L'ANDRH s'oppose à la fusion des labels Egalité professionnelle et Diversité

par La rédaction

Le cabinet Deloitte vient de remettre un rapport aux pouvoirs publics pour promouvoir la diversité en entreprise. L’ANDRH se félicite de cette initiative, d’autant plus que les propositions résultant de ce document rejoignent très largement celles qu’elle a pu développer, sur ce même thème, depuis plusieurs années, dont l’une des principales concrétisations a été la création du Label Diversité.

Initié par l’ANDRH depuis l’origine pour le compte de l’Etat, ce dispositif, comme le relève fort
justement Deloitte, constitue un puissant levier de progrès pour faire avancer concrètement le chantier de la diversité et c’est en effet la raison pour laquelle il s’agit maintenant de le développer encore, en particulier à destination des PME.
 
En revanche, après une analyse approfondie du sujet, l’ANDRH a depuis longtemps écarté l’éventualité d’une fusion entre le label Egalité professionnelle et le label Diversité. « Non seulement, les femmes ne sont pas une minorité, elles représentent plus de la moitié de la population, mais fondre la lutte contre le sexisme dans d’autres formes de luttes, revient à nier le problème des doubles peines. On peut être femme et handicapée, on peut être femme et senior… », souligne Pascal Bernard, vice-président de l’ANDRH, et président de la commission Diversité et égalité professionnelle de l’ANDRH.
 
 

 

A propos de l’ANDRH
Fondée en 1947, l’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines compte près de 5 000 membres répartis en 80 groupes locaux. Elle est le premier acteur de référence dans le débat RH. Sa mission est d’échanger les bonnes pratiques et développer le professionnalisme de ses adhérents, promouvoir la contribution de la fonction RH à l’amélioration des performances des organisations publiques et privées et représenter les DRH auprès des pouvoirs publics, des médias et des partenaires sociaux.
www.andrh.fr

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire