Travail hybride, télétravail et parentalité, du rêve à la réalité 

Inégalité professionnelle, travail hybride, télétravail et parentalité : auparavant considéré comme la baguette magique de la QVT, le télétravail a bien montré qu’il ne convenait pas à toutes les situations au cours de cette dernière année et demie. Si le trajet du lit au bureau a certes été écourté, ce n’est pas pour autant que tous ont pu bénéficier d’un meilleur équilibre vie pro et vie perso. Mis au défi des confinements successifs, le mélange entre travail hybride et parentalité n’a pas tenu ses promesses. Comment faire pour soutenir les parents salariés en télétravail ou travail hybride à la rentrée ?

 

La problématique : télétravail et parentalité o u travail hybride et parentalité

Ne pas avoir à se déplacer au bureau devait en théorie faciliter la vie des parents salariés. Pourtant, la réalité en est toute autre. Par où commencer ? Les horaires à rallonge liés au sentiment de ne pas en faire assez en télétravail ? La fausse bonne idée de faire une pause pour aller chercher ses enfants, les ramener à la maison et se remettre au travail sur fond de brouhaha ?

 

Au lieu de bénéficier d’un meilleur équilibre vie pro et vie perso, les parents salariés sans mode de garde pour leurs enfants se retrouvent à opérer constamment en mode multitâche. Quand il s’agit de jongler entre une présentation cruciale pour un projet d’envergure et faire la dictée à ses enfants, la concentration et la pédagogie en prennent un coup ! Cumuler télétravail et parentalité expose davantage les parents salariés aux risques psychosociaux, en particulier les femmes. En première ligne, on trouve les mères puisque ce sont encore trop souvent elles qui portent le poids des tâches ménagères et de l’éducation des enfants. Les soutenir contribue à l’égalité entre les hommes et les femmes.

 

L’art de manager les parents salariés

Dans ce contexte chaotique, le management peut-il apporter des réponses ? En quelque sorte, il s’agit d’à la fois rallier les troupes et de traiter les situations complexes au cas par cas. Le télétravail offre une prise d’autonomie n’est pas vécue de la même manière par tous les salariés, certains en font bien plus qu’il ne leur est demandé tandis que d’autres en profitent pour travailler à leurs projets personnels. Les parents eux sont mis face à des situations imprévisibles, comme des enfants qui entrent dans le champ de leur visioconférence ou se remettent à travailler à 21h suite à une urgence.

 

Manager aujourd’hui repose sur le sens de l’écoute, de la capacité à réorganiser les journées et les tâches. Il est possible de privilégier l’efficacité tout préservant la QVT et les obligations personnelles. La nécessité d’établir un dialogue ouvert sur le télétravail et la parentalité nécessite d’outrepasser la traditionnelle séparation entre vie professionnelle et personnelle.

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs aménagements ont été proposés aux salariés parents. Ils ont pu prétendre à l’activité partielle (sous conditions) et à un arrêt de travail pour garde d’enfants en cas de la fermeture de l’établissement scolaire ou dans le cas d’un enfant identifié comme cas contact. À la rentrée, les parents salariés vont de nouveau devoir conjuguer télétravail et parentalité sans ces mesures. Comment aider les parents salariés qui risquent d’être à nouveau dépassés par la situation ?

 

Soutenir les parents salariés face aux imprévus pour limiter les inégalités professionnelles

Le pass sanitaire à l’école n’étant pas d’actualité, tous les enfants devraient pouvoir reprendre leur scolarité normalement à la rentrée de septembre. Malgré l’ouverture de la vaccination aux enfants de plus de 12 ans, un risque de contamination subsiste. Les parents salariés en télétravail pourraient bien se retrouver avec des enfants cas contact ou malades à la maison. Savoir conjuguer télétravail et parentalité en toute sérénité reste un levier de performance pour l’entreprise.

 

Voici quelques pistes pour mieux allier télétravail et parentalité :

  • Booster sa politique de parentalité en entreprise en proposant des aides cofinancées comme l’accès à une place en crèche pour les jeunes parents.
  • Allonger le congé parental et le rendre plus flexible.
  • Rappeler le droit à la déconnexion. Nombre de parents salariés se remettent souvent au travail en soirée. S’ils le font de leur propre chef, il sera bon de rappeler que ce n’est pas une habitude encouragée par l’entreprise.
  • Réorganiser les horaires de travail au cas par cas dans la mesure du possible.
  • En période de télétravail imposé, donner l’accès aux locaux contribue en fin de compte à leur équilibre vie pro et vie perso, en particulier dans le cas des parents salariés qui peinent à se concentrer chez eux.
  • Créer un groupe de dialogue interne à l’entreprise pour aider les parents salariés à s’échanger des conseils, les bonnes adresses et surtout se sentir moins seuls.

Christophe PATTE

Articles RH en relation

La faute professionnelle simple, grave ou lourde : différences et conséquences sur le contrat de travail

Étude RH : Professionnels RH comment allez-vous ?

Contrôle des accords d’épargne salariale : du nouveau à compter du 1er septembre 2021