En 2019, un salarié sur quatre est en télétravail !

par La rédaction

Phénomène de mode ou besoin réel des salariés de travailler depuis chez eux ? En 2019, le télétravail est de plus en plus courant et visiblement, il séduit autant les salariés que les employeurs. S’applique-t-il néanmoins à tous les secteurs d’activité ? Est-ce aussi « rentable » qu’on le dit ? On vous dit !
 
Nous avons tout entendu sur les conséquences « négatives » du télétravail dont notamment le fait que l’employeur ne saura jamais si le salarié, en télétravail, est à 100% de ses capacités. A vrai dire, il est impératif que ce dernier soit impliqué dans l’entreprise. Dans ce cas bien précis, cela va bien fonctionner mais si il ne l’est pas, cela ne va forcément pas très bien se dérouler. En effet, il risque de se perdre. Par conséquent, il est donc essentiel de bien se connaitre pour travailler de chez soi, car d’une manière générale, il faut s’auto-motiver.
 
Une étude du début d’année 2019 a mis en avant le fait que le taux de télétravailleurs des entreprises françaises serait autour de 25%. Une avancée par rapport à 2017 ou la plupart des employeurs n’étaient pas favorable, craignant ainsi de nombreux abus. D’une manière générale, il convient d’être honnête car une certaine confiance est accordée indirectement aux salariés qui télétravaillent.
 
Notez-le : depuis 2017, le cadre du juridique du télétravail est devenu plus favorable car il peut être mis en place par le biais d’un accord collectif !
 
Par ailleurs, cette même étude a démontré que, pour que le télétravail se déroule au mieux, il est conseillé d’être à la fois un peu au bureau, et un peu à la maison. En effet, le risque premier est la perte de lien social. L’environnement de travail est souvent primordial pour certaines personnes, il est donc nécessaire d’alterner les périodes de travail.
 
Attention : le télétravail ne peut pas s’appliquer à toutes les fonctions !
 
Pendant de très nombreuses années, travailler depuis chez soi était presque « interdit » voire inconcevable. D’ailleurs, les salariés n’osaient pas en faire la demande à leur employeur. Aujourd’hui, c’est réellement le contraire ! En effet, non seulement, il permet un meilleur équilibre vie personnelle/vie professionnelle mais également, les employeurs y voient plusieurs effets bénéfiques et en sont même satisfaits. Il a d’ailleurs été constaté une meilleure productivité.
 
Aussi, il convient de préciser que le télétravail permet aux salariés d’être moins stressés et moins fatigués. Leur bien-être en est ainsi amélioré notamment pour ceux qui habitent loin. Pour l’employeur, cela peut être considéré comme une sorte de fidélisation. De plus, la qualité du travail fourni va au-delà des espérances de ce dernier.
Néanmoins, en 2019, certaines entreprises françaises ne l’ont toujours pas adopté ou l’appliquent de façon ponctuelle, notamment en cas de circonstances exceptionnelles. En effet, ces dernières possèdent toujours des craintes et c’est compréhensible. Pour ces entreprises, il est toujours possible de renforcer les règles liées au télétravail et prévoir notamment qu’en cas d’abus, le retour dans l’entreprise se fera systématiquement.
 
Quoi qu’on en pense, c’est tout de même une avancée dans le monde du travail et personne ne pourra en dire le contraire. Espérons que d’autres entreprises vont franchir le pas ces prochains mois. Affaire à suivre…
 
Yasmine BELHO
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire