En 2019, la fonction RH reste une fonction sous tension !

par La rédaction

La fonction RH n’a jamais été autant au centre des préoccupations que ces dernières années et l’émergence des nouvelles technologies ne lui a pas du tout fait de cadeau. Le constat fait dernièrement est le suivant : la fonction RH est une fonction à risques ! Pour quelles raisons ? On vous dit tout !
 
Il est un constat sensiblement effroyable : les risques auxquels doit faire face la fonction RH depuis quelques années. D’ailleurs, les DRH savent pertinemment qu’ils sont observés mais surtout qu’ils doivent agir rapidement lorsque l’entreprise se retrouve confrontée à un problème. En effet, il convient tout d’abord de préciser qu’au sein de l’entreprise, cette fonction est celle qui est la plus soumise à la pression.
Aujourd’hui, les DRH doivent relever 2 défis :
-l’impact des nouvelles technologies sur les conditions de travail ;
-les risques psychosociaux
 
De plus, à cela, il convient d’ajouter que la majorité des salariés français n’ont pas forcément une bonne estime de la fonction RH car ces derniers considèrent qu’elle est inutile car trop proche de la Direction, pas assez dans la stratégie de l’entreprise ou encore trop peu souvent sur le terrain. Ils sont durs tout de même !
Face à tout cela, les professionnels des RH se sentent délaissés, incompris et surtout ces derniers ne savent plus parfois quelle direction prendre !
 
D’ailleurs, certains se posent même la question de savoir si la fonction RH possède un avenir. Pour certains, oui et pour d’autres non ! Pour les plus réfractaire d’entre eux, il convient de ne pas oublier que cette fonction doit à la fois allier optimisation de la gestion des processus RH dans le but de contribuer à la performance de l’entreprise, mais également sécuriser les parcours professionnels des collaborateurs. Mais cela, peu de personne en tiennent compte.
 
Mais aussi, certains salariés français de la fonction RH ont été interviewés récemment sur notamment leur manière d’appréhender l’avenir de la fonction. Eh bien, figurez-vous qu’ils sont plutôt optimistes sur la question. Alors, ils vous expliqueront qu’il existe toujours des détracteurs de la fonction mais que globalement, ils appréhendent plutôt bien et sereinement l’avenir et c’est tant mieux !
 
De plus, ces mêmes personnes ont précisé qu’il fallait arrêter de croire que le digital allait sauver le monde. Que sans lui, l’entreprise ne peut pas avancer. C’est complétement faux ! Il suffit juste d’accorder à la fonction RH de la confiance et de la bienveillance. Oui oui, cette fonction en a également besoin !
 
Un DRH d’aujourd’hui vous précisera vraisemblablement que la fonction RH est une fonction clé au sein d’une entreprise. Et ce dernier ne semble pas avoir tort. En réalité, le collaborateur d’aujourd’hui mais également celui de demain souhaite une fonction RH avec de l’écoute active. Et la fonction RH ne peut y arriver qu’avec l’aide de tous.
 
Notez-le : la fonction RH d’aujourd’hui et de demain se présente comme ouverte, innovante et à l’écoute à la fois de la Direction et de ses collaborateurs !
 
Néanmoins, le problème actuel qui se pose est celui de l’historique existant sur la fonction et les salariés français ont du mal à passer à autre chose, se rappelant ainsi constamment le passé (fonction trop administrative notamment et pas assez présente sur le terrain)
 
Par conséquent, aujourd’hui, sur quoi la fonction RH doit se baser pour continuer à avancer. De toutes les manières, il faut impérativement la reconstruire !
 
En définitive, un travail de communication doit être réalisé car les perceptions sur la fonction ne reflètent pas complétement les compétences et les disponibilités de ses acteurs, ni le potentiel dans l’entreprise de demain…Néanmoins, aujourd’hui, cette même fonction dispose-t-elle encore de moyens ? A-t-elle d’ailleurs encore l’envie ? Affaire à suivre…
Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire