L’expérience collaborateur : des exemples inspirants

par La rédaction

L’expérience collaborateur, c’est l’ensemble de dispositifs et des attentions mises en place par une entreprise pour offrir une qualité de travail optimale aux collaborateurs. Certaines entreprises choisissent d’abolir les réunions, d’autres misent sur la transparence des salaires, ouvrent des salles de répétitions musicales, cuisinent en équipe à l’heure du déjeuner… Les entreprises ne manquent pas de créativité pour fidéliser leurs talents. Retour sur plusieurs exemples inspirants.

L’expérience collaborateur : Offrir du temps

Certaines entreprises font le pari de réserver un temps précis à leurs salariés pour travailler sur un projet de leur choix. C’est la méthode des « 20% », qui équivaut à un jour entier par semaine. Mise en place par l’entreprise américaine 3M dans les années 30, cette démarche aurait permis à deux salariés chimistes de créer le post-it en 1974. Google a ensuite cultivé la démarche.

Stefan Sagmeister, designer et créateur de l’agence Sagmeister & Walsh, choisit, de son côté, d’octroyer à son équipe une année sabbatique tous les 7 ans afin qu’elle se ressource, se détende, apprenne et renouvelle sa créativité. Pendant un an donc, l’agence ferme ses portes et les collaborateurs sont invités à voyager, l’occasion de s’investir dans un projet en profondeur ou tout simplement de s’ouvrir à d’autres environnements. Au retour de chacun, ce changement d’atmosphère aura non seulement été bénéfique pour le travailleur, mais aussi pour l’entreprise et la société, enrichies de nouvelles visions et d’interactions.

L’expérience collaborateur : Favoriser l’échange

Pour encourager les collaborateurs à mieux se connaitre, la société de vente en ligne de chaussures Zappos a développé une application informatique ludique, inspirée du jeu « Qui est-ce ? ». Régulièrement, lorsqu’un salarié se connecte à sa session une photo d’un collègue s’affiche. Il doit alors lui associer un nom parmi une liste. Ensuite, la fiche complète du collaborateur en question apparait. C’est « le jeu des visages ». Visuel et pratique !

Côté français, la SNCF a créé un portail accessible aux managers sur lequel chacun peut poser ses questions, demander de l’aide, à un responsable qualifié extérieur à son équipe. Cette « communauté managériale » apporte son soutien aux managers qui font face à des problématiques qu’ils ne parviennent pas à résoudre seuls.

L’expérience collaborateur : L’entreprise participative

Pionnière dans le management participatif, la marque Leroy Merlin revendique depuis 1994 que « chaque collaborateur est une richesse à cultiver et non une ressource à utiliser ». Grâce à son programme « Vision », l’enseigne de bricolage construit avec ses 22 000 collaborateurs l’avenir de l’entreprise. Thomas Bouret, PDG, affirme la volonté de passer du participatif au collaboratif, en associant les collaborateurs aux décisions stratégiques de l’entreprise. Pour lui, chaque magasin est un laboratoire d’idées et chaque collaborateur peut s’inspirer de ce qu’il vit pour être force de proposition, toujours dans l’optique de satisfaire du mieux possible les clients. Si l’idée est retenue, celle-ci est testée en magasin (la phase de prototypage) puis transformée au niveau national. La majorité des innovations proposées par l’entreprise proviennent d’idées de collaborateurs sur le terrain, en contact avec les clients.

Enfin, le média My Little Paris invite tous les deux mois ses salariés à partager leurs inspirations sur la scène du théâtre de l’Atelier, dans le 9eme arrondissement à quelques rues de leur bureau. En 7 minutes top chrono, et en suivant le format des conférences TED, ceux qui le souhaitent transmettent un morceau d’histoire, leur veille ou leur coup de cœur, pour que le plus grand nombre puisse en profiter.

Philippine SANDER

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire