Les employés de bureau interagissent différemment avec le personnel de nettoyage selon leur âge et la taille du lieu de travail

par La rédaction

 

Dans toute l'Europe, le nettoyage de jour prend le pas sur le travail de nuit, faisant du personnel de ménage autrefois invisible un élément naturel de la vie au travail. Pour en savoir plus sur la perception du personnel de nettoyage, SCA et Tork, sa marque internationale de produits d'hygiène, ont réalisé une enquête européenne auprès d'employés de bureau. Les résultats montrent, entre autres, que les employés croisent le personnel de nettoyage plus souvent dans les grands bureaux. En revanche, ce sont les employés de bureau travaillant dans des structures plus petites qui ont tendance à parler et à interagir davantage avec le personnel de nettoyage.

 
Cette enquête montre que plus de la moitié du nettoyage professionnel dans les bureaux en Europe est réalisée en début de matinée ou pendant les heures d'ouverture des bureaux. En général, les employés de bureau sont très respectueux et sont clairement conscients de la valeur du travail effectué par le personnel de nettoyage au quotidien, tant pour la qualité de leur vie professionnelle que pour la valeur commerciale de leur entreprise. À titre d'exemple, 84 % sont d'accord sur l'impact direct du personnel de nettoyage sur la qualité de leur vie professionnelle et 92 % ont le sentiment que ces activités de nettoyage ont des répercussions positives sur la perception que les clients ont de leur entreprise.
 

 

« En tant que partenaire des entreprises de nettoyage, nous considérons le nettoyage de jour comme l'une des transitions les plus importantes du moment. Nous suivons son impact de près pour comprendre et apporter des solutions pratiques, que ce soit en innovant avec des produits et services ou en partageant nos connaissances avec les sociétés de nettoyage », déclare Samy Ben Jazia, Brand & Communication Manager France & South Europe, Tork Groupe SCA.

 

Toutefois, il existe des différences significatives entre le moment auquel les interactions se produisent et la façon dont elles se produisent, selon qu'il s'agisse d'un grand bureau ou d'une start-up récente comptant moins de 10 employés. Dans les plus grands bureaux, qui comptent plus de 200 employés, le personnel de nettoyage et les employés se croisent beaucoup plus fréquemment que dans les petits bureaux. Dans les grandes structures, 40 % des employés croisent le personnel de nettoyage tous les jours, contre 15 % dans les petits bureaux. En revanche, ce sont les employés de bureau travaillant dans des structures plus petites qui ont tendance à parler et à interagir davantage avec le personnel de nettoyage. Cela explique peut-être pourquoi 6 employés sur 10 connaissent le nom des employés de nettoyage dans ces structures, alors qu'ils ne sont que 3 sur 10 dans les grands bureaux.

 

« L'enquête montre clairement que le personnel de nettoyage travaille dans un contexte social où les conversations et les relations avec les autres deviennent des éléments naturels, voire des critères essentiels de bien-être et de performance au travail. Une situation qui souligne l'importance du travail que nous menons, pour rendre l’accès et l’utilisation des produits ainsi que le rechargement des distributeurs, le plus pratique et le plus efficace possible. Ceci dans le but d’aider le personnel de nettoyage à travailler de manière efficace et confortable. » déclare Samy Ben Jazia, Brand & Communication Manager France & South Europe, Tork Groupe SCA.

 

 

On note également de grandes différences entre les anciennes et les nouvelles générations, les employés plus âgés étant plus positifs à l'égard du personnel de nettoyage et du ménage de jour. Par exemple, le nombre d'employés de bureau qui ne parlent jamais au personnel de nettoyage est bien plus élevé chez les moins de 25 ans que chez leurs collègues de plus de 50 ans, qui sont par conséquent plus enclins à saluer les employés de nettoyage et à les considérer comme des collègues.

L'ancienne génération est également plus ouverte et plus tolérante concernant la réalisation du ménage pendant les heures de bureau. Ainsi, 43 % des employés de bureau âgés de 18 à 25 ans se sentent mal à l'aise lorsque leur bureau personnel est nettoyé pendant les heures d'ouverture, contre 27 % des 50-65 ans.

 

Les résultats clés de l'enquête :

  • En Europe, plus de la moitié (53 %) de toutes les tâches de nettoyage sont effectuées pendant la journée.
  • En général, les employés de bureau sont clairement conscients de la valeur du travail effectué par le personnel de nettoyage.
    • 84 % sont d'accord sur l'impact direct du personnel de nettoyage sur la qualité de leur vie professionnelle.
    • 92 % pensent que le travail du personnel de nettoyage a un effet positif sur la façon dont les clients perçoivent l'entreprise.
    • 71 % conviennent que ce travail a un impact direct sur la rentabilité de leur entreprise.

 

 

Les différences selon la taille du lieu de travail :

  • Les employés qui connaissent le nom de l'employé de nettoyage. Dans les bureaux qui comptent moins de 50 employés, 60 % connaissent le nom des employés de nettoyage. Dans les bureaux comptant plus de 200 employés, cette proportion passe à 37 %.
  • Le nombre d'interactions avec le personnel de nettoyage est supérieur dans les grands bureaux. Dans les bureaux qui comptent plus de 200 employés, 40 % croisent un employé de nettoyage chaque jour. Dans les petits bureaux de moins de 10 employés, ce pourcentage passe à 15 %.
  • Les employés de bureau saluent plus souvent le personnel de nettoyage dans les petits bureaux. Dans les petits bureaux de moins de 10 employés, 84 % saluent toujours le personnel de nettoyage lorsqu'ils le croisent au bureau, contre 71 % dans les structures de plus de 200 employés.
  • Le port d'un uniforme reconnaissable. Dans les lieux de travail comptant plus de 50 employés, 40 % se sentent plus à l'aise si le personnel de nettoyage porte un uniforme reconnaissable au lieu de ses propres vêtements. Dans les lieux de travail comptant moins de 50 employés, ce pourcentage passe à 30 %.

 

Les différences entre l'ancienne et la nouvelle génération :

  • Les employés qui considèrent les membres du personnel de ménage comme leurs collègues. Plus de la moitié (51 %) des employés de bureau âgés de 50 à 65 ans considèrent les membres du personnel de nettoyage comme leurs collègues. Chez les 18-25 ans, ils sont 37 %.
  • Les employés qui ne parlent jamais au personnel de ménage. Parmi les employés de bureau âgés de 18 à 25 ans, 13 % ne parlent jamais au personnel de nettoyage, contre 3 % chez les 50-65 ans.
  • Les employés qui parlent toujours au personnel de ménage. 87 % des employés de l'ancienne génération (50-65 ans) saluent toujours le personnel de nettoyage, contre 66 % chez les 18-25 ans.
  • Les employés qui attendent que le personnel de nettoyage les salue. Cet aspect est jugé plus important par l'ancienne génération que par les plus jeunes (70 % contre 58 %).
  • Les employés de nettoyage qui interagissent avec le personnel comme des collègues. L'ancienne génération apprécie davantage que les employés de nettoyage se comportent comme des collègues (56 % contre 38 %).

 

 

À propos de l'enquête
Cette enquête a été réalisée par Questback sur demande de Tork, auprès de 3 056 employés de bureau, répartis équitablement entre 6 marchés (Suède, Royaume-Uni, France, Allemagne, Russie et Pays-Bas). Elle s'est déroulée sur la période de janvier – février 2015. Les réponses ont été obtenues auprès de panels Internet et les invitations ont été envoyées par courrier électronique. 59,9 % des participants sont des femmes et 40,1 % des hommes. Les répondants étaient également répartis équitablement parmi tous les employés qui travaillent dans leurs bureaux.

 

À propos de Tork
La marque Tork propose des produits d'hygiène aux professionnels, des restaurants aux établissements de santé, en passant par les bureaux, les écoles et les industries. Tork commercialise des distributeurs, des essuie-mains, du papier toilette, des savons, des serviettes de table, des bobines et des chiffons non tissés. Grâce à son expertise en hygiène, sa gamme fonctionnelle et son engagement dans le respect du développement durable, Tork est devenue un leader sur le marché. Tork est une marque du groupe SCA et un partenaire engagé dans plus de 80 pays.

 

À propos de SCA
SCA est un groupe international leader du secteur de l’hygiène et de la forêt. Le Groupe SCA développe et fabrique des produits d’hygiène personnelle, d’essuyage papier ainsi que des produits forestiers.
SCA réalise ses ventes dans une centaine de pays avec des marques mondiales de renom telles que TENA et Tork et des marques régionales fortes telles que Libero, Libresse, Lotus, Nosotras, Saba, Tempo et Vinda. Premier propriétaire forestier privé d’Europe, SCA accorde une très grande importance à la gestion durable et responsable de ses forêts. SCA comptait environ 44.000 collaborateurs fin 2014 et son chiffre d’affaires s’est élevé à 11,4 milliards d’Euros. Fondé en 1929, SCA est coté à la Bourse NASDAQ OMX de Stockholm. Son siège social mondial est situé à Stockholm en Suède.

 

SCA en France
En France, les activités Hygiène et Forêt de SCA comptent 2.800 collaborateurs répartis sur 6 sites. La Division Hygiène comprend 5 usines et un centre de recherche et développement mondial. SCA fabrique et commercialise des produits d’hygiène leaders sur leurs marchés à travers les marques Demak’Up, Lotus, Nana, Okay, TENA, ainsi que Tork pour les collectivités et les professionnels. SCA produit également des Marques de Distributeurs.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire