Tribune

Manager, no coach no gain par Guillaume Maréchal

par La rédaction

La tribune est donnée à Guillaume Maréchal : Pour remporter des exploits, les sportifs les plus aguerris sont accompagnés et coachés afin d’affûter leurs talents. Le secret pour aider les managers, coachs de la performance, à transformer les essais en exploits collectifs, dans des environnements changeants, passerait-il par un accompagnement personnalisé ?

 

De nouveaux rôles managériaux

Ces prochaines années, les organisations vont continuer à vivre de profonds bouleversements, nécessitant de trouver de nouvelles solutions innovantes pour mieux manager dans un monde VICA.

On observe que ceux qui s’en sortent le mieux adoptent des savoirs-être permettant de changer leurs habitudes, de renforcer l’agilité, d’être à l’aise avec le changement et de valoriser l’intelligence collective. Aujourd’hui, cette transition n’est pas si évidente.

Selon l’OpinionWay Empreinte Humaine, 58% des managers sont en détresse psychologique, dont 72% des managers de managers40% se sentent isolés40% ont des difficultés à manager dans un contexte hybride.

 

Un rôle pilier à accompagner

Un constat saisissant qui exprime l’urgence d’aider les managers, en première ligne avec les équipes. Le rôle des managers est central : en tant que coachs de la performance et du bien-être, ils mènent les équipes au sommet, donnent du sens, s’assurent qu’elles délivrent leurs missions, s’épanouissent. Ils transmettent la vision, les valeurs, engagent, fidélisent et doivent répondre aux attentes plus fortes d’implication des collaborateurs, aux évolutions des besoins clients, tout en faisant face aux enjeux de performance de la direction.

Au fil du temps, le management s’est complexifié, notamment avec la recherche d’horizontalité et l’hybridation du travail. Un enjeu s’impose : redonner du sens à leur fonction en les accompagnant sur ces nouveaux rôles. Malheureusement, nous observons que ce sujet est souvent dépriorisé.

On demande aux managers d’apporter des réponses locales pour répondre à la transformation digitale et des modes de travail selon le temps qu’ils peuvent y consacrer, mais aussi leurs appétences pour le sujet, créant une hétérogénéité des modes de fonctionnement.

Ces transformations ont tout intérêt à être pensées au niveau de l’entreprise par la fonction RH avec les managers. Un calcul qui, à terme, pourrait faire gagner beaucoup aux entreprises.

Quelles solutions ?

Pour assurer de répondre aux spécificités des organisations et des managers, la première étape est de faire un audit des pratiques. Cela permet notamment d’identifier les synergies sur lesquelles on peut apporter de la transversalité et les besoins nécessitant un accompagnement sur-mesure.

Redonner du sens pour motiver

On observe parfois un désalignement des managers par rapport aux valeurs et la vision de l’entreprise. Pourtant, ils en sont les ambassadeurs. Impliquer les managers dans la réflexion et la déclinaison de la stratégie managériale, permet d’assurer un meilleur engagement des collaborateurs et d’ancrer les pratiques.

Aider à piloter en environnement hybride

Les entreprises se sont adaptées, notamment en digitalisant les process et les modes de fonctionnement. Néanmoins, la capacité à piloter et recréer du collectif n’est pas innée. Pour garder le même lien de proximité et être en capacité de détecter les signaux faibles, le manager doit renforcer son leadership en intégrant l’intelligence émotionnelle au travail dans ses pratiques et en adoptant une posture de coach.

Des parcours managers permettent de créer ces automatismes au travers du co-développement et d’ateliers d’intelligence collective.

Renforcer la communication managériale

L’idée est de donner des clés aux managers pour mieux comprendre les attentes diverses de leurs collaborateurs, booster la culture du feedback, gérer les conflits, grâce à une meilleure analyse des personnalités. Des outils tels que le DISC, le ProcessCom ou des tests de personnalité par équipe, intégrés à un programme de formation managérial peuvent aider à s’ouvrir à ces nouvelles formes de coopération.

 

No coach, no gain

Construire un parcours managérial mêlant formation et coaching, et prenant en compte les rythmes et spécificités de chacun, permet de mettre en place ces différentes solutions.

Les outils sont pléthores. Aussi pour éviter le claquage, l’enjeu est de comprendre et d’apporter un accompagnement adapté aux contextes, pour muscler, sans épuiser. Créer de nouvelles pratiques dans le quotidien avec des méthodes de micro-doing, lever les freins identifiés lors de la mise en pratique avec des séances collectives à postériori des formations permettra d’ancrer les changements dans la durée.

Un regard extérieur professionnel peut faciliter la vie. En bénéficiant d’une expertise nourrie de retours d’expérience et d’objectivité, vous pourrez trouver le programme qui portera ses fruits. Et qui plus est, profiter d’une animation qui embarque et favorise l’apport du co-développement et de l’intelligence collective.

A vous de jouer !

Guillaume Maréchal,  Directeur Conseil RH & Formation Les Nouveaux Héritiers

Guillaume Maréchal

Directeur Conseil RH & Formation Les Nouveaux Héritiers

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire