentent 30% des entreprises interrogées, avec :
 
– Des pré-recrutements sur des fonctions en tension sur le marché ;
 
– Des recrutements au sein des populations commerciales et managers de comptes clés ;
 
– Des investissements importants dans la formation des commerciaux, et la mise en place de politiques de rémunération variables incitatives.
 
L’année 2010, s’annonce comme celle du maintien d’un cap à moyen terme dans les directions des ressources humaines, faisant fi de la faible visibilité sur les perspectives de reprise économique. Elle confirme les priorités détectées en 2009 autour de l’impératif de maîtrise des coûts et la mise en œuvre d’outils de pilotage opérationnels. Les réorganisations, amorcées ou en gestation en 2009, se maintiennent également au premier rang des enjeux du directeur des ressources humaines. Celles-ci se réalisent davantage dans un environnement à l’écoute des salariés et soucieux de maintenir un dialogue social de qualité. Les actions de développement des ressources humaines ne seront pas en reste en 2010 avec la poursuite de l’internationalisation des talents dans les grands groupes et des investissements spécifiques de fidélisation et de développement.
 
 
Méthodologie de l’étude :
Cette étude Flash a été menée du 15 septembre au 23 Novembre 2009, par la practice conseil en ressources humaines d’Ineum Consulting. Elle a été réalisée par téléphone et/ou in situ pour recueillir (à partir d’un questionnaire) les pratiques, stratégies et plans d’action RH des entreprises.
Le Cercle Humania propose aux DRH des grandes organisations privées et publiques d’être leur carrefour d’échanges et de réflexions. L’objectif est d’aider les acteurs du secteur à réfléchir à de vraies problématiques, à prendre de la distance avec les événements et à anticiper sur les mutations de l’environnement avec une ouverture sur l’Europe et sur le monde.
 
www.ineumconsulting.com