Les salaires français craignent de prendre un jour de congé maladie

par La rédaction

 

Selon une étude Glassdoor, près de 25% des salariés constatent que leurs collègues sont trop effrayés à l'idée de prendre un jour de congé maladie, même s'ils sont réellement souffrants 

 
Parue ce jour, une nouvelle étude de Glassdoor, la première communauté pour l'emploi et la carrière, révèle que 40% des employés en France se sont absentés du travail pour cause de maladie, 12% pour une durée supérieure à une semaine.
 
Les employés avec enfants sont davantage disposés à prendre des arrêts maladie en règle générale. 9% des parents ont indiqué qu'ils feront semblant d'être souffrants pour obtenir une journée off contre 6% d'employés sans enfants.
 
« Les employeurs vont peut-être devoir accroître leur vigilance si les employés-parents viennent à feindre la maladie pour obtenir un jour de congé.  Cette attitude légèrement désinvolte des salariés pourrait bien entacher leur carrière. Il est alarmant de penser que quiconque pourrait se sentir plus redevable de congés que ses pairs, au point d'être prêt à mentir pour y arriver, » commente Lisa Jacquiot, experte du marché français chez Glassdoor. « De la même manière, il est tout autant alarmant qu'un employé sur quatre observe que ses collègues redoutent de prendre des jours de repos même s'ils sont très malades. Ces deux cas sont des indicateurs de dysfonctionnement sur le lieu de travail. »
 
Les jeunes salariés sont plus susceptibles que leurs collègues plus âgés de prendre un congé maladie. 52 % des salariés âgés de 24-35 ont posé des arrêts maladie l'an dernier contre 33 % des salariés âgés de 45-54 ans et 37 % des 55-64 ans. 13% de salariés de 24-35 ans ont l'intention de poser un faux arrêt maladie ce mois-ci contre 4 % seulement de salariés de la tranche 45-54 ans. 17 % des 24-35 ans prendraient un jour de congé en cas de rhume, tandis que seulement 4 % des salariés âgés de 55-64 l'envisageraient.
 
 Cependant, malgré ces employés qui s'accordent une « pause », le présentéisme (défini comme le fait d'être présent au travail bien que souffrant), est assez répandu dans les bureaux français, selon l'enquête Glassdoor. 40 % de salariés interrogés remarquent que leurs collègues prennent des arrêts maladie s'ils sont souffrants, mais reviennent travailler avant même qu'ils n'aient pu entièrement récupérer. Une personne sur quatre observe que les gens appréhendent de s'absenter du travail s'ils sont malades et 17% remarquent que les gens sont plus souvent absents le vendredi.
  
 
À propos de Glassdoor
Glassdoor, la plateforme dédiée à l'emploi et la carrière la plus transparente du marché, transforme la façon qu'ont les gens de chercher leur emploi et dont les entreprises recrutent leurs meilleurs talents. Glassdoor combine avis gratuits et anonymes, notes d'entreprises, déroulés d'entretiens et informations salariales avec des offres de poste, pour aider les chercheurs d'emploi à trouver rapidement les meilleures offres et à répondre au processus d'embauche. Pour les employeurs, Glassdoor offre des solutions de recrutement et de développement de la marque employeur pour attirer les meilleurs profils de candidats à une fraction du coût des autres canaux. Glassdoor est présentdans 190 pays à travers le monde et propose des applications populaires sur Android et iOS. Lancée en 2008, la société a levé environ 160 millions de $ auprès de Google Capital, Tiger Global Benchmarck, Battery Ventures, Sutter Colline Ventures, DAG Ventures, Dragoneer Investment Group et d'autres.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire