Quel est le meilleur jobboard ?

par La rédaction

Il est aussi difficile de répondre à cette question que de faire un choix efficace face à la profusion des jobboards. Ils remplacent désormais les traditionnelles « petites annonces » des journaux, sont de plus en plus nombreux et rivalisent d’effets d’annonce pour séduire de nouveaux utilisateurs. Par leur ancienneté et/ou leur référencement, certains sortent du lot, notamment les sites généralistes et les collecteurs d’offres.

 
Les mieux garnis
 
Candidats, ne vous demandez plus sur quel site vous aurez le plus de choix. Il s’agit de Trovit.emploi, qui enregistre près de 530 000 offres, soit 3 ½ fois plus que le site de Pôle-Emploi, deuxième du classement en quantité d’offres proposées. La différence : Trovit est un collecteur d’offres publiées sur une liste de sites classés, alors que Pôle Emploi diffuse directement les offres des recruteurs. Quant à la qualité des propositions de chacun de ces sites… à chacun de juger.
 
En nombre d’offres, Keljob se place en troisième position (54 000), devant l’Apec et RegionsJob, à quantité égale (25 000). Derrière ce Top 5, les quasi-homonymes Cadresonline, Cadremploi et CareerBuilder, enregistrent de 5000 à 12 000 offres.
 
Recruteurs, vous souhaitez savoir quel jobboard est le mieux garnis, non pas en offres mais en CV ? Il va falloir vous fier aux estimations fournies par les sites eux-mêmes et parfois très sibyllins. Cadresonline et Monster annoncent une banque de 3 millions de CV ; Cadremploi et Keljob sont un peu plus modestes (2,6 millions). Pôle Emploi présente quant à lui aux recruteurs 500 000 « profils candidat » à consulter.
 
L’Apec et RegionsJob jouent la carte de la transparence en publiant des chiffres plus précis. Le premier compte 304 701 « CV publiés en ligne » ; le second est encore plus précis avec 1 378 100 « CV de moins d’un an et 75 000 nouveaux CV chaque mois ».
 
Les moins chers
 
Si le nombre de CV n’est pas votre principal souci – ce qui vous intéresse, c’est de recevoir des candidatures pertinentes en fonction du profil que vous aurez déterminé -, voici un point de comparaison que vous pouvez prendre en compte : les tarifs. Le jobboard le moins cher, sur la base du prix de la publication d’une offre, est CareerBuilder (550€), suivi de près par RegionsJob (30€ de plus). Keljob passe au-dessus de la barre des 600€, Cadresonline et Monster des 700€ et Cadremploi des 800€.
 
Chacun de ces jobboards proposent évidemment des offres spéciales pour l’achat « d’un pack d’annonces » et des abonnements à leur banque de CV.
 
Les plus visibles
 
De la visibilité du jobboard dépend la visibilité de votre CV ou de votre offre. Au-delà de la communication publicitaire des sites en eux-mêmes, rares sont les informations données sur le nombre de visiteurs uniques ou les classements neutres.

 

Parmi eux, celui de Comscore, dont le but était de mesurer l’impact de la crise de 2009 sur la fréquentation des jobboards, place en tête de liste le site de Pôle-Emploi (encore !) avec près de 3,9 millions de visiteurs en un mois (mai 2009). Derrière lui, Trovit France Jobs et Keljob, avec plus d’un million de visiteurs uniques sur leur site à cette même période. Sous la barre des 1 million et par ordre décroissant, CareerBuilder, Monster, OuestFrance-emploi, l’Apec et RegionsJob complètent ce Top 10

 
Si l’on regarde le classement Alexa – très controversé dans le milieu des webmestres – qui mesure la popularité d’un site en fonction du nombre de visiteurs et de pages vues -, ce sont toujours les mêmes premiers de la classe qui apparaissent en haut de l’affiche, notamment Pôle Emploi, classé 39ème des sites les plus populaires en France.

 

Typhanie Bouju

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire