Travailler dans les ressources humaines, le choix de Noémie

par Laurène Boussé

Travailler dans les ressources humaines, c’est le choix de Noémie Labruche, 23 ans. La jeune diplômée, major de sa promotion en M1,  s’est spécialisée dans le secteur des ressources humaines au fil de ses études. Lors d’une interview, Noémie nous a expliqué pourquoi elle avait décidé de devenir une professionnelle des ressources humaines.

 

Les ressources humaines : un choix d’orientation

Parcours de formation

Noémie découvre pour la première fois le milieu des ressources humaines au lycée, notamment à l’aide de livrets de documentation destinés aux étudiants. Mais à cette époque, les conseillers d’orientation sont sceptiques face à son envie de travailler dans les ressources humaines, à cause de stéréotypes peu flatteurs liés au secteur. Alors, elle décide de prendre le problème dans le sens inverse, en choisissant d’abord un cursus scolaire qui l’intéresse, avant de choisir précisément le métier qu’elle voudra exercer. 

Après avoir obtenu son baccalauréat ES (mention très bien) dans le département du Gers, elle intègre la licence AES (Administration Economique et Sociale) de l’université Toulouse 1 Capitole. Puis en 3ème année, elle décide de rejoindre l’université Montesquieu Bordeaux 4 dans la même filière. Finalement elle a choisi de travailler dans les ressources humaines au moment d’intégrer le Master (1 et 2) Gestion des Ressources Humaines de l’IAE Bordeaux. À force de travail et de détermination, Noémie obtient d’excellents résultats.

 

“ Issue de la classe ouvrière, je n’étais pas prédestinée à faire de longues études. Mes parents n’avaient pas forcément de conseils à me donner concernant mon orientation. Mais il ne faut pas tenir compte des préjugés. Peu importe sa classe sociale d’origine, on peut y arriver. ” Noémie Labruche

 

Des premiers pas, jusqu’au premier emploi

Ses premiers pas dans le monde des ressources humaines remontent à son stage de 3è année, au sein de la Générale des Services à Bordeaux. L’entreprise est spécialisée dans le service à la personne, et subit donc un important turnover. Pendant ce stage, Noémie va découvrir et travailler dans les ressources humaines pour la première fois. Elle s’est occupée principalement du recrutement (gestion des offres, sélection, entretiens, suivi…), et de l’administration du personnel (DPAE, visite médicale, contrat de travail, registre du personnel, validité titre de séjour, STC…).

Le covid a compliqué le déroulement de son Master 1 ainsi que son souhait de travailler dans les ressources humaines. En effet, le stage qu’elle aurait dû réaliser en 2020 a été écourté, et n’a au final duré qu’une journée.
Pendant son Master 2, elle a réalisé son stage de fin d’études au sein de
Midi Atlantique. À la fin de son stage, Noémie a rejoint Sud Ouest Energies, filiale du groupe Midi Atlantique. Elle est actuellement assistante RH et s’occupe entre autres de la gestion administrative du personnel, de la formation des collaborateurs, du suivi des relevés d’heures, de la gestion des intérimaires, de la paie, du recrutement et de la communication interne.

 

Travailler dans les ressources humaines : pour échapper à la routine

Un métier polyvalent centré sur l’humain

La diversité des missions d’une entreprise à l’autre plaît à Noémie, particulièrement au sein d’une structure à taille humaine. Travailler dans les Ressources Humaines permet de cultiver le lien avec l’ensemble des services de l’entreprise, rencontrer et échanger . Ce sont des aspects qui lui tiennent à cœur.  De plus, selon elle, la collaboration est un aspect essentiel du travail d’un professionnel des ressources humaines. En effet, elle est amenée à collaborer avec les différents services de l’entreprise tels que par exemple, la direction, la communication, la comptabilité, ou en externe avec des organismes de formation, la CPAM, mutuelle…. Travailler dans les ressources humaines constitue un rôle clé auprès des collaborateurs. Avoir des capacités relationnelles est indispensable lorsqu’il faut annoncer de nouvelles mesures (pas nécessairement attendues) aux collaborateurs. Même si ce n’est pas la partie la plus simple, elle pense qu’elle illustre la position délicate des RH : être l’intermédiaire entre la direction et les collaborateurs. 

 

“ Je ne voulais pas exercer un métier ennuyant ou redondant. Travailler dans les ressources humaines permet une grande variété de missions. Au cours de la même semaine je peux faire de la formation, du recrutement, un peu de comptabilité, préparer l’arrivée d’un collaborateur, contrôler les bulletins de paie ou encore rédiger un article pour le journal interne de l’entreprise. J’apprécie cette diversité. ” Noémie Labruche

 

Travailler dans les ressources humaines : et pour la suite ?

Les compétences et soft skills nécessaires pour travailler dans les ressources humaines selon elle ? Le sens de l’organisation et du relationnel, la rigueur, la faculté à collaborer et l’aptitude à communiquer.
Avant de se projeter au sein d’un futur poste, Noémie souhaite développer et parfaire ses
compétences. Elle veut continuer à évoluer et travailler dans les ressources humaines. Pour l’instant, elle ne souhaite pas manager une équipe. Même si avec son diplôme elle pourrait prétendre à un poste de responsable RH, elle ne se sentirait pas assez légitime et souhaite d’abord acquérir suffisamment d’expérience.  

 

La rédaction de myRHline souhaite bonne route à Noémie dans ses nouvelles aventures RH 🙂

 

Laurène Boussé

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire