E-Learning : Tendances actuelles du marché de la formation linguistique en ligne

par La rédaction

MyRHLine était présent les 1er et 2 février dernier au ilearning Forum 2011. Nous avons assisté pour vous à l’atelier-conférence intitulé « les tendances du marché de la formation linguistique en ligne. »

 
Tendances du marché
 
Le marché des formations linguistiques représente près de 400 millions d’euros en France. Les acteurs principaux de ce marché sont les éditeurs de logiciels et les écoles de langues. Voici les tendances auxquelles on assiste de nos jours, et un panel des moyens dont dispose toute personne désireuse d’apprendre.
 
On constate une forte industrialisation du e-learning sur étagère ou sur mesure. Le but de ces différentes offres est non seulement d’augmenter les compétences des apprenants, mais également de leur donner envie d’apprendre les langues.
 
On assiste également à l’essor des certifications : les formations d’aujourd’hui sont de plus en plus « certifiées » sur le marché professionnel (par exemple le TOEIC), à la demande entre autres de l’OPCA et des salariés… Ces certifications sont basées sur le CECR (Cadre Européen Commun de Référence).
 
 
Le mobile learning (nomadisme)
 
Selon le Ministère du Travail, plus de 2 millions de personnes sont concernées par le mobile learning. En effet, cette solution est avantageuse si la personne ne possède pas d’accès à internet, si elle passe beaucoup de temps en avion ou bien si elle habite en zone rurale (pas de haut débit).
 
Exemple d’offre : Digital Publishing propose une clef USB « plug and learn », qui permet de travailler hors connexion internet puis de stocker le tout sur une clef, et dès que l’on se trouve de nouveau connecté à internet, le travail peut être transféré sur la plateforme LMS.
 
 
­Les classes virtuelles
 
Elles privilégient la communication en temps réel et un meilleure apprentissage des langues. Il est possible pour l’apprenant de réserver une session pour une heure définie (par langues, par niveaux…) qui se déroule sous vidéoconférence et où chaque élève peut lever la main et poser ses questions au tuteur en ligne. Le gros avantage de ce système est que ces sessions sont disponibles quasiment 24h./24 et 7j./7.
 
Dans la majorité des cas il est également conseillé d’opter pour un accompagnement des utilisateurs e-learning, via une hotline par exemple (« un tuteur en un clic »).
 

Floriane DRAPEAU

 

Intervenant : Alan Nobili, Directeur Général France, Digital Publishing
 

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire