Réforme des retraites : questions et réponses autour de la valeur travail

par La rédaction

Qu’est ce que la valeur Travail ? Qu’elle devienne grande cause nationale et nouvel ordre moral avec le désormais fameux « Travailler plus pour gagner plus » ou vue comme une simple valeur métrique, elle a subi de nombreuses évolutions, définitions, représentations. Témoin privilégié des évolutions sur le travail, la Société Française de Coaching, première organisation professionnelle représentative du coaching en France, aborde cette question dans son ouvrage «Devenir du travail, devenir du coaching » publié cet été.

 
Peut-on considérer le travail comme une valeur ? Comment définir le travail ? Quel est l’impact de notre propre vision du travail sur les plus jeunes ? A l’heure où les réformes gouvernementales sur les retraites mobilisent les Français, ces questions sont d’une actualité brûlante : le récent ouvrage « Devenir du travail, devenir du coaching » de la SFCoach, tiré du colloque éponyme, apportent différents éléments de réponses et pistes de réflexion.
 
Dans le chapitre « le travail est-il une valeur ?», François Vatin, sociologue, professeur à l’université Paris Ouest et membre du laboratoire IDHE/CNRS, propose de réfléchir sur cette présumée valeur à travers l’éclairage des courants de pensée d’économistes tels qu’Adam Smith, David Ricardo ou Karl Marx. Rendement et fatigue chez les physiciens, solidarité organique chez les biologistes, cette étude reprend les définitions rationnelles des, uns, politique ou morale des autres. Il pose ainsi la question du travail et de son évolution, de sa représentation dans l’ère moderne, d’une vision politique et sociale « salariale », et oppose la valeur idéologique et morale du travail, qu’elle soit métrique ou sociale, à une vision plus fondamentale où l’homme interagit avec son environnement. « Ainsi le travail n’est pas une valeur en soi, il est d’abord une activité : il n’est une valeur que dans la mesure où il est productif, c’est à dire si l’activité qu’il représente est socialement considérée comme à même de modifier l’état du monde dans un sens positif, pour la satisfaction des besoins individuels et collectifs », estime François Vatin. « C’est en revenant à la question fondamentale de la façon dont l’homme interagit avec son environnement, que l’on pourra réinterroger les modalités sociales du travail, tel le salariat, qui domine aujourd’hui les sociétés contemporaines ».
 
Le chapitre propose également une interview d’Anne Bastard, coach accréditée SFCoach et documentariste, réalisatrice du film « Jamais trop Tard » qui aborde le point de vue des enfants et leurs représentations du travail. Que dit-on ou non à nos enfants, quelles sont les valeurs que nous transmettons? Cette interview, passionnante et décalée, apporte un éclairage sincère et juste sur la problématique de transmission de notre propre vision du travail sur l’enfant et de l’impact sur son évolution future.
 
Le livre « Devenir du Travail, devenir du coaching », publié cet été aux Editions
JePublie reprend les principales interventions du 2e Colloque de la Société Française de Coaching, il présente les travaux d’experts étudiant les évolutions de la valeur Travail. Il permet également de faire le point sur les mutations et adaptations que supposent ces évolutions pour l’ensemble des acteurs du monde socio-économique. Il est librement mis à la disposition des médias, et les sujets abordés peuvent venir enrichir de nombreux thèmes d’actualité, liés au monde du travail comme aux sciences humaines et sociales. Le prix public de l’ouvrage est 28€. Il est aussi disponible en téléchargement électronique, au prix de 18€, sur :
 
A propos de la SFCoach
La Société Française de Coaching est la première organisation professionnelle représentative du coaching en France. Elle a pour mission de développer et de promouvoir une approche exigeante du coaching professionnel. Elle décline sa stratégie sur trois axes : recherche et développement, professionnalisation des acteurs et communication sur le métier. L’Accréditation et le Code de Déontologie qu’elle propose représentent les seules garanties en France d’engagement éthique et de haute compétence pour le coaching professionnel. Plus d’informations sur www.sfcoach.org.
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire