Comment réussir l'offboarding de vos salariés dans l'entreprise ?

par La rédaction

L’offboarding est le moment où l’entreprise accompagne un salarié qui s’apprête à quitter la société. Une phase souvent laissée de côté par les entreprises et qui pourtant est très importante. Effectivement, c’est une phase essentielle pour la marque employeur de l’entreprise mais aussi pour sa sécurité. Plusieurs stratégies doivent être mises en place pour bien réussir l’offboarding de vos collaborateurs. Explications.
 

Une première phase essentielle d’offboarding

Tout d’abord, tout départ d’un collaborateur nécessite la restitution complète du matériel auprès de celui-ci. Il faut aussi fermer l’ensemble de ses accès aux outils digitaux. Le collaborateur doit également impérativement comprendre les raisons de son départ en lui expliquant les choses qui ont fonctionné et celles qui se sont révélées plus difficiles.
Une façon d’aider le salarié à progresser et à s’améliorer. Il faut également préserver un lien avec le collaborateur parti pour posséder une communauté vertueuse. Une manière également d’influencer la marque employeur de l’entreprise de la même façon que l’onboarding. Il faut donc faire vivre une vraie expérience jusqu’au bout pour le salarié qui ne sera pas tenté de dénigrer l’entreprise après son départ.
 

Des conseils pratiques pour maîtriser totalement l’offboarding de vos salariés

En termes de RGPD dans un premier temps, il est essentiel de s’assurer de la déconnexion totale du salarié. Celui-ci ne doit plus apparaître sur les outils de l’entreprises ni dans des documents officiels importants. Ensuite, l’entreprise doit montrer une certaine reconnaissance vis-à-vis du salarié. Ce dernier a été important au sein du groupe, il est normal de le remercié pour le travail accompli. Ainsi, le salarié se sentira important même si il n’est pas gardé, il finit sur une note positive. Si le feedback est important à chaque processus et même dans le travail il l’est également dans la phase d’offboarding. Le salarié doit savoir précisément les raisons de son départ pour comprendre ce qui n’a pas matché.
De plus, afin d’établir un lien entre chaque individu faisant partie de la communauté de l’entreprise, vous pouvez proposer une période de transition. Un passage de flambeau entre le salarié sur le départ et le nouveau collaborateur pour qu’il comprenne bien les enjeux et les missions du poste. Vous ne l’imaginez peut-être pas mais cette simple transfusion du savoir donne une certaine confiance chez le salarié sortant. Il pourra ainsi réaliser tous les progrès réalisés durant son passage. Enfin, parce que la marque employeur se joue aussi auprès de l’ensemble des collaborateurs en interne, il convient de maîtriser la communication. Les autres salariés du service doivent être au courant en amont du départ de leur collègue pour qu’ils ressentent la transparence de l’entreprise et se préparent au changement.
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire