Peut-on recruter sans CV ? Alternatives, retours d’expérience et résultats

par seoadmin

Recruter sans CV : un rêve ou une réalité ? Est ce que ça peut fonctionner ? Est ce que le recrutement est une décision basée sur l’expérience, donc le recrutement sans CV peut être compliqué ? En 2022, pour bon nombres de recruteurs et de candidats, recruter sans CV s’apparente beaucoup à un rêve. Nous allons comprendre grâce à Simon Baron, psychologue du travail et Chief Product Officer chez AssessFirst que, pourtant, il existe des alternatives plus efficaces et des résultats performants.

 

Comment recruter sans CV et comment ça fonctionne ?

Le recrutement n’est pas qu’une décision basée sur les compétences

Le recrutement est souvent perçu comme étant une “décision”, mais en réalité, le recrutement est un ensemble de décisions. Ce n’est pas un CV, ou un test qui va dire oui ou non à un candidat. Ce sont plusieurs décisions provenant de divers recruteurs, de divers tests et du feeling qui vont décider de choisir un candidat plutôt qu’un autre.

De ce fait, c’est en complétant les techniques d’évaluation que l’on va avoir l’appréciation la plus qualitative sur un candidat et le choix le plus fiable. 

 

Recruter sans CV ne revient pas à oublier les compétences du candidat, mais ses compétences devraient mieux être évaluées et à un autre moment qu’à la présélection. Finalement, évaluer les compétences à travers un entretien avec un expert ou à travers un cas pratique serait plus cohérent.

 

À quoi sert le CV ?

Il convient de sortir de la représentation qu’un CV donne d’une compétence, c’est-à-dire que l’expérience passée donnerait une idée sur la capacité des candidats à aller dans un job futur et être performant.

Aujourd’hui, le CV est le moyen de présélection ultime. Les entreprises n’arrivent pas encore à recruter sans CV. Effectivement, lorsque la technologie n’est plus là, il reste le support qui contient, en une page, le maximum d’informations sur une personne. 

Si aujourd’hui cette pratique questionne c’est notamment parce que :

  • L’expérience passée en dit très peu sur la capacité future à réussir. En effet, une méta analyse affirme que l’expérience passée corrèle seulement à .06 avec la performance future, à .11 avec la capacité à se former sur le job et à .0 sur le futur turnover.

→ Recruter sans CV serait nécessaire puisque le CV donne une base d’informations de moins en moins globale et pertinente pour prendre une décision.

  • La durée de vie moyenne d’une compétence en 2021 est de 12 à 18 mois selon l’OCDE. Donc recruter sur la base du CV n’est qu’une information valable pendant 1 an et demi au maximum.

La capacité d’une personne à réussir dans un job va être très liée à ce qu’elle fait de ses compétences, à sa capacité d’adaptation, c’est-à-dire à ses soft skills et à son potentiel. D’ailleurs, ces informations ne se repèrent pas à l’aide d’un CV. Ainsi, le CV est de moins en moins légitime pour la présélection.

 

Quelles alternatives existent pour recruter sans CV ? 

L’entretien vidéo

La technologie sert beaucoup à l’essor d’alternatives, les informations sont plus qualitatives et gérables en un temps limité. En s’entretenant avec les candidats, le recrutement est humanisé et plus ciblé sur d’autres informations. En revanche, l’entretien vidéo est discutable en présélection car il renforce les discriminations. De plus, beaucoup de temps est investi donc ça ne remplace pas le problème de gestion du temps du CV. D’ailleurs, il est difficile de se faire une impression sur un candidat en quelques minutes.

 

Le test métier

Pour des profils très techniques, par exemple pour un codeur, le test métier est efficace. En outre, les tests métiers sont très rapidement obsolètes, comme le sont les compétences. En effet, il n’y a pas que l’aspect technique qui compte, les soft skills sont très importants aussi.

 

L’évaluation du potentiel, des soft skills

L’évaluation du potentiel des candidats est transverse à tous les métiers et n’évolue que très peu dans le temps. Effectivement, le comportement et le raisonnement d’un candidat sont des choses acquises, même si de légères évolutions peuvent subvenir.

 

Et après avoir recruté sans CV ? 

Quelle expérience recruteur ?

Certaines entreprises ont utilisé le CV en présélection et ont utilisé les tests en parallèle. Les candidats qui étaient diagnostiqués comme étant des potentiels faibles par les tests étaient pour la moitié en échec. Donc ils avaient quitté le poste au bout de 12 mois. Alors que pour les potentiels élevés, il y a eu 71% de réussite.

 

Quelle expérience candidat ?

L’expérience candidat est très fluide, il reçoit un mail lorsqu’il clique sur “postuler” pour effectuer le test. À la fin, même si le candidat n’est pas forcément pris, il comprend ses points forts et les points qu’il peut améliorer. Le test prend 10 min en moyenne, mais si les 3 tests sont effectués cela peut prendre 30 minutes.

 

Finalement, il est possible de traiter des dizaines de questions et avec 42 critères évalués et très rapidement. Il est également possible de visualiser très vite les points d’appui et les points de décalage entre le candidat et l’entreprise.

Il permet davantage de diversité de candidats, d’autant plus que c’est plus fiable (4 candidats pour 1 qui correspond aux attentes) et dans un temps limité grâce à la technologie.

 

Iris Poulain

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire