Bilan Innovations RH – Les RH ont le pouvoir de transformer l’entreprise !

par La rédaction
 
Le 10 mars dernier, près de 150 professionnels RH se sont donnés RDV sur les bancs de l’Ecole 42 de Xavier Niel, à l’occasion de la nouvelle édition de la conférence annuelle Innovations RH. Au cours de cette matinale, organisée par Talentys, Clémentine, easyRECrue, Zest Me Up et 360 Learning, la transformation digitale a été abordée sous le prisme du Big Data, du recrutement collaboratif, de l’évaluation des soft skills, de la mesure de l’engagement, de l’expérience utilisateur… Zoom sur les tendances majeures décryptées par les experts. 

Les intervenants :

  • David Guillocheau, directeur associé, Talentys
  • Nicolas Rolland, directeur de l’innovation et de la transformation digitale, Axa
  • Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet Clémentine
  • Mickaël Cabrol, CEO d’easyRECrue
  • Christophe Bergeon, co-fondateur de Zest Me Up
  • Nicolas Hernandez, président de 360Learning
Les RH ont le pouvoir de transformer l’entreprise !
Une idée a fait l’unanimité parmi les intervenants qui se sont succédés dans l’auditorium de l’Ecole 42 : la fonction RH est au cœur de la transformation digitale des entreprises. Un rôle stratégique qu’elle assume de mieux en mieux, mais qui nécessite quelques pré-requis.

Adopter une posture RH tournée vers l’accompagnement
Le groupe Axa a beau évoluer dans un secteur qui ne vit pas, comme l’hôtellerie ou le tourisme, de « Big Bang digital », il n’en demeure pas moins attentif aux impacts que la digitalisation engendre. L’une de ses préoccupations est d’adapter le rôle de sa fonction RH à l’ère du digital, afin, in fine, d’améliorer l’expérience des collaborateurs comme des candidats. "La bonne posture vis-à-vis de la transformation est celle de l’accompagnement", explique Nicolas Rolland, directeur de l’innovation et de la transformation digitale. Une posture qui engendre un autre changement de paradigme. "Pour réenchanter le parcours de vie des salariés en entreprise, cela suppose que la fonction RH s’approprie la notion de données et qu’elle réussisse, grâce à ses compétences analytiques à mieux sourcer, intégrer et former les collaborateurs", précise-t-il.

Adhérer à une vision positive de l’avenir
Un changement, aussi subi soit-il, n’est pas forcément négatif. Tel est le message qu’Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet de recrutement Clémentine, s’efforce d’insuffler quotidiennement à ses équipes. "Je m’assure que mes consultants adhérent à une vision positive de l’avenir et je travaille, avec eux, sur l’idée que le meilleur est devant nous", explique-t-il. Un mantra qui se concrétise par deux idées fortes. "La première concerne la fin du modèle du visionnaire et de sa vision topdown. L’innovation émerge désormais du collectif. Les stars, ce sont aussi ceux qui sont dans la production, à l’image des développeurs de l’Ecole 42. La seconde, c’est qu’il faut permettre l’échec et accepter, par exemple, que les managers et les dirigeants se trompent et fassent demi-tour", indique-t-il.

Accepter l’obsolescence des compétences
Avec la digitalisation, des métiers disparaissent tandis que d’autres, totalement méconnus il y a encore cinq ans, deviennent incontournables au sein des entreprises. C’est notamment le cas des « data scientists », des « yields managers », des « webmarketers ». D’où la question, posée par  Mickaël Cabrol, CEO d’easyRECrue : "Faut-il continuer à recruter des profils à partir de critères de compétences ?" Sa réponse est sans détour. "Dans un contexte de guerre des talents, la fonction RH doit désormais être attentive aux soft skills, c’est-à-dire aux traits de personnalité, à la motivation et au potentiel des candidats", souligne-t-il. Et pour cause : 75 % des recrutements dits « ratés » le sont à cause de la personnalité ou de la motivation de l’individu récemment intégré.
  

Professionnels RH, passez de l’intention à l’action !
Pour certaines entreprises, cet objectif tient encore du rêve tandis que pour d’autres, il est devenu une réalité. MOOC, hackathon RH, peer learning… Zoom sur les initiatives digitales les plus inspirantes et qui génèrent de nouvelles formes de relations humaines.

Un programme de sensibilisation
Pour sensibiliser sa fonction RH aux usages du digital et les aider à devenir les ambassadeurs numériques de leur entreprise, Axa a imaginé un programme de formation de deux jours nommé « HR Digital Age » abordant tous les segments RH : le recrutement, la performance, le développement, la formation… A cette occasion, le groupe organise plusieurs rencontres avec des start-up, qui sont souvent une source d’inspiration, et encourage ses collaborateurs RH, dont l’expérience de travail est sans cesse chamboulée, à se confronter aux technologies via deux MOOC sur le digital RH.

Une application qui sonde l’humeur des salariés
En France, environ 85 % des collaborateurs ne sont pas engagés, voire totalement désengagés, dans leur entreprise. "Une tendance qui a un impact direct sur les résultats de l’entreprise", rappelle Christophe Bergeon, co-fondateur de Zest Me Up, une application qui sonde l’état d’esprit des employés. Puisque la digitalisation libère la parole, autant en profiter en permettant aux équipes de partager leur humeur du jour, d’exprimer leur feedback à leur manager et de soumettre des idées pour améliorer le fonctionnement de leur organisation, le tout via un outil ludique. Une initiative "en adéquation avec la quête de reconnaissance et d’écoute des salariés" et qui s’avère capitale alors que les entreprises peinent aujourd’hui à mesurer les bienfaits des actions qu’elles mettent en œuvre pour créer de bonnes conditions de travail.

Un hackathon dédié aux RH
En 2015, sous l’impulsion du cabinet Talentys, les groupes Danone, La Société Générale et Axa ont participé à un hackathon. L’occasion, pour les RH et les élèves de l’Ecole 42, de favoriser la logique de co-création que l’ère du digital fait émerger. Cette initiative, qui sera réitérée les 14 et 15 avril 2016, a permis à Axa de réaliser une application mobile permettant de scanner et de parceller les CV papiers glanés au fil des forums de recrutement et des interventions sur les campus.

Une formation qui multiplie les interactions sociales
De part tous les modèles d’apprentissage qu’il fait émerger (classes virtuelles, MOOC, mobile learning…), le digital constitue un terrain d’opportunités extraordinaire pour l’univers de la formation. Pour donner aux collaborateurs l’envie de se former aux enjeux de demain, "encore faut-il leur proposer des outils qui suscitent leur engagement et qui favorisent les interactions sociales entre les formateurs et les apprenants", estime Nicolas Hernandez, CEO de 360Learning, qui a mis l’expérience utilisateur au cœur du développement de sa plateforme LMS.

Un « office staging » de la cafétéria
Inspiré du home staging, « l’office staging » consiste à repenser l’aménagement des espaces de travail. Une pratique que David Guillocheau, directeur associé de Talentys a expérimenté, pour le compte d’un ses clients, alors même que la communication entre services ou équipes devient de plus en plus digitale."Nous avons confié l’office staging d’une cafétéria à une équipe. Le résultat a été positif : cet espace est redevenu un lieu d’échanges", raconte-t-il.

Un apprentissage entre pairs
Ni professeur, ni cours, ni examens : la recette peut surprendre. Et pourtant, c’est avec cette pédagogique basée sur le peer learning, qui réinvente l’expérience d’apprentissage, que l’Ecole de code créée par Xavier Niel se démarque. Une approche dont les entreprises peuvent s’inspirer. "Nos étudiants forment une communauté : ils apprennent et se corrigent entre eux. Ils développent donc des compétences de créativité et de travail en équipe", explique Fabienne Haas-Boudahout, directrice de la communication de l’Ecole 42.
 

En conclusion : osez !
Morosité économique, organisation figée en silo… Certes, de nombreux obstacles se mettent en travers de la route des professionnels RH souhaitant digitaliser leurs pratiques. Pour David Guillocheau, de Talentys, ces derniers ne doivent toutefois pas arrêter d’innover… et d’oser !

Osez… hacker la RH !
"Réinventer l’expérience de vos collaborateurs passe par la remise en cause et l’amélioration de vos propres processus RH. Allez-y franchement ! Dans la mesure du possible, mettez en œuvre vos actions rapidement, à l’image des start-up, qui sont dans un mode béta en continu." 

Osez… la jouer collectif !
"Pour réussir votre transformation digitale, vivez-la comme une aventure collective ! Si vous souhaitez réinventer un processus de recrutement, associez la DSI, les responsables formation, les jeunes talents de votre entreprise ! Et surtout, faites de chaque dispositif un événement en interne."

 
A propos de 360Learning
360Learning est un service qui permet aux entreprises et aux organismes de formation de créer, diffuser et suivre des formations digitales ou mixtes (digitale et en classe). Son fonctionnement s'appuie sur 5 piliers :
  • Ergonomie et expérience utilisateur : accessible sur tous les terminaux (mobile, tablette, desktop), 360Learning mise sur le design pour fluidifier l'expérience d'apprentissage et la pédagogie.
  • Collaboration entre utilisateur : forums contextuels, like, évaluations. Autant de modalités qui enrichissent et vitalisent les communautés apprenantes.
  • Data centric : en digital, les données sont partout. 360Learning les utilise pour automatiser et personnaliser l'apprentissage.
  • Universalité : 360Learning intègre toutes les normes de la formation digitale (SCORM, xAPI…), autorise tous formats de contenus et est interopérable avec les SIRH des entreprises.
  • Marketplace : 360Learning Universities est la première marketplace dédiée aux entreprises, les mettant directement en relation avec des organismes de formation comme Sciences Po Exed, le Collège de Polytechnique, le CELSA ou encore HEC Genève.
    360Learning est classé dans la catégorie des logiciels SaaS (Software as a Service) et, plus particulièrement, en tant que LMS (Learning Management System) et Outil-Auteur. 360Learning se différencie cependant en intégrant toute la chaîne de la valeur et en proposant des solutions d'intermédiation entre "offres et demandes de formation". 360Learning se situe donc dans la nouvelle catégorie des "plateformes auteur".
 
À propos de Clémentine
Fondé en 2000, Clémentine est un cabinet de recrutement spécialisé dans la recherche et l’évaluation de profils évoluant dans les secteurs et les métiers de l’Internet et de l'informatique. Seul cabinet en France à avoir obtenu à la fois une certification NF Service « Conseil en Recrutement » délivrée par l’Afnor ainsi que la certification ISO 9001, Clémentine respecte des normes éthiques et professionnelles très strictes.
Expert des métiers du web, Clémentine accompagne la croissance de startups, comme de leaders du eCommerce, d’éditeurs de logiciels, de sociétés de conseil et d’intégration, ainsi que différents organismes du secteur public. Elle compte plus de 400 références prestigieuses.
Parmi ses clients : Critéo, BlablaCar, LeBonCoin, PriceMinister, Orange Business Services, BNP, Services du Premier Ministre…
Basée à Paris, la société emploie aujourd’hui une quinzaine de collaborateurs.
 
A propos d’EASYRECRUE
Lancée en septembre 2013, la société EASYRECRUE compte quarante collaborateurs dans sept pays en Europe et se positionne comme le leader français des solutions d'entretiens vidéo. Commercialisées en mode SAAS (Software as a Service), les solutions EASYRECRUE® ont déjà convaincu 250 clients tels que Dassault Aviation, Groupama ou Vente-privée.com. En digitalisant les processus de recrutement, EASYRECRUE facilite les interactions entre candidats et recruteurs et optimise le temps consacré à la pré-sélection des profils tout en privilégiant l’expérience candidat.
 
A propos de Talentys et du Groupe Des Systèmes et des Hommes (S&H) 
TALENTYS est une société de conseil en Stratégies et Solutions de Gestion des Talents créée en octobre 2005, basée à Paris et filiale du groupe S&H.
Pour répondre aux défis d’un monde du travail toujours plus digital et mondial, Innovation et RH se conjuguent de plus en plus étroitement. C’est dans ce contexte que le cabinet de conseil en Stratégies et Solutions de Gestion des Talents, TALENTYS, aide depuis 2008 ses clients à tirer le meilleur des nouvelles technologies et des nouveaux usages dits « RH 2.0. »
Pour stimuler l’innovation au sein des organisations RH, ses consultants se sont depuis longtemps inspirés des startups en mettant en œuvre par exemple du hacking de processus RH ou des BarCamp à la grande satisfaction de leurs clients. 
Parmi ses clients : Alcatel-Lucent, Alstom, Areva, AXA France, BNP PARIBAS, BPCE, Danone, Generali, SGS, Société Générale, SFR, ou Valeo.
 
À propos de ZestMeUp
ZestMeUp est une start-up parisienne créée en 2015 par des experts du management des talents et de la transformation digitale en entreprise. Sa solution web “Zest” a pour but de libérer la parole et réengager les collaborateurs. Elle s’adresse à tous, des PME aux grandes entreprises de tous secteurs.
L’outil permet entre autres de partager son humeur, donner un feedback, suggérer des idées et demander de l’aide à ses collègues.
L’entreprise compte 10 salariés. Aujourd’hui déjà adoptée par une dizaine d’entreprises, Zest vise une centaine de clients et 100 000 utilisateurs à fin 2016.
 
 
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire