Learning experience : comment bioMérieux a retravaillé son expérience formation ?

Comment améliorer l’expérience d’apprentissage des collaborateurs, on parle de learning experience ? Lors du salon Learning Technologies 2022, Johanna Henry, Immersive Learning Project & LMS Manager chez bioMérieux, et Landry Takeu, Manager Customer Success chez Cornerstone ont expliqué comment bioMérieux avait amélioré sa learning experience en intégrant Cornerstone à leur écosystème digital.

 

Aux origines du projet de learning experience

Le contexte de transformation digitale

bioMérieux a initié un programme de transformation digitale, sponsorisé par son comité exécutif, dans le but de faire évoluer le potentiel des talents et les possibilités au sein de l’entreprise. En effet, elle a lancé un véritable projet de transformation des organisations. Avant le début du projet, il n’y avait pas de responsable de stratégie formation pour l’ensemble des équipes. Alors que depuis deux ans, les équipes de formation se sont structurées. 

La remise au goût du jour de l’expérience de formation a été motivée par les feedbacks des communautés d’apprenants qui révélaient l’insatisfaction de la learning experience. 

Tout d’abord, le marketing visuel était en cause car il n’était plus adapté ni aux tendances actuelles ni aux préférences des équipes. De plus, l’offre de formation n’était à l’époque pas assez visible, malgré une forte culture d’entreprise orientée vers le développement et la prise d’initiative au sein du groupe. En effet, parmi la multitude de contenus existants, il était difficile pour les collaborateurs de s’y retrouver.

 

Pourquoi retravailler la learning experience ?

Au sein de l’entreprise, les employés, les clients, les professionnels de la santé et les distributeurs sont considérés comme des apprenants. Les acteurs L&D, eux, regroupent les trainers, les training providers et training administrator. 

La collaboration entre Cornerstone et bioMérieux a débuté par une série de workshops pour répondre au mieux aux attentes de l’entreprise, pour évaluer les fonctionnalités de la plateforme learning experience et définir comment elle devait intervenir dans la transformation digitale de l’entreprise.

En intégrant le LMS dans un écosystème préexistant, donc en additionnant les différents systèmes, l’intranet devient le point d’entrée vers la plateforme. Le travail autour du e-learning avec les équipes de formation a été décrit comme essentiel, notamment concernant le traitement des données et l’amélioration de la learning experience.

 

Les attentes de bioMérieux concernaient, entre autres :

  • L’architecture de la solution
  • Le mindset
  • Les fonctionnalités et outils d’évaluation et reporting
  • L’interface utilisateur et la forme de la learning experience
  • Les groupes d’apprenants
  • L’adaptive learning
  • Le marketing
  • Les parcours de formation
  • Les classes virtuelles
  • L’application mobile
  • La gestion des contenus

 

Learning experience : les résultats de bioMérieux

Eléments clés de la learning experience

  • Une learning experience centralisée sur une plateforme, avec un accès à la formation à partir d’un point d’entrée
  • Une expérience riche et guidée avec des liens renvoyant vers des pages Cornerstone
  • Une learning experience unique et personnalisée, qui “rend les pages vivantes” avec l’intégration d’un nouveau logo, d’infographies (analogie du voyage choisie par l’entreprise), d’un agenda des événements à venir, d’outils de recherche, de contacts, de boîtes à outils, FAQ, actualités, d’un ton plus engageant…
  • Cohérence visuelle entre le learning portail et l’intranet, avec la forme au service du fond, des carrousels détournés pour mettre en avant le plan de communication autour des ressources pédagogiques, de nouveaux certificats de formation harmonisés avec la charte graphique…
  • Simplifier la tâche des administrateurs de contenus, des managers, des formateurs
  • Rapports et Dashboard disponibles depuis l’intranet (pour les professionnels des ressources humaines, les administrateurs…): 4 rapports pour les partenaires RH, 10 rapports pour les administrateurs, 6 rapports destinés aux managers

 

Prochaine étape : travailler sur l’adoption en continuant la promotion 

La nouvelle learning experience voulait créer une rupture avec l’ancienne plateforme en la transformant et la remettant au goût du jour. Lancée le 10 janvier dernier, bioMérieux s’est concentrée sur la communication autour de la plateforme de learning experience mise à jour pour la faire connaître et favoriser son adoption par les apprenants : bannières, mail de lancement, articles sur l’intranet BOB, newsletters, vidéos teaser, stickers, fonds personnalisés sur teams, actions en présentiel sur site (ambassadeurs locaux).

Après le lancement de la nouvelle version de la learning experience, quelle est la prochaine étape ? L’entreprise souhaite continuer à travailler sur l’adoption de la learning experience en assurant sa promotion et en développant le plan de communication. 

Car, en effet, la promotion est un travail de longue haleine, pour garantir une adoption et un engagement à long-terme des collaborateurs, via diverses actions de communication concernant l’expérience d’apprentissage : 

  • évènements sur site
  • mise à jour des contenus
  • dynamisation de la learning experience
  • prise en compte des feedbacks des utilisateurs (note de 4,5/5 pour la learning experience Cornerstone chez bioMérieux)
  • utilisation des données pour plus de personnalisation

 

Serena Lousebus

Articles RH en relation

Entreprises : pourquoi la transition digitale est-elle si importante ?

Les 25 entreprises françaises avec les meilleures équipes dirigeantes

Harcèlement chez France Télécom , des peines alourdies requises par le parquet