Où en est-on concernant les politiques de parentalité en entreprise ?

par La rédaction

Nous le savons tous : aujourd’hui les entreprises s’impliquent de plus en plus au maximum dans le but de concilier et surtout d’améliorer l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle de leurs collaborateurs. Néanmoins est-ce qu’elles font leur maximum ? Pas si sûr ! Explications !
 
En 2019, il semblerait que certains collaborateurs aient encore des difficultés pour trouver des modes de garde pour leurs enfants. Ces mêmes parents essaient quotidiennement de trouver des nouvelles modalités d’organisation dans l’unique but d’améliorer leur vie de famille et donc professionnelle.
La question que certains d’entre eux se pose très souvent est la suivante : les entreprises prennent-elles en compte réellement la question de la parentalité ? Aident-elles réellement les familles d’une manière générale ?
Tout d’abord, si aujourd’hui les entreprises s’impliquent plus dans la parentalité, c’est parce que tout simplement elles n’ont pas le choix. En effet, la participation réelle de ces dernières répond aux attentes des salariés. D’ailleurs, ces derniers sont unanimes quant ils soutiennent que l’entreprise doit jouer un rôle primordial sur la question.
Mais aussi, il convient de préciser que les entreprises manifestent de plus en plus leur volonté de s’impliquer sur la question au-delà de ce qui est prévu par la Loi. De quelle manière ? Les dernières actions mises en œuvre dans le but d’œuvrer pour la parentalité est par exemple la possibilité pour certains collaborateurs de faire du télétravail. Il faut tout de même de préciser que ce n’est pas systématique. En effet, le temps de trajet est généralement pris en compte mais également la situation personnelle donc familiale.
Autre élément, certaines entreprises ont tout simplement créé une « crèche d’entreprise » dans le but d’améliorer le quotidien personnel des salariés et ces derniers en sont ravis. D’ailleurs, la plupart du temps, une part du coût financier est prise en charge par l’employeur. Que demander de plus !
 
Par ailleurs, d’autres entreprises ont décidé de prendre en charge beaucoup plus de journées « offertes » enfant malade que ce qui est prévu par la loi. Cela dépend vraiment des entreprises !
 
Notez-le : la souplesse des horaires est le plus sollicité par les collaborateurs !
 
Néanmoins, quelles en sont les principales raisons ? Elles sont simples : la réduction de l’absentéisme, la motivation des salariés ainsi que l’amélioration de la productivité. Des raisons qui permettent aux collaborateurs de travailler sereinement. Certains auteurs ont précisé que cela permet de réduire tout simplement le stress !
 
Néanmoins, il existe une forte inégalité entre les entreprises car toutes ne sont pas impliquées de la même manière dans la parentalité. En effet, plusieurs facteurs entrent en compte comme par exemple le secteur d’activité, ou encore la moyenne d’âge.
 
D’une manière générale, il convient de retenir qu’il est urgent de repenser l’organisation du travail et il semble que les entreprises en prennent de plus en plus conscience. Cela demande véritablement des études plus approfondies sur la charge de travail, ainsi que les horaires. Néanmoins, ce n’est pas demain la veille que tout sera parfait. Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?
 
Yasmine Belho

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire