Etude statistique sectorielle 2012 sur le bien-être / mal-être au travail

par La rédaction

Le Désengagement des salariés lié au Mal-Être au Travail a coûté 23% de la Valeur Ajoutée des entreprises. Restitution de l’IBET© (Indice de Bien Etre au Travail).

 

L’IBET est un indice socio-économique variant de 0 à 1 pour sa valeur maximum, traduisant la meilleure performance socio-organisationnelle. Le Bien-être au Travail socio-organisationnel, signe de l’Engagement des salariés, se situe à un IBET = 0,85.

 

 

Baromètre du Climat Socio-Organisationnel (base statistique 2010)

 

Comme en 2009, le secteur « Industrie » se distingue par un IBET de 0.86. A noter que les filières « Energie/Environnement et Télécom » ainsi que les « Activités de Finances et Assurances » se caractérisent par un IBET situé en « Bonne Pratique ». A l’inverse, les activités des « Services aux Entreprises » sont les plus dégradées avec un TMET (Taux de Mal Etre au Travail) équivalent à 29%, dû essentiellement au Taux de Sorties Forcées (Tsf).

 

 

Victor Waknine, Fondateur et Associé Gérant du Cabinet Mozart Consulting, déclare :

 

« Malgré une prise de conscience progressive de la part des dirigeants d’entreprises et plus récemment de la classe politique, de mettre en place des outils d’évaluation de la performance sociale des entreprises, l’IBET© 2010 marque une stagnation  prévisible du climat Socio-Organisationnel global par rapport à 2009.

 

Le secteur de l’industrie tire son épingle du jeu dans un contexte socio-économique défavorable car :

 

– Il fixe l’emploi et protège de l’incertitude du lendemain.
– Il valorise les métiers.
– Les salariés ont un rapport direct, voire affectif avec ce qu’ils produisent.

 

Ce constat montre l’urgence d’accélérer d’une part, la ré industrialisation du pays, et d’autre part, de prendre en compte les critères de Performance et de Responsabilité Sociale. Les nouvelles pratiques managériales fondées sur les strictes procédures et contrôles ont des effets contre-productifs sur la performance (mauvaise utilisation du Lean Management par exemple). Il y a urgence à développer d’autres pratiques plus vertueuses et respectueuses des individus mais surtout, des collectifs de travail.

 

Pour la deuxième année, Mozart Consulting publie l’Indice de Bien-Être au Travail dont l’objectif est d’alerter les directions et les partenaires sociaux, sur le niveau des dégradations socio-économiques dû au mal-être au travail impactant performance opérationnelle et dialogue social.

 

En outre, il constitue un éclairage primordial des facteurs liés au Désengagement des salariés pour cause de Mal-Etre au Travail.

 

Le calcul de l’IBET et des TMETs est un préalable aux diverses démarches de mise en conformité pour la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et la prévention des RPS (Risques Psycho-Sociaux) ».

 

– IBET : Indice de Bien être au Travail
– TMETs : Taux de Mal être au Travail

 

 

Les injonctions extra-financières et politiques imposent la META MESURE de la performance sociale

 

L’IBET permet un éclairage objectif de la communication intra et extra financière sur la performance sociale :

 

1- L’IBET permet une évaluation des coûts cachés de ces facteurs de risques psycho sociaux.

 

2- L’IBET permet de répondre aux nombreuses demandes de mise en conformité de type :

– Bilan Social : Obligatoire pour les entreprises de plus de 300 personnes

 

– RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises): Pour les entreprises cotées et de plus de 500 personnes (norme ISO 26000)

 

– DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels) pour toutes les entreprises

 

Par ailleurs, les nouvelles dispositions légales et réglementaires applicables depuis le 1er Janvier 2012 en matière de Pénibilité, d’Egalité et d’emploi des Séniors suggèrent la création d’une mise en conformité complémentaire au DUERP : Le DUERS© (Document Unique d’Evaluation de la Responsabilité Sociale), et dont l’IBET permettrait la Méta-Mesure.

 

 

Applications et bénéfices de l’IBET©

 

L’IBET© s’applique dans les scénarios suivants :

 

– Tableau de pilotage de la Performance RH de l’entreprise (KPI Key Performance Indicator)

 

– Dispositif d’alerte, d’Audit et d’évaluation pour la prévention en santé globale

 

– Indicateur de performance sociale pour la rémunération variable du management

 

– Objectivation de Politiques de RSE et d’Investissement Socialement Responsable

 

– Audit de Performance Sociale pour les opérations de fusion/acquisition

 

– Un label Entreprise/Organisation en Bien Etre au Travail pour objectiver la performance sociale et dont certains discours politiques se font l’écho pendant la campagne présidentielle.

 

 

Les bénéfices de l’IBET© pour une Performance RH intégrée à la stratégie globale de l’entreprise.

 

Aligner la Performance globale Socio-économique, priorité des entreprises et des organisations, avec l’obligation de Responsabilité Sociale et de Prévention primaire des Risques Psycho Sociaux.

 

– Améliorer sa Performance Globale par plus de : Motivation, Confiance et Engagement de tous

 

– Attirer et Fidéliser les Talents par une Image de Performance Economique, Ethique et Sociale

 

– Améliorer le Climat Social par le Management de la Qualité de Vie au Travail

 

– Réduire les Coûts cachés du Mal-être au Travail

 

– Libérer la Confiance issue des règles et conventions établies avec les parties prenantes internes

 

– Engager les Parties Prenantes dans une Conduite Collaborative du Changement.

 

 

Méthodologie et Définitions

 

La méthodologie générale utilisée est basée sur des Taux et Indicateurs dont l’analyse permet de traduire une dégradation objective de la contribution opérationnelle générée par les coûts cachés de mal-être au travail. Ces coûts cachés se retrouvent à travers l’analyse de différentes données sociales comme l’absentéisme pour maladie ordinaire, les accidents du travail et de trajet, les maladies professionnelles et les sorties forcées de personnel.

 

Ces données sont les seuls reflets objectifs du Désengagement des salariés disponibles dans le bilan social des entreprises.

 

 

L’IBET© est un marqueur traduisant une dégradation socio-organisationnelle de la performance opérationnelle :

 

– Valeur Ajoutée pour les secteurs de transformation

 

– Masse Salariale ou Excédent Brut d’Exploitation pour les activités de service

 

– Budget de Fonctionnement pour les services publics et secteurs non marchand.

 

 

A propos des Taux de Mal-être au Travail (TMETs)

 

– Le taux d’absentéisme pour maladie ordinaire est pondéré par 0,5 pour cause de désengagement dû au mal être au travail (source OMS) et qui donne le Tabmet (taux d’absentéisme pour Mal-être au Travail).

 

– Le Tatmptr est issu du nombre de journées non travaillées pour Accidents de Travail, Maladies Professionnelles et Accidents de Trajet.

 

– Le Tsf (Taux de Sorties forcées) se rapporte aux démissions, licenciement non-économique, rupture conventionnelle et mobilité forcée.

 

Issue des données fournies par la DARES et la CNAMTS, soit près de 20 millions de salariés, l’approche se distingue fortement des enquêtes, sondages et baromètres portant sur des questionnaires subjectifs adressés à des échantillons trop restreints d’entreprises qui expriment des perceptions, intentions et ressentis sur des échelles psychosociales hétérogènes sans aucune indication économique.

 

 

 

Retrouvez toutes ces informations sur le site : mozartconsulting.fr

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire